Actualité

Boxe – Romain Jacob : «Un championnat du monde à Calais, ce serait génial»

Retrouvez l’interview de Romain Jacob dans La Voix du Nord :

http://www.lavoixdunord.fr/sports/boxe-romain-jacob-un-championnat-du-monde-a-calais-ia2250b0n2795338

Comités d’entreprises, pensez à pré-réserver vos places

Les comités d’entreprises intéressés pour réserver des places pour le championnat d’Europe peuvent nous contacter par mail à l’adresse suivante: thierryjacob2009@hotmail.fr.
Prix des places: 15, 20 et 30 euros.
La réservation grand public devrait débuter dans les premiers jorus du mois de mars.

Début d’entraînement pour Romain

Le lundi 9 février, Romain Jacob a débuté sa préparation dans le cadre du championnat d’Europe. En raison de la période hivernale, deux semaines supplémentaires ont été fixées par le clan Jacob. Les sparring-partners arriveront à la fin du mois de mars.

Ermano Fegatilli, challenger officiel de Romain

Double champion d’Europe des poids super-plume, le Belge d’origine italienne Ermano Fegatilli a été désigner challenger officiel de Romain Jacob. Les clans français et belge ont trouvé un accord avant la mise aux enchères du combat et le championnat d’Europe se déroulera à Calais, au complexe Calypso, le vendredi 24 avril.

10 octobre 2014: Romain Jacob conserve son titre européen

Source : La Voix du Nord – Olivier Pecqueux

Ce vendredi soir, devant plus de 3 000 personnes à la salle Calypso, le boxeur calaisien Romain Jacob, impressionnant de maîtrise face à un adversaire pourtant coriace, a battu pour la deuxième fois en dix mois l’Italien Devis Boschiero. Il remettait en jeu sa ceinture européenne, gagnée le 14 février.

Romain Jacob, impressionnant de maîtrise face à un adversaire pourtant coriace, a battu pour la deuxième fois en dix mois l’Italien Devis Boschiero.

Cette fois, le clan Boschiero, qui avait crié au scandale en février après la victoire de Romain Jacob, ne pourra pas contester la défaite. Les trois juges ont placé le Calaisien en tête, avec jusqu’à six points d’avance…
Tout le monde imaginait, y compris dans le clan Jacob, un début de combat tonitruant de l’Italien, obligé d’aller de l’avant pour récupérer sa ceinture européenne. Le public n’était pas déçu de ce côté-là, mais Romain Jacob, vif et offensif lui aussi, signalait d’entrée que sa tactique serait elle aussi tournée vers l’attaque. Touché sous la ceinture, Romain Jacob, autoritaire, rendait la pareille à son adversaire, un brin truqueur. On comprenait alors que l’enjeu n’était pas seulement de garder son titre, mais aussi de se faire respecter face à un adversaire coriace, quatre fois champion d’Europe. Posté derrière le clan italien, Bruno Jacob, l’oncle de Romain, semblait bien plus calme pendant les cinquième et sixième rounds, signe que le neveu gérait bien son combat. La suite confirmait cette impression : le Calaisien menait la marque, blessant son adversaire au front. Dans le round suivant, Romain Jacob semblait plus frais que Devis Boschiero, mais c’est l’Italien qui frappait juste, touchant le Calaisien à l’arcade. La suite était un pur plaisir, les deux hommes livrant un spectacle haletant. Jacob régalait le public avec ses esquives et ses enchaînements. Boschiero inspirait le respect avec sa hargne et sa résistance.
Impressionnant de maîtrise, boxant en patron malgré son jeune âge (26 ans), Romain Jacob gérait les dernières minutes, conscient que l’Italien chercherait une erreur. Avant le dernier round, le public était déjà debout. Provocateur, chambrant Boschiero, Romain Jacob finissait le combat avec panache. Avant les résultats des juges, la foule chantait un « merci Romain ». Romain Jacob vise maintenant le titre mondial, comme son père Thierry.

Championnat d’Europe dans cinq semaines !

Romain Jacob poursuit son entraînement en vue de défendre son titre le 9 août en Italie (on ne connaît pas encore le lieu) contre Devis Boschiero. Le champion d’Europe multiplie les séances de musculation et d’endurance. Les sparrings partners arrivent le 14 juillet. Romain est prêt à garder son titre.

Thierry Jacob : “Romain ira battre Boschiero chez lui”

Alors que Romain est en plein entraînement pour défendre son titre cet été en Italie devant Devis Boschiero, son père et manager Thierry Jacob nous libre ses impressions.
Romain va-t-il aller en Italie?
“Bien sûr. D’abord, il ne veut pas lâcher le titre qu’il a gagné le 14 février. Ensuite, il y a une belle bourse à prendre. Enfin, nous sommes persuadés qu’il peut battre Boschiero”
Vous etes confiant?
“Oui. Le 14 février, Romain était stressé et c‘était son premier combat en douze rounds. Il avait beaucoup de pression. Après le combat qu’il a gagné, je pense de deux points, il a gagné en confiance. On sait comment battre Boschiero et on le fera”
Comment se passe l’entraînement de Romain?
“Il a commencé dès le début du mois de juin. Il a un gros potentiel physique et il travaille dessus. La technique va bientôt débuter. Le premier sparring partner arrivera le lundi 30 juin à Calais”

Romain Jacob, champion d’Europe de boxe : « Dans la famille, je me suis fait un prénom »

Par YVES-MARIE CHOPART, OLIVIER PECQUEUX et JEAN-PIERRE BRUNET
LA VOIX DU NORDCALAIS

Romain Jacob, le nouveau champion d’Europe, venu avec sa ceinture à La Voix du Nord, est revenu sur cette soirée où il a inscrit son nom dans l’histoire de la boxe en France. Interview croisée avec son père Thierry, champion d’Europe lui aussi en son temps.
Romain Jacob, épuisé par un combat d’une rare intensité et ému jusqu’au larmes, aura forcé l’admiration des 3 000 spectateurs de la Calypso.

– Avec ce titre européen, Romain est devenu l’égal de Thierry. On ne va pas manquer de soutenir la comparaison…

Romain : « Oui et c’est normal. Ce dont je suis fier car j’ai une grande admiration pour mon père. Toutefois, je me suis maintenant affranchi. Désormais chez les Jacob, je me suis vraiment fait un prénom ! »

Thierry : « Je n’osais imaginer, il y a encore quelques années, quand mon fils était amateur, qu’il deviendrait comme moi champion d’Europe chez les professionnels. Aujourd’hui, ce titre me fait plus plaisir que celui que j’avais obtenu face à l’Anglais Mc Kenzie en 1990. Ce que le fiston a fait est énorme ! Surtout que Boschiero, que je ne pensais pas aussi puissant, est également un grand champion. Le Transalpin n’est pas nº 1 mondial par hasard et battre un tel adversaire relève vraiment de l’exploit ! »

– Pour son côté indécis et très spectaculaire, votre combat a parfois fait penser à la défense du titre de champion de France face à Samir Kasmi, qu’en pensez-vous ?

« Face à Kasmi, je ne me suis jamais senti fatigué pendant le combat. Cette fois, cela n’avait rien à voir. Boschiero frappe des deux mains, il est très puissant et ses coups font mal, du premier au douzième round. Au septième round, j’ai été touché et je suis resté dans le brouillard pendant deux rounds. J’avais un voile noir devant les yeux. Je me suis accroché. Un combat se gagne aussi comme ça, avec les tripes. Il faut avoir du cœur, le cœur d’un Jacob. »

– Surtout que Boschiero a montré beaucoup de métier…

« J’avais pu le constater lors de son championnat d’Europe disputé face au Saint-Quentinois Guillaume Frenois. L’Italien, fort de son expérience, s’est constamment attaché à casser le rythme. S’il y a eu certainement des coups de tête involontaires, je suis convaincu qu’il en a placé un sciemment. Il a vraiment fallu que je sers les dents pour me sortir du piège. »

– Aucune comparaison possible donc avec le combat face à Kasmi ?

« Non. Contre Samir, c’était un championnat de France. Des champions de France, il y en a beaucoup. Là, c’était un championnat d’Europe. Une tout autre dimension. En France, il n’y a maintenant que deux champions d’Europe : Karim Guerfi et moi ! »

– Boschiero vous a mis la pression pendant les deux premiers rounds, on vous a senti plus à l’aise ensuite. Confirmez-vous cette impression ?

« Je me suis dit avant le combat que je n’allais pas me jeter et me faire cueillir à froid. J’ai commencé calmement, en bloquant les coups, puis je suis entré dans le combat. À partir du moment où je lui ai mis la pression, j’ai senti qu’il n’aimait pas, qu’il voulait être le patron et que je le gênais. »

– Avez-vous le sentiment que Romain est susceptible de redorer le blason d’une boxe française en grande difficulté ces dernières années ?

R. : « À partir du moment où il n’y a, en France, qu’un championnat d’Europe tous les deux ou trois ans, je pense que mon combat, qui a été de toute beauté, est en effet de nature à faire une belle publicité à notre boxe nationale. Mais le chemin pour réhabiliter mon sport dans notre pays risque d’être encore long, faute entre autres de grands promoteurs et de retransmissions à la télé. »

T. : « C’est certain ! D’après les nombreux messages de félicitations que nous avons reçus, il y a une attente en France. Tous les ingrédients étaient réunis le 14 février pour placer enfin la boxe française sous les projecteurs. Deux grands champions et un superbe combat. Cela fait un énorme bien à notre boxe qui est devenue bien pauvre depuis un bon moment. Il était temps qu’elle se refasse une petite santé… »

– Romain va-t-il pouvoir maintenant vivre de la boxe ?

R. : « Non ! À l’époque de mon père, c’était déjà difficile, alors vous pensez bien que maintenant c’est encore plus dur compte tenu de la situation économique. »

T. : « Non ! Romain a dû faire un énorme sacrifice financier pour que Boschiero vienne à Calais. Il y a vingt ans, je n’aurais pas boxé un championnat d’Europe pour la même somme qu’il a reçue contre l’Italien. Surtout qu’il faut savoir que mon fils, de plus, a pris deux mois sans solde pour préparer ce combat. »

– Jusqu’à présent, hormis une fois à Boulogne-sur-Mer, les titres de Romain ont été obtenus à Calais. Ce dernier est-il prêt à voyager pour gagner en crédit ?

R. : « C’est très rare d’aller chercher un titre à l’extérieur au niveau européen ou mondial. Où il faut vraiment un énorme coup d’éclat. D’où l’importance de gagner les enchères. Les grandes carrières se construisent à la maison, d’où l’importance de bien structurer celles-ci. Je bénéficie de cette chance à Calais avec un très bon environnement sportif et une ville qui me soutient sur les plans logistique et financier. Après, il faut tout de même posséder un excellent potentiel car même si l’on boxe devant son public, on se retrouve entre quatre cordes où l’on n’est jamais à l’abri. Ceci étant dit, s’il faut voyager, on fera avec… »

T : « Un bon encadrement est la clé d’une belle carrière professionnelle. Romain, comme il l’a expliqué, a cette chance. Quand vous allez boxer à l’extérieur, c’est un peu plus la loterie… »

– Romain, à présent, se sent-il capable de revendiquer un titre mondial ?

R. : « Il est encore trop tôt, même si je pense que je suis capable de bien me défendre sur la scène mondiale. Je l’ai prouvé face à Boschiero qui, de son côté, a démontré qu’il avait une dimension planétaire en n’étant battu qu’aux points, de façon apparemment litigieuse, au Japon face au champion du monde en titre. Pour autant, il faut que je gagne encore en expérience. Ainsi, pour l’instant, je me contente largement de la scène européenne et je vais assurer deux ou trois défenses dans les deux ans qui viennent. À commencer par un combat, d’ici quelques mois, contre mon challenger officiel, le Belge Ermano Fegatilli. »

T. : « C’est beaucoup trop tôt. Pas question de griller le fiston. Face à Boschiero, c’était son premier douze rounds et il a donc encore de l’expérience à acquérir. Il y a un sacré palier entre le niveau national et européen. Il y en a un tout aussi important entre le niveau européen et mondial. Il convient donc de continuer à bien structurer sa carrière… »

– Lorsque l’arbitre vous déclare vainqueur, vous fondez en larmes : c’est l’émotion ou la pression qui retombe ?

« Là, je me dis que les sacrifices que j’ai faits depuis décembre ont payé. J’ai fait, en effet, des efforts pendant deux mois et demi, à me préparer matin, midi et soir. Ces efforts ont été récompensés. La vie vous rend toujours ce que vous lui donnez. Contrairement aux autres championnats, je pensais plus à ce combat. Dès que je croisais quelqu’un en ville, on m’en parlait. Paradoxalement, plus le combat approchait, plus je me sentais confiant. Les larmes, c’est la conséquence de toutes ces émotions. »

Romain Jacob Champion d’Europe

Devant plus de trois mille personnes, salle Calypso à Calais, Romain Jacob a battu aux points l’Italien Devis Boschiero et est devenu champion d’Europe des super-plume. A l’issue d’un combat serré (115-113, 115-114 pour Jacob, 113-115 pour Boschiero), le Calaisien a prouvé qu’il avait un caractère à toute épreuve et une belle science du combat. Avançant sur le champion en titre, il a donné de nombreux coups qui ont usé le Transalpin, notamment au sixième round. Le champion en titre usait de son métier pour revenir dans le combat mais c’est finalement Romain qui, 23 ans après son père, a conquis l’Europe. Bravo champion !

Léonus Marie-Françoise, premier sparring de Romain

Après une longue phase de préparation physique, Romain Jacob entame, dès lundi, les séances de mises de gants avec ses sparrings partners. Le premier à venir à la salle d’entraînement Jacques-Jacob est le Messin Leonus Marie-Françoise.
Le boxeur a affronté Romain Jacob en avril 2013, à Boulogne-sur-Mer, pour le titre national des super-plumes. Il avait été battu aux points par le Calaisien. Leonus a déjà participé à la préparation de Romain avant son championnat du monde espoir IBF, en juin dernier. Le Lorrain restera une semaine à Calais.
Deux autres sparrings viendront la semaine prochaine : Alex Bone et Karim Chakim.

Opal’TV, Weo, Ma Chaîne Sport et Rai Sport: quatre télévisions pour le championnat d’Europe de Romain Jacob

Ce matin, l’ABC Calais et Thierry Jacob ont signé un partenariat avec la chaîne Opal’TV, television locale qui émet sur le territoire de la Côte d’Opale. Représentée par son directeur général Patrice Pellerin, Opal’TV diffusera le championnat d’Europe de Romain Jacob contre le tenant du titre, l’Italien Devis Boschiero. Un combat qui se déroulera le 14 février au complexe Calypso de Calais, devant plus de 3000 personnes.
Pour cette occasion, Opal’TV s’est associée avec la chaîne du Nord-Pas-de-Calais Weo et la SEM télé Nord-Pas-de-Calais. Mais ce n’est pas tout:“nous avons des accords avec Ma Chaîne Sport pour le national et avec Rai Sport pour l’Italie, qui retransmettront elles aussi le combat”, a noté Patrice Pellerin, qui attend “près d’un million de téléspectateurs rien que sur Opal’TV et Weo”.
Les deux chaînes nordistes étaient déjà présentes pour le championnat du monde espoir IBF de Romain Jacob (victoire du Calaisien sur le Mexicain Martin Cordona par arrêt de l’arbitre au 5e round) au mois de juin dernier. Et selon Patrice Pellerin, “les retours ont été très bons, nous avons eu plus de 10000 personnes qui ont regardé le replay sur notre site internet”.
Ma Chaîne Sport est elle aussi une habituée des soirées calaisiennes. Le célèbre duo Jean-Philippe Lustyk et Jean-Claude Bouttier ayant déjà couvert quatre championnats de France de Romain Jacob. Ils étaient également présents en septembre dernier en Italie lorsque Devis Boschiero a battu le Français Guillaume Frenois, aux points.
“23 ans après mon championnat d’Europe, avoir quatre chaînes de télé derrière nous fait extrêmement plaisir, explique Thierry Jacob. Romain intéresse le public, il monte en puissance et s’il peut prendre le titre, il donnera un éclairage important de la boxe en France”.
Le directeur général d’Opal’TV enchaîne:“Romain est charismatique. Il fédère beaucoup d’acteurs locaux derrière lui. Et nous, à Opal’TV, notre mission est d’accompagner les événements sportifs, que nous diffusons avec Weo sur l’ensmeble du Nord-Pas-de-Calais”.
Quant à Romain Jacob (25 ans, invaincu en 20 combats), il poursuit sa préparation:“penser à succéder à mon père ne me donne pas plus de pression. Mais plutôt une certaine fierté. Boschiero est un boxeur très difficile à combattre, il n’a qu’une défaite, au Japon et c’est le tenant du titre. Mais si on s’engage dans cette aventure, c’est que nous avons nos chances”. Romain recevra dès lundi l’appui de trois sparrings-partners: Leonus Marie-Françoise, Alex Bone (Equateur) et Karim Chakim.

VOICI L’AFFICHE OFFICIELLE DU CHAMPIONNAT

CHAMPIONNAT D’EUROPE : NOUVEAUX POINTS DE VENTE

Le championnat d’Europe de boxe des poids super-plumes qui opposera le tenant du titre, l’Italien Devis Boschiero, à son challenger, le Calaisien Romain Jacob, se déroulera le vendredi 14 février, au complexe Calypso de Calais.

D’autres combats professionnels et amateurs seront à l’affiche.

Il est prudent de réserver ses places par avance dans les lieux suivant:

Gradins non numérotés (12 euros):

- café des Canaris, avenue de Saint-Exupéry à Calais

- café du Minck, quai de la Colonne, Calais

- Café Adrien, rue du Général Margueritte, Calais

- Café au Calumet, rue des Fontinettes, Calais

- Café le Totem, route Nationale, Blériot-Plage

Gradins non numérotés, chaises numérotées (20, 30 et 50 euros)

- café le Galopeur, boulevard de l’Egalité, Calais

Plus de la moitié des places ont d’ores et déjà été vendues.

Les places achetées pour la date du 31 janvier restent valables.

Boschiero, grippé, demande un report

Le champion d’Europe italien Devis Boschiero est grippé. Il a demandé à l’EBU un report de deux semaines du combat qui doit l’opposer à Romain Jacob. Celui-ci se déroulera finalement le vendredi 14 février, toujours au complexe Calypso de Calais. Romain a dû ralentir sa préparation physique qui avait commencé au début du mois de décembre.

Championnat d’Europe : on connaît les sparrings !

Comme on ne change pas une équipe qui gagne, on ne change pas non plus ses sparrings partners. Ainsi, dans le cadre de sa préparation au championnat d’Europe, les mêmes sparrings qu’au mois de juin viendront à Calais pour préparer Romain. Il s’agit de Léonus Marie-Frnçoise ancien challenger national de Romain), de Karim Chakim (5 fois champion de France, ex-champion de l’Union européenne) et de l’Equatorien Alex Boxe, lequel a la particularité d’avoit fit match nul avec Devis Boschiero.

Vingtième victoire pour le Calaisien Romain Jacob, qui peut maintenant penser à l’Europe

Romain Jacob a remporté son vingtième combat professionnel, ce vendredi soir à la salle Edgar-Quinet, face au Brésilien Edilson Rio. Ce succès tout en maîtrise, acquis aux points, place le Calaisien dans les meilleures dispositions avant son championnat d’Europe du 31 janvier face à l’Italien Boschiero.
L’appétit du public calaisien pour la boxe ne se dément pas. Le gala organisé vendredi soir par l’ABC Calais à la salle Edgar-Quinet a attiré près d’un millier de spectateurs. Alors que l’on craignait qu’il boude ce rendez-vous (coincé entre un championnat du monde espoirs en juin dernier, et un championnat d’Europe qui s’annonce explosif le 31 janvier prochain), le public a donc prouvé son indéfectible attachement à la famille Jacob et à son prodige actuel, Romain. Ce dernier le lui a bien rendu en s’imposant aux points au terme d’un combat de très bonne facture.
L’adversaire du soir, le Brésilien Edilson Rio, a fait le spectacle en dehors du ring, sortant du vestiaire et se présentant au public affublé du masque de Scream. Et sur le ring aussi, montrant d’emblée qu’il ne serait pas qu’un faire-valoir. Affûté, racé, il a d’abord opposé une belle résistance à Romain Jacob, ne refusant pas le combat. Mais fidèle à son habitude, après un round d’observation, le Calaisien a accéléré, travaillant Rio au corps, au foie, sans s’exposer au contre. Au fil des reprises, la défense de Rio s’étiolait, et Romain Jacob pouvait dès lors réciter son répertoire technique. Plus rapide, toujours à bonne distance, le héros local posait sa grosse griffe sur le combat, et l’emportait aux points. « C’était un très bon adversaire, puissant, résistant, qui m’a forcé à rester attentif. Je ne suis pas encore au top, mais ce combat va vraiment me servir dans la perspective du championnat d’Europe », indiquait Romain, très lucide, à sa descente du ring.
En préambule, les deux autres combats professionnels ont donné lieu à des spectacles contrastés. Morgan Duthes a dû livrer un combat dantesque face au Serbe Dzemil Cosovic pour préserver son invincibilité. Cueilli d’entrée par un crochet, le Calisien est allé au tapis au bout de cinq secondes, et une deuxième fois trente secondes plus tard. Obligé de jouer son va-tout dès le premier round, Morgan Duthes n’a ensuite plus laissé une seconde de répit à son adversaire. Il est allé chercher sa victoire au bout d’une deuxième reprise ébouriffante. Une énième série conduisait l’arbitre à stopper le combat, un peu trop vite au goût du clan serbe.
Victoire flamboyante pour Duthes, plus poussive pour Joffrey Jacob, face à un autre Serbe, Sasa Janjic. Fuyant, un peu grassouillet, d’un style très peu académique, ce dernier a a plongé le Calaisien dans l’embarras. Ne sachant jamais par quel bout le prendre, le plus jeune des Jacob s’est finalement imposé aux points, au terme d’un combat sans doute fort utile pour son apprentissage.

Bruno MALLET – La Voix du Nord

Un championnat d’Europe pour Romain Jacob à Calais

C’est gagné. Le travail de Thierry Jacob en coulisses a porté ses fruits. Le père de Romain, ce jeudi, est parvenu à recevoir l’accord verbal de Salvatore Cerchi, promoteur de Devis Boschiero, pour que son fils dispute, à Calais, la ceinture européenne EBU des super-plumes face à l’Italien, champion continental en titre. Ce sera à la salle Calypso de Calais le vendredi 31 janvier.
Calypso sera-t-elle assez grande ? Pas certain. Car le combat qui s’annonce le vendredi 31 janvier à Calais contribuera, sans aucun doute, à la légende du noble art calaisien. Comment pourrait-il en être autrement avec un Jacob ? Romain, en l’occurrence, qui, vingt-deux ans après son père, va disputer dans sa bonne ville un championnat d’Europe face à l’Italien Devis Boschiero.
Hasard de l’histoire, c’est également contre un Transalpin que Thierry Jacob, le 6 octobre 1991 à Edgar-Quinet, avait battu Antonio Picardi par arrêt de l’arbitre à la cinquième reprise et avait par là même conservé sa ceinture continentale. Autre hasard, c’est contre un autre Italien qu’Hervé, le tonton, le 28 mai 1993 à Dunkerque était monté sur le ring pour ce qui constitue aujourd’hui le dernier championnat d’Europe professionnel d’un Jacob. Cette fois avec moins de réussite puisque le frère de Thierry, opposé à Maurizio Stecca, avait été mis KO à la dixième reprise.
Il est donc écrit que la légende des Jacob se conjugue à l’italien. Pour les rendez-vous continentaux.
Et ce rendez-vous du 31 janvier 2014, Romain le mérite incontestablement. Invaincu depuis qu’il est passé chez les professionnels (19 victoires en autant de duels), le super-plume calaisien méritait qu’on lui donne sa chance. Et après quinze jours de transactions avec Salvatore Cerchi, le promoteur de Devis Boschiero, Thierry Jacob, ce jeudi, est parvenu à ce que le champion d’Europe accepte de remettre son titre en jeu par dérogation : « C’est vraiment une belle satisfaction d’être arrivé à nos fins car les Italiens sont durs en affaires. Si l’accord verbal est acquis, il faut maintenant signer le contrat. Je pense que ce combat a 99 % de chances d’aboutir. J’ai pu mener à bien cette négociation, c’est important de le dire, grâce à l’implication du promoteur Gérard Teysseron. »
Certes, le Transalpin de 32 ans a monnayé sa venue à Calais mais le quadruple champion d’Europe et double champion d’Italie ne manque pas de courage pour venir défier sur ses terres un Français à qui l’on prédit une immense carrière. Surtout que Devis Boschiero, qui tout comme le Calaisien a été champion du monde espoirs IBF, revendique un titre mondial et qu’une défaite à Calypso hypothéquerait pratiquement toute chance de briguer une ceinture mondiale.
C’est donc, comme son père, un fabuleux destin qui attend maintenant Romain Jacob. Un Calaisien qui, s’il vient à bout de Boschiero, entrera véritablement dans la cour des grands. Car l’Italien, on s’en doute, n’est pas le premier venu. Avec 34 victoires et 1 nul en 36 combats, le garçon de Vénétie est déjà, pour sa part, répertorié dans la catégorie des géants du vieux continent. Se défaire du Transalpin va donc s’apparenter à un combat d’Hercule pour le Français de 25 ans.
Un Français qui, le 25 octobre, va se mettre en danger, dans le cadre d’une soirée de gala, face au Brésilien Edilson Rio. En cas de revers face au Sud-Américain, le Calaisien est susceptible, en effet, de perdre gros, très gros. Une contre-performance serait de nature, il est vrai, à ce que l’EBU n’accorde plus son aval au nº5 européen pour le rendez-vous du 31 janvier.
Thierry Jacob ne veut pas envisager de contre-performance de la part du fiston : « Romain est prêt. Savoir, de plus, qu’il aura sa chance européenne en cas de succès face au Sud-Américain va décupler ses forces et son envie de bien faire… » L’ancien champion du monde des super-coq, pour autant, en appelle au soutien du public calaisien : « Ce serait vraiment trop bête d’échouer si près du but ! Il faut vraiment venir encourager Romain, la semaine prochaine, à Edgar-Quinet ! » Nul doute que le bon peuple de la Cite de la dentelle répondra à l’invitation. Rien qu’à l’idée de revoir un Jacob sur le toit de l’Europe, Calais, chavire déjà de bonheur !
YVES-MARIE CHOPART – LA VOIX DU NORD

Une défense du titre IBF-Espoir en novembre, avant l’Europe en février 2014 ?

Romain Jacob et l’ABC Calais ont repris lundi soir le chemin de la salle d’entraînement. Une saison qui s’annonce prometteuse pour les professionnels et les amateurs du team Jacob, avec, en point d’orgue, une possible défense du titre mondial IBF-espoir cet hiver et une échéance européenne début 2014 pour Romain. Son père, Thierry, évoque l’avenir de la boxe calaisienne.

Le 28 juin, devant 3000 personnes à Calypso, Romain devenait champion du monde espoir IBF des super-plumes (victoire par arrêt de l’arbitre au 5e round). Que retenez-vous de cette soirée ?

« Romain était largement au-dessus du Mexicain Martin Cordona. Il était puissant, précis, il a marché sur son adversaire. C’était du grand Romain. Ce soir-là, il aurait battu n’importe qui, y compris le champion d’Europe actuel, l’Italien Devis Boschiero, j’en suis persuadé. À l’entraînement, il faisait des choses incroyables. Pourtant en face il y avait Leonus, Bone ou Chakim. En ramenant le Mexicain à l’aéroport, deux jours plus tard, il nous a expliqué il n’avait pas récupéré d’un coup au foie qu’il a pris dès le premier round. Il ne pouvait plus reprendre son souffle. Peut-être a-t-il été très touché aux côtes. Derrière, j’ai reçu beaucoup de messages de félicitations, venant de la région mais aussi de plus loin (Troyes, Vesoul, etc). Et du monde de la boxe évidemment »

Quelles sont les prochaines échéances pour Romain (25 ans, 19 combats, 19 succès) ?

« Nous avons reçu un courrier de l’IBF qui autorise Romain à défendre son titre espoir par dérogation avant la fin de l’année. Et ce, même s’il a 25 ans depuis dimanche. Nous sommes en tractations avec plusieurs villes de la région pour l’organiser. L’adversaire pourrait être un Hongrois âgé de 22 ans. Cela ne se fera pas à Calais puisque nous préparons, parallèlement à cela, l’organisation d’un championnat d’Europe à Calypso pour le début 2014, certainement en février. Je serai présent en Italie le 28 septembre pour assister au championnat d’Europe qui opposera Boschiero au Français Guillaume Frenois. J’espère revenir avec un contrat signé avec le vainqueur. Toutefois, on sait que si l’Italien l’emporte, il pourrait abandonner sa couronne pour le titre mondial. Dans ce cas, j’espère que Romain sera désigné co-challenger. Peut-être avec le Belge Ermano Fegatilli, ex-détenteur de la ceinture européenne ».

L’ABC Compte dans ses rangs, outre Romain, trois autres boxeurs professionnels : votre second fils Joffrey, ainsi que Morgan Duthes et Norredine Dahou (*). Quel est leur programme pour cette saison ?

« Nous allons organiser un gala, salle Edgar-Quinet, au mois d’octobre. Joffrey sera à l’affiche, peut-être pour son premier six rounds. Il doit boxer régulièrement pour prendre de l’expérience. Pour Morgan, j’espère pouvoir organiser la troisième journée du critérium national espoir 2013, dans lequel il est invaincu. Enfin, Norredine a la possibilité, fin octobre, d’affronter Bernard Inom, dans le sud de la France. C’est un gros challenge pour lui car Inom a été champion de France et champion d’Europe des mouches. Ensuite, j’espère qu’ils pourront être à l’affiche des soirées de novembre et février »

Et du côté des amateurs ?

« La saison s’annonce chargée pour eux. Je compte engager plusieurs boxeurs dans les championnats départementaux, régionaux et si tout se passe bien, j’espère en voir au niveau national. C’est par exemple le cas pour Cassandra Crévecœur. Finaliste nationale cette année, je vise le titre pour elle. Et nous avons toujours en ligne de mire les Jeux Olympiques de Rio en 2016. Cassandra en a les moyens. Du côté des filles, Cassandra Amarab souhaite passer dans les rangs professionnels. Nous sommes en discussion sur le sujet. Chez les garçons, j’ai beaucoup d’espoir pour Grégoire Jacob, le fils d’Hervé, Jacques Saar, Giovanny Dejonghe »

(*) Joffrey Jacob, 21 ans, 3 combats, 3 succès ; Morgan Duthes, 21 ans, 4 combats, 4 succès ; Norredine Dahou, 25 ans, 14 combats, 3 succès, 1 nul.

SOURCE: LA VOIX DU NORD.FR

Pour toutes les personnes qui souhaitent adhérer à l’ABC Calais, il suffit de se rendre tous les soirs à la salle d’entraînement, à partir de 18h, rue du Québec, quartier du Pont-du-Leu, à Calais.

La location pour le championnat du Monde espoir IBF ouvre ce samedi 11 mai

Prix des places : 12 euros (gradin non numéroté), 30 et 50 euros (chaises numérotées)
Réservations possibles :
Chaises et gradins : au café le Galopeur, boulevard de l’Egalité
Gradins uniquement : au café du Minck, au café chez Adrien, rue du général Margueritte, au café Au fer à cheval, au café des Canaris, avenue de Saint-Exupéry à Calais, au café Le Totem, route Nationale à Blériot-Plage
Pour les comités d’entreprises intéressés par l’achat de places, prière de téléphoner le plus rapidement possible à l’ABC Calais au 06.27.42.14.24.

Titre mondial espoir IBF, un peu d’histoire…

Afin de récompenser les meilleurs jeunes boxeurs de la planète, la fédération mondiale IBF, basée aux Etats-Unis, a décidé de créer un titre espoir (“youth”) pour les pugilistes de moins de 25 ans. Le premier titre s’est disputé en 2002. Puis, en 2006, le titre a été détenu puis défendu à une reprise par Devis Boschiero, actuel champion d’Europe de la catégorie. Ces victoires ont permis au Transalpin d‘être classé mondialement et de disputer le titre IBF devant le Japonais Ao.

Qui est Martin Cordona ?

Martin Cordona est né le 9 août 1991, à Isaías Martín Cardona Ascencio, au Mexique. Agé de 21 ans, il réside actuellement à Guadalajara dans la province de Jalisco. Il a débuté chez les professionnels le 22 mai 2010, à 18 ans. Son palmarès professionnels est de 17 combats, 17 victoires, dont 12 obtenus avant la limite. Son dernier match remonte au 15 mars 2013, devant l’Américain Manuel Rodriguez. Dans le gymnase de Tlaquepaque, il l’a emporté par KO au second round alors que son adversaire possédait à son actif 18 combats pros et 14 succès. C‘était d’ailleur le premier KO subi par Manuel Rodriguez. Martin Cordona a toujours évolué au Mexique. Son combat en France, à Calais, contre Romain Jacob, sera son premier hors du continent américain.

Chakim battu en Belgique

Karim Chakim, battu par Romain en novembre dernier à Calypso pour le titre national des super-plumes, a été battu vendredi dernier par l’Italo-Belge Ermano Fegatilli, ex-champion d’Europe de la catégorie. A 37 ans, Karim a fait preuve de beaucoup de volonté mais s’est incliné aux points (80-72 pour les trois juges). Fegatilli espère avoir une nouvelle chance européenne d’ici la fin de l’année 2013.

Devis Boschiero conserve son titre européen

Alors qu’il a refusé de venir défendre son titre à Calais contre Romain Jacob, l’Italien Devis Boschiero a défendu sa ceinture de champion d’Europe des super-plumes le 23 mars devant Samir Kasmi, n°12 EBU (et que Romain avait battu aux points en avril 2012). Malgré un combat équilibré, Kasmi avait même de l’avance pour un des trois juges à l’issue du neuvième round, le Français a été mis KO au dixième round. Devis Boschiero, qui boxait en direct sur la Rai Due, pourrait abandonner sa couronne européenne pour obtenir une chance mondiale contre le Mexicain Gamaliel Diaz.

Le champion d’Europe évite Romain et affrontera Kasmi

Devis Boschiero, champion d’Europe des super-plumes, a décliné l’offre calaisienne pour venir affronter Romain. Par contre, il défendra bien sa ceinture chez lui, en Italie, le 9 mars. Il sera opposé au Français Samir Kasmi, que Romain avait battu en avril 2012 pour le titre national des super-plumes.

ROMAIN JACOB GANT DE BRONZE L’EQUIPE 2012

Après avoir obtenu le Gant d‘éclat du meilleur espoir de la boxe française en 2010, Romain Jacob a obtenu le Gant de Bronze 2012. Cela récompense ses deux défenses victorieuses de titres nationaux des super-plumes devant Samir Kasmi (avril) et surtout Karim Chakim (novembre).
La récompense a été remise ce jeudi 24 janvier, dans les locaux du restaurant L’Arc, à Paris.
Le Gant d’or a été attribué au super-moyens Christopher Rebrassé tandis que le Gant d’Argent est revenu à un autre super-plumes, Guillaume Frenois.
Romain a également participé à l’enregistrement de l‘émission Tribune Boxe, diffusé ce vendredi 25 janvier sur Ma Chaine Sport.
25 ans après son père Thierry, Gant d’argent 1987, cela donne une récompense de plus pour la famille Jacob. Romain vous donne rendez-vous le 11 avril pour une nouvelle défense de titre à Boulogne-sur-Mer, devant Leonus Marie-Françoise.


Romain pose avec son gant de bronze devant David Haye, ex-champion du monde des lourds-légers et des lourds.

Romain Jacob en course pour les Gants d’or 2012

Romain Jacob fait partie des sept nominés pour les gants d’or 2012, cérémonie qui récompense les trois meilleurs boxeurs français de l’année écoulée (gant d’or, d’argent et de bronze).
La cérémonie se déroulera le jeudi 24 janvier, au restaurant-club L’ARC, à Paris.
Romain a obtenu en 2010 le gant du meilleur espoir, son père Thierry le gant d’argent en 1987.

ROMAIN JACOB N°6 EUROPEEN

L’EBU (l’union européenne de boxe) a classé Romain Jacob à la 6e place du classement des super-plumes. Mais le champion d’Europe, l’Italien Devis Boschiero, a décliné l’invitation de venir défendre son titre à Calais au printemps 2013. En attendant une échéance continentale pour l’automne prochain, Romain va défendre sa ceinture nationale une nouvelle fois.

Sportif régional de l’année: Romain Jacob 5e pour la rédaction, 2e pour les internautes

La rédaction sportive de La Voix du Nord a établi son classement 2012 des sportifs de l’année. Celui-ci a été remporté par le nageur Fabien Gilot, champion olympique du relais 4X100 mètres. Suivent dans l’ordre l’haltérophile Souad Ghazouani (championne paralympique), la cycliste Marion Rousse (championne de France sur route), la basketteuse Clémence Beikes (médaille d’argent aux JO de Londres) et donc le Calaisien Romain Jacob cinquième. Par contre, le quadruple champion de France de boxe des super-plumes est arrivé second du choix des internautes avec 17% des suffrages. Il n’est devancé que par Fabien Gilot (25%).
Source : La Voix du Nord

Pour vous mettre dans l’ambiance…

C’est au moment où la musique “The final countdown” du groupe Europe retentit que Romain, comme son père avant lui, entre dans la salle.
Et l’ambiance grimpe…
Avant le choc contre Chakim, mettez-vous dans l’ambiance !

Reprise d’entraînement de l’ABC Calais le lundi 20 août

Si Romain a déjà repris tranquillement le chemin de la salle Edgar-Quinet en vue de préparer sa troisième défense de titre national contre Karim Chakim en novembre à Calais, les autres boxeurs calaisiens sont invité à reprendre l’entraînement à partir du lundi 20 août, salle Jacques-Jacob, rue du Quebec à Calais. Toutes les catégories (y compris les loisirs et scolaires), sont invités à récupérer leurs licences.

Romain Jacob présent aux JO

Invité par le conseil général du Pas-de-Calais, Romain Jacob s’est rendu à Londres où il a pu assister à différentes épreuves et se rendre au Club France. C’est là qu’il a rencontré plusieurs sportifs comme Stéphane Diagana, Jackson Richardson ou le médaillé d’or de Sydney Brahim Asloum. Le pugiliste calaisien a en également profité pour poser en compagnie de Darren Tulett, journaliste anglais spécialisé dans le monde du football. Quelques jours avant Romain, son père Thierry avait lui aussi passé quelques jours à Londres, où il a notamment assister au sacre d’Usain Bolt sur 100 mètres.

Un nouveau champion d’Europe chez les super-plumes

Le samedi 21 juillet, à Veneto, en Italie, le Transalpin Devis Boschiero (31 succès, un nul, une défaite) est devenu champion d’Europe des super-plumes en battant aux points le Belge (d’origine italienne) Ermano Fegatilli aux points. L’Italien s‘était déjà distingué en juin 2011 en échouant tout près de la ceinture mondiale WBC: au Japon, il n’a été battu que sur décision partagée par la local Takahiro Ao.

Expo-photo sur Romain Jacob

L’agglomération Cap Calaisis organise à partir de samedi et jusqu’au 31 juillet une exposition photo consacrée à Romain Jacob et baptisée “Romain Jacob, six semaines pour vaincre”.
Cette exposition a été réalisée par Régis Delbaere et elle est à découvrir à l’hôtel Ibis Styles, 46, rue Royale à Calais.
Ce samedi 23 juin, de 14 heures à 16 heures, le champion de France des super-plumes calaisien (invaincu en seize combats professionnels), effectuera une séance de dédicaces.

Seizième succès pour Romain Jacob

Après la seconde défense de son titre de champion de France des poids super-plumes, Romain Jacob est remonté sur un ring ce soir, salle Edgar-Quinet à Calais. Dans un combat sans titre en jeu, et en six rounds de trois minutes, il a battu aux points le très résistant russe Ravil Mukhamadiyarov. Dans une rencontre à sens unique et devant plus de cinq cents spectateurs, Romain a touché son adversaire dans tous les rounds, parfois durement, pour enregistrer un 16e succès chez les professionnels. Le fils de Thierry a réussi à passer de nombreux crochets du gauche au foie qui faisaient reculer le Russe. Après avoir géré les deux premières reprises, le Calaisien est monté en puissance et sa droite a percuté le menton de Mukhamadiyarov qui ne pliait pas les genoux. En rythme, le champion national des super-plumes a régalé le public de sa technique. Un match important pour la suite de sa carrière qui doit le voir opposer, à l’automne, son challenger officiel Karim Chakim.

Romain Jacob sur le ring ce soir à Calais

Le clan Jacob ne veut pas voir son poulain rester trop longtemps sans activité. Ainsi, deux mois après la seconde défense victorieuse de son titre de champion de France des super-plume face à Samir Kasmi (victoire aux points), Romain Jacob remonte ce soir sur le ring d’Edgar-Quinet. Il sera opposé au Russe Ravil Mukhamadiyarov (37 ans, 9 succès, 2 nuls, 46 défaites) dans un combat prévu en six reprises de trois minutes. Un match que Romain prend avec beaucoup de sérieux:“en boxe, il n’y a pas de match amical, dès que l’on monte sur le ring, il y a danger. Je me méfie particulièrement des boxeurs de l’ESt qui boxent partout et qui sont durs au mal”. Le Calaisien, qui doit affronter son challenger officiel Karim Chakim avant décembre, part logiquement favori pour préserver son invincibilité (en 16 combats), chez les professionnels. En marge de ce combat pro, huit matches amateurs sont à l’affiche avec la présence de Joffrey Jacob (le frère de Romain), Lucas Jacob (cousin de Romain et fils de Bruno), Raphaël Petit, Nataniel Dhondt, Antoine Saniez, Alexandre Saniez.
Ce soir, salle Edgar-Quinet à Calais. Début du combat à 19h30. Prix des places: 5 et 10 euros.

REVUE DE PRESSE

Face au Russe Ravil Mukhamadiyarov, Romain Jacob entend faire fructifier son capital

Ce soir à Edgar-Quinet, Romain Jacob, dans le cadre d’un match de gala, va disputer son seizième combat professionnel. Face au Russe Ravil Mukhamadiyarov, Romain Jacob va se faire un devoir d’obtenir sa dix-septième victoire en autant de combats.
Avec cette volonté, bien évidemment, de remporter son… seizième combat. Une tâche dont devrait s’acquitter le champion de France des super-plume tant ce dernier a épaté son entourage et le public lors de sa dernière défense nationale face à Samir Kasmi. « Mon fils m’a vraiment impressionné face au Noiséen. À 23 ans, il a déjà la stature pour se lancer prochainement sur la scène européenne », déclare sans forfaiture Thierry, son père.
Et en plus d’un talent unanimement reconnu aujourd’hui par les spécialistes, Romain, ce soir, n’affrontera pas une grosse pointure. Car sans faire injure à Ravil Mukhamadiyarov, appelé au pied levé à remplacer le Serbe Christian Sujevic forfait, le Russe n’apparaît pas comme un foudre de guerre. Si ce dernier, en effet, n’a été battu qu’aux points le mois dernier par l’ex-champion d’Europe Sergueï Gulyakevich, il présente, à 37 ans, un bilan pour le moins déséquilibré avec 9 victoires, 2 nuls pour… 46 défaites.
Pour autant, Romain Jacob, pour qui ce combat a comme principale vocation de lui permettre de tenir son poids et la forme avant un mois de coupure, ne joue pas les fanfarons : « En boxe, il n’y a pas de match amical. Dès que l’on monte sur un ring, il y a danger. Chaque adversaire a deux bras et deux jambes et est donc susceptible de bien s’en servir. Je me méfie plus particulièrement des garçons de l’Est qui boxent aux quatre coins de l’Europe et qui sont en général des durs au mal ! »
Et de se souvenir que dans un autre match de gala à Blériot, en février 2010, le modeste Nicaraguayen Carrero l’avait envoyé au tapis au deuxième round. Heureusement sans conséquence ! Le fils de Thierry est bien conscient qu’il a pris encore un peu plus de dimension face à Kasmi : « Dans mon sport, la préparation prend une énorme importance. Lors de mon premier championnat de France face à Cornu, je n’avais toujours pas retrouvé mon souffle une demi-heure après le combat alors qu’en sortant de mon duel face à Kasmi j’en avais encore sous la semelle. J’ai pris du volume et je m’efforce très sérieusement de garder la forme, bien conscient qu’il n’y a que de cette façon que je pourrai repousser mes limites. » Romain ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. S’il vient à battre le Lillois Karim Chakim, son challenger officiel, d’ici la fin d’année (les enchères sont programmées en octobre pour un combat qui doit se disputer avant le 9 décembre), le Calaisien passera au stade supérieur : « C’est vrai que Chakim c’est du lourd, mais il ne me fait pas peur. De toute façon pour être le meilleur, il faut battre des garçons de talent. Toujours est-il que je ne compte pas faire cinquante championnats de France. Je m’accorde encore une défense de mon titre avant de m’attaquer à l’Europe !
YVES-MARIE CHOPART – LA VOIX DU NORD

Le programme.- Super-plume professionnels : Romain Jacob (Calais) – Ravil Mukhamadiyarov (Russie), combat en 6×3. Six amateurs de l’ABC seront à l’affiche et la soirée débutera avec des joutes de boxe éducative. Premier coup de gong prévu à 19 h 30. Ouverture des portes à 18 h 30. Location demain matin au café Le Galopeur, boulevard de l‘Égalité. Prix : 5 E et 10 E.

Romain Jacob remet les gants le 2 juin face au Serbe Christian Sujevic

L’ABC Calais organise un nouveau gala le samedi 2 juin, salle Edgar-Quinet.
Le combat phare opposera Romain Jacob au Serbe Christian Sujevic, en six rounds de trois minutes.
Romain Jacob est toujours invaincu en quinze combats professionnels (six succès obtenus avant la limite). À 23 ans, il est triple champion de France des poids super-plumes (moins de 58,967 kg). Un titre qu’il a conquis en juin 2011 à Calais devant Sébastien Cornu, puis qu’il a défendu deux fois face à Sylvain Chapelle (en novembre 2011 à Blériot-Plage) et à Samir Kasmi (avril 2012 à Calais).
De son côté, le Serbe Christian Sujevic compte onze combats professionnels à son actif, dont quatre succès et trois nuls. Il vit à Trieste, en Italie. Lors de son dernier combat, en février 2012, il a été battu aux points par Philippe Fresnois (Saint-Quentin), dernier challenger européen des poids plumes.
Le gala du 2 juin est aussi l’occasion de faire connaissance avec les jeunes boxeurs de l’ABC Calais. On y retrouvera par exemple Joffrey Jacob, frère de Romain et second fils de Thierry, qui effectuera son troisième match chez les amateurs. Il sera accompagné par Raphaël Petit, Nataniel Dhondt, Antoine Saniez, Alexandre Saniez et Lucas Jacob, le fils de Bruno. Des joutes de boxe éducative lanceront la soirée.
La soirée se déroulera salle Edgar-Quinet (rue Edgar-Quinet) à Calais. Premier coup de gong à 19 h 30. Ouverture des portes se fera à 18 h 30. Entrée :5 euros (gradins) et 10 euros (chaises). Rens. : 06 17 76 16 94.

Championnat de France avant le 9 décembre

La fédération française de boxe a officialisé les dates de négociation et de combat pour le titre de champion de France des super-plumes, qui doit opposer le tenant de la couronne, Romain Jacob, à son challenger officiel, Karim Chakim. Ainsi, la date limite des enchères est fixée au 10 octobre. Le combat devant se dérouler avant le 9 décembre 2012. L’ABC Calais souhaiterait proposer ce combat en novembre. Thierry Jacob doit rencontrer la municipalité calaisienne le mois prochain pour étudier la faisabilité de ce match, qui pourrait se dérouler au complexe Calypso.

Romain de retour sur le ring le 2 juin ?

Vainqueur de son championnat de France le 6 avril dernier, Romain Jacob pourrait remonter sur le ring avant la fin de cette saison. Le 2 juin, il pourrait participer à une soirée de boxe organisée dans l’Arrageois. Il ne remettrait pas son titre en jeu à cette occasion.

Cornu veut retrouver Romain !

Battu en juin 2011 par Romain Jacob pour le titre national des super-plumes, le Rennais Sébastien Cornu s’est depuis emparé de deux titres : la coupe de la Ligue puis, en avril 2012, du titre intercontinental WBF de la catégorie. Interviewé par le site www.netboxe.com, Sébastien Cornu a expliqué qu’il souhaitait “retrouver Romain Jacob pour une revanche. Je voudrai être champion de France. Je suis n°2 français puisque Karim Chakim s’est repositionné. J’aimerai qu’on me donne à nouveau ma chance, la première fois je n’ai eu que très peu de temps pour bien m’entraîner, cette fois ci j’espère être prévenu à temps pour pouvoir bien me préparer”.

Le nouveau classement des super-plumes

La fédération française de boxe a établi ses nouveaux classements. Dans la catégorie de Romain, le nouveau challenger officiel se nomme Karim Chakim (photo ci-dessous). Le Wasquehalien a possédé six fois le titre national et a été détenteur de la ceinture de l’Union européenne. Il est actuellement classé n°5 européen.
Voici le classement:
1- Karim Chakim (N°5 EBU)
2- Sébastien Cornu (vainqueur coupe de la Ligue)
3- Samir Ziani (N°17 EBU)
4- Leonus Marie-Françoise
5- Sylvain Chapelle

Inauguration mardi de la salle Jacques-Jacob

C’est une première à Calais. Après avoir réalisé d’importants travaux dans la salle d’entraînement de boxe, la municipalité calaisienne, emmenée par le sénateur-maire Natacha Bouchart, a décidé de donner le nom de Jacques Jacob à la salle. C’est la première fois qu’une salle de sport calaisienne rend hommage à l’un des siens. Jacques Jacob est le père de Jacky, Thierry, Bruno et Hervé, et le grand-père de Stéphane et Romain, tous boxeurs professionnels et multiple champions. Une cérémonie officielle se déroulera mardi 20 mars, à 11h, vingt ans jour pour jour après l’obtention par Thierry du titre de champion du Monde. De nombreuses personnalités sont attendues.

La boxe en démonstration chez Auchan

Samedi après-midi, dans le cadre des Olympiades organisées par l’hypermarché Auchan-Les 2 Caps de Calais, des démonstrations de boxe avaient été organisées avec l’ABC Calais. Sous la houlette de Stéphane Jacob, quintuple champion de France des welters (1998-2001) et employé de l’enseigne, les enfants ont pu croiser les gants et découvrir l’univers des leçons de boxe. Le tout, devant la présence d’une centaine de clients de l’hypermarché. Ces derniers ont pu admirer les différentes ceintures de la famille Jacob et revoir, en video, le combat qui a opposé, le 20 mars 1992, Thierry Jacob à Daniel Zaragoza, titre mondial WBC des super-coqs en jeu.

Ermano Fegatili toujours champion d’Europe

Le Belge d’origine italienne Ermano Fegatili a conservé son titre de champion d’Europe des poids super-plumes, en battant, le 25 février, le Transalpin Antonio De Vitis par arrêt technique au septième round. A domicile, l’Italien a été blessé à l’arcade et il a été procédé au décompte des juges. Fegatili défendait son titre pour la première fois. Il doit le remettre en jeu contre son challenger officiel, l’Allemand Vitali Tajbert mais il pourrait le défendre par dérogation contre le Français Guillaume Frenois.

Europe: les classements de février

L’European Boxing Union (EBU) a établi ses nouveaux classements pour le mois de février.

Romain Jacob est classé 11e dans la catégorie des super-plumes. Il devance son challenger officiel Samir Kasmi, classé à la douzième place.

Inauguration de la salle Jacques Jacob le 20 mars

Natacha Bouchart, sénateur-maire de Calais a annoncé la nouvelle hier soir, lors de la conférence de présentation du championnat de France Jacob-Kasmi. La salle d’entraînement de boxe de Calais, qui a subi d’importantes rénovations (pour un montant de 175000 euros), va être baptisé du nom de Jacques Jacob. Le père de Thierry, Bruno, Hervé et Jacky, et grand-père de Stéphane et Romain, a effectué plus de 150 combats durant sa carrière, chez les amateurs et les professionnels. La ville de Calais lui offre ainsi une juste reconnaissance. L’inauguration aura lieu le mardi 20 mars, soit exactement 20 ans jour pour jour après l’obtention du titre de champion du Monde par Thierry Jacob.

Débuts amateur pour Joffrey, le frère de Romain

Samedi soir à Calonne-Ricouart, Joffrey Jacob, frère cadet de Romain fera ses débuts chez les amateurs.
Agé de 20 ans, Geoffrey évoluait dans les rangs de l‘équipe réserve du CRUFC, en division honneur.
Gravement blessé à une cheville, il a dû stopper le football. Puis, il a pris le chemin de la salle d’entraînement de boxe avant de prendre une licence à l’ABC Calais.
Pour son premier combat amateur, dans la catégorie des 70 kgs seniors, il sera opposé à un boxeur d’Aire-sur-la-Lys. Dans son coin, il sera soutenu par son père, Thierry et par son frère Romain, champion de France professionnel des super-plumes, et toute la famille Jacob.

Nourredine Dahou veut sa revanche

Samedi soir à Calonne-Ricouart, le mouche de l’ABC Calais Nourredine Dahou affrontera pour la seconde fois en deux mois le Bruaysien Grégory Beccu. Battu aux points en novembre après avoir été au tapis au premier round, Dahou veut prendre sa revanche. Le combat se déroule en quatre reprises de trois minutes.

Nouveau classement français

La fédération française de boxe vient de faire paraître ses nouveaux classements pour décembre 2011. Derrière Romain Jacob, champion en titre des super-plumes, on trouve Samir Kasmi en position de challenger officiel. C’est Sébastien Cornu, récent vainqueur de la coupe de la ligue, que Romain a battu, titre en jeu en juin dernier, qui occupe la place de numéro un. Samir Ziani (n°18 de l’Union européenne) est numéro 2. On trouve ensuite Léonus Marie-Françoise (n°3), Gildas Gracia (n°4), Sliman Mehadji (n°5) et Sylvain Chapelle (n°6).

Le point sur la situation européenne

EBU: le titre EBU est détenu par le Belge d’origine italienne Ermano Fegatilli. Il devait remettre sion titre en jeu contre le Wasquehalien Karim Chakim mais, faute de moyens, le combat n’a pu avoir lieu. Fegatilli se rendra le 2 mars en Italie pour affronter, titre en jeu, Anotnio De Vitis.

EU: le titre de l’Union européenne (qui ne prend pas en compte les pays non adhérents à l’union, notamment les pays de l’Est européen), est actuellement vacant. Il doit être disputé entre l’Espagnol Jesus Garcia Escalona et le Belge Hovannes Zhamkochyan.

Classements: rien n’a changé pour Romain Jacob, toujours classé à la 1ée place du classement de l’Union européenne, et à la 13e place du classement EBU.

Thierry Jacob, Nordiste célèbre !

Dans la troisième édition de son livre consacré aux Nordistes célèbes, La Voix du Nord consacre un reportage à Thierry Jacob, et son attachement à la ville de Calais.

A vendre chez tous les marchands de journaux. 3,5 euros.

Drame à l’ABC Calais

Le jeune sociétaire de l’ABC Calais et du team Jacob, Dylan Vinck, est décédé mardi. A 16 ans, il a choisi de mettre fin à ses jours. Dylan Vinck fréquentait la salle d’entraînement calaisienne depuis de nombreuses années et représentait un espoir pour ses entraîneurs. L’an dernier, il est facilement devenu champion départemental et il devait boxer le vendredi 18 novembre, à l’occasion du championnat de France de Romain Jacob. Une triste nouvelle pour tous ceux qui connaissaient Dylan, un garçon gentil et souriant. Ses amis organisent une marche blanche aujourd’hui à Calais, en sa mémoire. Thierry Jacob a d’ores et déjà annoncé que le championnat de Romain lui sera dédié. A sa famille, à ses proches, l‘équipe de romainjacob.com présente ses plus sincères condoléances.

326_image_05112011115522.jpg

Dylan avait 16 ans.

Sébastien Cornu vainqueur de la coupe de la Ligue

Sébastien Cornu a été battu le 10 juin dernier aux points, par Romain Jacob pour le titre national des poids super-plumes. Le pugiliste de Rennes s’est bien repris puisqu’il a battu, le 1er octobre, Leonus Marie-Françoise, dans le fief de ce dernier, en Moselle. Cornu s’est imposé aux points (78-74 pour les trois juges). Le boxeur de Rennes va ainsi remonter dans les classements français.

Classements européens : Romain n°12 et 13

Dans les derniers classements établis par l’Union européenne de boxe, Romain Jacob apparaît à la 13e place du classement EBU et à la 12e place du classement de l’Union européenne (UE). Rappelons que le titre EBU est détenu par le Belge Ermano Fegatelli qui le remettra en jeu au mois de novembre contre le Wasquehalien Karim Chakim. Le titre UE est quant à lui vacant.

A lire absolument, le livre de Jean-Claude Bouttier

Il s’appelle “Poing final”. Le livre écrit par Jean-Claude Bouttier et Bruno Vigoureux (journaliste à L’Equipe) vient de sortir en librairie. Il raconte sa vie depuis la fin de sa carrière à nos jours. Une vie bien remplie et dédiée au noble-art. A travers de nombreuses anecdotes, il nous fait découvrir les coulisses de la boxe et des retransmissions télévisées.

Et il revient à plusieurs reprises sur des événements passés en compagnie de Thierry Jacob.

A lire absolument pour tous les fans de boxe.

Poing Final, Jean-Claude Bouttier, édition Solar.

Romain Jacob récompensé par la ville de Calais

Natacha Bouchart, maire de Calais, a récompensé Romain Jacob, pour son titre de champion de France, à l'occasion du Forum Calais Pass'Sport, où sont présentes les associations sportives locales. Romain a également été félicité par Philippe Blet, premier adjoint et président de l'agglomération Cap Calaisis ainsi que par Jean-Marc Leroy, adjoint aux sports à la ville de Calais.

 

312_image_22092011153149.jpg

313_image_22092011154644.jpg

Romain Jacob n°13 européen

L’Union européenne de boxe (EBU) vient de dévoiler ses derniers classements. Dans la catégorie des poids super-plumes, le Calaisien Romain Jacob gagne deux rangs et est désormais classé à la 13e place. Rappelons que le champion d’Europe en titre, le Belge Ermano Fegatelli, remettra son titre en jeu le 21 octobre, à Wasquehal, devant le Nordiste Karim Chakim.

Reprise de l’entraînement à l’ABC Calais

En raison d’importants travaux effectués dans la salle Courtimmo, l’entraînement de boxe de l’ABC Calais a repris le lundi 12 septembre, à 18 h. Les amateurs et les loisirs sont invités à y retirer leurs licences.

Pour les scolaires, la reprise s’effectuera le mercredi 14 septembre, à 17h30.

Rendez-vous salle de boxe Courtimmo, rue du Québec, quartier du Pont-du-Leu.

 

Scolaires, nés entre 1999 et 2005 :    25 euros

Minimes, nés en 1998 :   35 euros

Cadets, nés en  1996 et 1997   35 euros

Juniors, nés en 1994 et 1995 :    50 euros

Séniors : nés avant 1995 :  50 euros

Licence loisirs :   60 euros

Romain dans le top 15 européen

Dans son classement du mois de juillet, l’EBU (European boxing union) a classé Romain, tout juste champion de France, en 14e poisition. Il devance Samir Kasmi, 15e, son challenger officiel. Le titre européen des super-plumes est détenu par le Belge Ermanno Fegatelli. Il le défendra le 7 octobre contre le Nordiste Karim Chakim, à Wasquheal. Où sera présent Thierry Jacob.

Dans le classement UE (Union européenne), le Calaisien pointe à la 12e place. Le titre de l’Union eurpéenne, qu’a détenu son cousin Stpéhane, en welters, en 2003, est actuellement vacant.

Et le challenger est… Samir Kasmi

Dans ses nouveaux classements, la fédération française de boxe (FFB) a désigné Samir Kasmi comme challenger officiel de Romain Jacob. Rappelons que Kasmi détenait la couronne nationale des super-plumes, qu'il a abandonnée sur blessure deux semaines avant de venir combattre Romain à Calais. Le combat entre les deux hommes doit se tenir avant le 22 janvier 2012.

Ensuite, le classement français est le suivant:

1. Gildas GRACIA
2. Slimane MEHADJI
3. Leonus MARIE-FRANCOISE
4. Sébastien CORNU
5. Sylvain CHAPELLE
6. Brahim BOUIZEM

Romain, le plus jeune champion de France

En devant champion de France à 22 ans et 10 mois, Romain Jacob est devenu le plus jeune de tous les propriétaires actuels d'une ceinture tricolore. La précocité est une marque de fabrique puisqu'à leur époque, en janvier 1987, son père, Thierry et son frère jumeau Bruno, étaient devenus champions de France à 21 ans et 10 mois...

Salle d’entraînement en travaux

Pour l'instant, le travail de Romain Jacob se limite à des séances en plein air, et des footings soutenus. En effet, la salle d'entraînement de l'ABC Calais est en tavaux. Désamiantage des sols, création d'un nouveau vestiaire, d'un nouveau bureau, nouvelle salle de musuclation sont en cours de réalisation. L'ABC espère pouvoir réintégrer ses murs dans les premiers jours de septembre. Les travaux, d'un montant de 177 000 euros sont réalisés par la ville de Calais, propriétaire de la salle.

Romain Jacob : « J’ai encore une belle marge de progression »

phpThumb_generated_thumbnail.jpeg

Romain court à la citadelle en compagnie de Jérôme Boutoille, membre du comité de l'ABC.

Champion de France des super-plumes depuis le 10 juin, Romain Jacob, 23 ans depuis hier, a repris l'entraînement cette semaine. En attendant de pouvoir intégrer la salle du Pont-du-Leu, en travaux,il bosse sa condition physique à la Citadelle. Et espère pouvoir défendre son titreau mois de novembre.

PAR ÉRIC DAUCHART

PHOTO JEAN-PIERRE BRUNET

Avez-vous revu votre championnat de France, remporté aux points le 10 juin devant Sébastien Cornu ?

« Oui, je l'ai regardé plusieurs fois. J'ai d'abord la satisfaction d'avoir pris le titre, mais j'ai vu que j'avais encore beaucoup de choses à apprendre ».

Lesquelles ?

« J'ai encore de l'expérience à acquérir. C'était mon premier match en dix reprises mais côté physique, je suis rassuré, car je finis fort le dernier round. J'ai encore beaucoup à apprendre mais cela va venir avec les combats ».

Comme l'a souligné Jean-Claude Bouttier, qui commentait le match pour Ma Chaîne Sport, vous affichez une grande maîtrise lors des cinq premiers rounds... « Oui, et je dois maintenir dix reprises sur le même rythme. Si j'avais réussi, le combat n'allait pas à son terme. C'était mon combat le plus dur. Carrero ou Benbiou ne m'avaient pas autant poussé dans mes retranchements. Cornu était prêt. » Le titre a-t-il changé votre vie ?

« Non. Depuis le 10 juin, ma vie n'a pas changé. Même si les gens me reconnaissent un peu plus, que je suis aussi un peu plus sollicité. Mais quelques jours après mon titre, je reprenais mon travail d'agent à Cap Calaisis. Comme avant ».

Ce titre était-il l'objectif de votre carrière ?

« Non, c'était celui de la saison dernière. À court terme, je veux défendre mon titre et continuer à m'améliorer. À 23 ans, j'ai encore une belle marge de progression ».

Qu'attendez-vous de la saison qui démarre ?

« Garder mon titre. C'est important. Car c'est plus difficile que de le prendre. Mes adversaires voudront me prendre ma ceinture, ils s'entraîneront dur pour cela. De mon côté, j'ai repris les footings depuis longtemps. Et cette semaine, on reprend les choses sérieuses ». •
SOURCE: http://www.lavoixdessports.com

Sofiane Takoucht était à Calais

Jeudi soir, à la salle d'entraînement du Pont-du-Leu, le champion d'Europe, et dernier gant d'or, Sofiane Takoucht est venu croiser les gants avec Romain Jacob. Le Calaisien, qui n'était plus remonté sur le ring depuis son succès du 12 février à Gravelines, a effectué quatre rounds intensif devant le gaucher des Ardennes, lequel prépare son combat de retrnée. Il doit défendre son titre de champion d'Europe à la fin du mois d'avril.

295_image_19032011164537.jpgRomain Jacob et Sofiane Takoucht, champion d'Europe.

Le Gant du meilleur espoir pour Romain

Hier soir, à Levallois, et en direct sur l’Equipe TV, Romain Jacob a reçu le Gant du meilleur espoir de la boxe française en 2010. En 1987, son père Thierry avait reçu le Gant d’argent, pour son championnat du Monde face à Kelvin Seabrooks. Thierry a également reçu en 1993 un Gan d‘éclat récompensant l’ensemble de sa carrière. Une belle récompense pour Romain qui intervient quelques heures seulement après l’annonce de son championnat de France, le 20 mai à calais (voir rubrique “Championnat de France”. Le Gant du meilleur espoir a été désigné par des journalistes sportifs et des personnalités du monde de la boxe.

Cette année, le Gant d’or a été attribué à Sofiane Takoucht (champion d’Europe des plumes). Il devance Steve Herelius, gant d’argent (ex-champion WBA) et Julien Marie-Sainte, gant de bronze et champion de France des moyens.

Romain Jacob: “à moi de concrétiser”

Qu’avez-vous ressenti au moment de votre désignation ?

Cela m’a fait plaisir. Une heure avant, on est venu m’expliquer comment se dérouler le protocole. Là j’avais compris que c’était pour moi.

Cela représente quoi pour vous ?

C’est une bonne chose, une belle récompense. Je suis élu meilleur espoir, à moi maintenant de concrétiser ces espoirs placés en moi. Et pourquoi pas aller un jour jusqu’au gant d’or.

Cela vous met-il une pression supplémentaire ?

Non, pas trop. Mais j’ai quand même encore moins le droit à l’erreur.

Qu’est-ce qui a, selon vous, fait pencher la balance en votre faveur ?

Mon âge peut-être. Je n’ai que 22 ans. Et puis ma carrière amateur. Et mon sans-faute depuis mes débuts pros.

Avez-vous reçu plusieurs messages de félicitations vendredi soir ?

Oui, de la part des boxeurs du Paris United, dont mon copain Michel Tavarez, mais aussi de l’entraîneur national Kevin Rabaud, du directeur technique national Dominique Nato, de Jean-Claude Bouttier… On se sent accepté par le monde de la boxe.

 

Thierry Jacob : « j’ai été surpris que le trophée soit attribué à Romain. Etre élu meilleur espoir c’est bien, maintenant c’est à lui de montrer ses qualités. Cela va le motiver encore plus, sans pression ».

Rappelons que Thierry Jacob avait été élu Gant d’argent en 1987 puis gant d’éclat en 1993, ce qui a récompensé sa carrière.

294_image_13032011183458.jpg

Romain pose avec sa récompense. (PHOTO JEAN-PIERRE BRUNET)

REVUE DE PRESSE APRES LE GALA DE GRAVELINES

Jacob : tous les feux sont au vert

lundi 14.02.2011, 05:20 – La Voix des Sports

Derrière Chakim et Salingue les deux chefs de file de la boxe professionnelle dans la région, Romain Jacob est prêt pour inscrire son patronyme au registre des boxeurs de haut niveau du comité. Il a même un avantage dont il ne se vante pas : celui d‘être plus connu que les deux autres bien que moins expérimenté. Il doit cette exposition médiatique à cette incroyable saga de la tribu calaisienne qui est définitivement ancrée dans la mémoire collective.

Pourtant réduire sa dimension à sa seule appartenance au clan serait une monumentale erreur. Romain a du talent. Et il va probablement en récolter les fruits lorsqu’il aura réglé le compte de Samir Kasmi le champion de France en titre dont il est le challenger officiel. L’affaire doit se dénouer au plus tard au mois de mai. On ne sait pas encore si le combat sera organisé à Calais où dans la région parisienne. Les enchères en décideront. Faisons confiance toutefois à Thierry Jacob qui fut non seulement un champion du monde d’exception mais aussi un maquignon rusé et fin connaisseur des moeurs pugilistiques.

Ce dont on est sûr à l’inverse c’est que le fiston est sur la bonne voie. Sa démonstration de samedi soir à Gravelines en apporte un nouveau témoignage. Après un premier round crispé, le Calaisien lâcha « les chevaux » sur un rival qui avait pourtant fait illusion au début. Szebeledi avançait crânement et sa silhouette traduisait une condition physique très honorable. Celle du boxeur maritime n’allait pas tarder à exploser. Lorsqu’il consentit à varier son approche par des crochets au foie, le visiteur ne pesa plus très lourd. Touché une première fois, il voulut repartir au combat. Pas pour longtemps puisqu’une série d’enchaînements précis et rapides l’expédia à nouveau aux pâquerettes. À ce moment, le gong le sauva de la guillotine. Mais le couperet finit par tomber dans le troisième round quand l’arbitre, José Drieux, choisit opportunément de le renvoyer dans son coin dès qu’il sentit à nouveau le goût de la résine dans les naseaux.

ROGER DEMEURE PHOTO JEAN - PIERRE BRUNET

Gala de Gravelines Romain Jacob dans les temps de passage

lundi 14.02.2011, 05:06 – La Voix des Sports

Il a en effet été désigné challenger officiel de Samir Kasmi. La seule incertitude réside dans le résultat de l’appel d’offre par lequel les organisateurs éventuels vont devoir passer afin de localiser l‘évènement.

Pour le reste, le calaisien est dans les temps de passage. Après une année 2010 perturbée par une blessure, il a repris sa marche en avant en trois temps.

Il fut laborieux face à Laribi en novembre. Il monta en puissance un mois plus tard devant le polonais Gojko qui lui empoisonna la vie avec sa boxe pas toujours académique. Et samedi, à Gravelines, il fut épatant devant le hongrois Szebeledi qu’il expédia en moins de trois rounds.

« Je suis satisfait de ma soirée. Ma tendinite au coude n’est plus qu’un mauvais souvenir. Mon poing droit qui fut opéré est toujours aussi efficace. Vous avez pu vous rendre compte que j’ai retrouvé tous mes automatismes. » C’est vrai. A l’exception du premier round où on sentit le boxeur du littoral en recherche de repères. Son rival en profita pour jouer son va tout.

Il avançait sur le calaisien avec détermination, d’autant plus que Jacob restait dans l’axe et devenait une proie facile. Mais au retour dans le coin, son paternel lui indiqua la voie à suivre et il n’y eut plus dès lors qu’un gladiateur sur le ring. Avec des uppercuts gauche à la rentrée, suivi d’enchainements précis et servis par une vitesse d’exécution remarquable, il malmena deux fois son opposant qui fut compté par José Drieux, l’arbitre de la rencontre. A l’appel du troisième round, on savait que le couperet allait tomber. Quelques coups percutants sur les flancs eurent raison des velléités de Szelebedi. « Il me manque encore un peu de puissance car je n’ai pas fait de musculation depuis longtemps ». Franchement on ne s’en est pas rendu compte.

ROGER DEMEURE

Jacob écourte les débats comme Kalenga

lundi 14.02.2011, 06:00

Sur la route le menant vers les championnats de France, le Calaisien Romain Jacob a étiré sa préparation sans accroc en envoyant au tapis, samedi soir, son adversaire du jour, le Hongrois Richard Szebeledi, au coeur de la troisième reprise.

En remerciant le large contingent de supporters venu le soutenir bruyamment dans une salle des Huttes que l’on avait rarement vu aussi bondée (600 spectateurs environ), le boxeur de 22 printemps s’est montré, micro en main, concis et limpide. De toute façon, sur un ring, le jeune homme aime la rapidité d’exécution. Précédé par un parfait bilan de onze victoires en autant de combats, Romain Jacob venait quelques instants plus tôt d’en faire la fraîche et implacable démonstration. « Je savais que j’avais la maîtrise du combat, notait-il.Dès la première reprise, j’ai cherché son point faible en le jaugeant, en l’observant. Et j’ai vu que quand il balançait sa droite, il y avait une brèche côté droit. » Tel un fauve, le sociétaire de l’ABC Calais use dès lors sa proie avec malice. Et Richard Szebeledi se met à mordre une première fois la poussière dans le second round.
Tranchant à souhait, le Calaisien poursuit sans répit son travail de sape mais, pour avoir expérimenté la chose, ne baisse pas pour autant la garde. « Il fallait se méfier car une bête blessée, c’est toujours plus dangereux. Je l’avais remarqué l’an dernier à Blériot même si finalement je l’avais emporté aux points (face au Nicaraguayen Michael Isaac Carrero, NDLR). » Un dévastateur uppercut gauche au foie va finir pourtant par mettre hors jeu définitivement le duelliste hongrois, l’arbitre mettant légitimement fin à l’assaut. Son manager de père Thierry Jacob appréciait l‘épilogue à sa juste valeur. « C’est son troisième combat en un mois et demi. Il a boxé intelligemment, appliqué les consignes, en démarrant en haut puis en finissant en bas. » Un pas de plus, peut-être le dernier, avant les championnats de France des super-plumes, prévu entre avril et juillet.
Aurélien PAILLART Nord Littoral

Romain Jacob nominé aux Gants d’or

Le vendredi 11 mars se déroule à Levallois la 24e cérémonie des Gants d’or, qui récompense les boxeurs ayant marqué l’année 2010. Un Gant d’or, un gant d’argent et un gant de bronze sont remis aux trois premiers, ainsi qu’un gant d’éclat au meilleur espoir. Parmi les dix nominés de cette nouvelle édition présidée par Jean-Claude Bouttier, on note la présence du Calaisien Romain Jacob. Il succède à son père, élu gant d’argent en 1987 et qui a reçu un Gant d’éclat pour l’ensemble de sa carrière.

Romain Jacob, on en parle dans l’Equipe

Dans son édition datée du lundi 14 février, le journal l’Equipe, lu quotidiennement par près de deux millions de personnes, est revenu sur le dernier combat de Romain. Comme il le fait d’ailleurs depuis ses déuts professionnels. En voci le contenu…

Romain Jacob donne une leçon à Szebedeli

La salle des Huttes de Gravelines affichait complet ce samedi 12 février pour la venue du Calaisien Romain Jacob. Un bus et de nombreuses voitures ont fait le déplacement depuis Calais pour encourager le fils de Thierry, opposé au Hongrois Richard Szebeledi. Romain (22 ans, 60kgs) effectuait une première reprise prudente. Face à un adversaire droitier, plus grand que lui, il utilise beaucoup son bras avant, le gauche et laisse venir son adversaire pour mieux le contrer. Sans prendre de risque, Jacob arrive à trouver l’ouverture au cors, grâce à son uppercut du gauche. Au second round, le Calaisien avance sur Szebeledi et poursuit son travail de sape au corps. Sans négliger d’enchaîner avec sa droite à la face. Romain varie ses enchaînements et étale toute la panoplie technique du boxeur. Sur un double gauche au foie-droite à la face, Szebedeli est compté une première fois. Il se relève, tente de trouver l’ouverture mais le fils de Thierry, très en jambes, le bloque dans un coin et enchaîne. Le Hongrois touche de nouveau le sol. Compté, il est sauvé par le gong quelques instants plus tard. La troisième reprise sera à sens unique. Romain avance, esquive les répliques de Szebeledi et sur un nouvel uppercut au corps, il fait tomber son advesaire. Courageux, le Magyar reprend une nouvelle fois le chemin du combat mais au terme d’un nouvel enchaînement corps-face, l’arbitre met logiquement fin au combat. Romain Jacob, félicité sur le ring par le maire de Gravelines Bertrand Ringot, reste invaincu en douze combats (dont six abrégés). Il peut désormais se consacrer pleinement à la conquête du titre national des super-plumes, détenu depuis le 29 janvier par Samir Kasmi (Noisy).

Un bus pour encourager Romain

L’ABC Calais organise un bus pour aller soutenir Romain Jacob le samedi 12 février à Gravelines.
Le départ s’effectuera depuis le Cheval Noir, place Crévecoeur à Calais.
Horaire de départ: 18 h 30
Prix: 18 euros, déplacement et ticket d’entrée
Pour tous renseignements, contacter Stéphane au 06.35.55.17.74 ou rendez-vous , le soir, après 18 heures, à la salle d’entraînement de l’ABC, rue du Québec, à Calais.

Joël Durand passe à côté du titre

joel-durand-le-societaire-du-rog-n-a-pas-pu-resister-face-a-l-ardeur-de-son-adversaire-samir-kasmi.jpg

Joël Durand, le sociétaire du ROG n’a pas pu résister face à l’ardeur de son adversaire Samir Kasmi, de Noisy-le-Grand. Le DL/JO

Battu sèchement par jet de l’éponge au deuxième round par Samir Kasmi qui est devenu champion de France de boxe super plume, Joël Durand, devant un public acquis à sa cause, est complètement passé à côté de son combat.

Pourtant, samedi, la soirée consacrée au kick boxing et à la boxe anglaise a attiré la grande foule à l’espace Louis-Simon de Gaillard et tout concourait à faire de ce gala une consécration pour Joël Durand, boxeur professionnel du Ring Olympique de Gaillard (ROG).

Est-ce l’enjeu du combat, une condition physique altérée par une perte de poids trop rapide, auxquels s’ajoutait un adversaire de grande qualité ? Toujours est-il que, surpris dès la troisième minute par la vitesse et les enchaînements secs et rapides de Samir Kasmi, Joël Durand, débordé au lieu de tempérer l’ardeur de son adversaire, acceptait le combat.

Crispé, tendu, visiblement à côté de son match, comme absent, Joël Durand, à la reprise du deuxième round, ne pouvait pas s’opposer à la fougue de son adversaire qui l’expédiait par deux fois au tapis, avant que son entraîneur décide d’arrêter le combat.

Immense déception du boxeur du ROG, qui, quelques minutes après, au vestiaire, restait prostré et silencieux. André Marcangeli, son entraîneur, devant le désarroi de ses proches et de son boxeur, n’a pas souhaité s’exprimer dans l’immédiat.

 

source: Le Dauphiné

Samir Kasmi champion de France

Samedi soir à Gaillard, Samir Kasmi est devenu champion de France des super-plumes en battant, par arrêt de l’arbite au 2e round, le local Joel Durand. Samir KAsmi doit maintenant défendre sa couronne contre Romain Jacob. Présent à Gaillard, Thierry Jacob a entamé les premières négociations.

Romain a croisé les gants avec Ali Hallab

Jeudi soir (27 janvier 2011), Romain Jacob a croisé les gants durant cinq reprises avec Ali Hallab, ancien membre de l'équipe de France et n°1 des super-coqs français. La séance de sparring-partner s'est déroulée à Hénin-Beaumont. "Cela s'est bien passé, Ali est parmi les plus grands techniciens de la boxe tricolore" explique le Calaisien qui prépare son combat du 12 février à Gravelines.

Voici le palmarès d'Ali Hallab:

Jeux Olympiques
Sélectionné aux Jeux Olympiques d'Athènes en 2004 et de Pekin en 2008

Championnats du monde
Participation aux championnats du monde 2001
Participation aux championnats du monde 2003
Médaille de bronze aux championnats du monde 2005
Participation aux championnats du monde 2007

Championnats d'Europe
Médaille d'Argent aux championnats d'Europe 2004
Médaille de Bronze aux championnats d'Europe 1999 et 2002

Titres Nationaux
Champion de France junior de 1998 et 1999
Champion de France de 2001 à 2007

Résultats significatifs
Médaille d'or aux Jeux méditerranéens (Alméria 2005)
Médaille d'or au tournoi de l'Union européenne 2003
Médaille d'or au tournoi de Feliks Stamm (POL) 2003
Médaille d'or au tournoi des 4 Nations 2002

283_image_28012011143421.jpg

Thierry Jacob au championnat de France des super-plumes

Ce samedi 29 janvier, à Gaillard (Haute-Savoie), salle Louis-Simon, se déroule le championnat de France des poids super-plumes entre le local Joël Durand (31 ans, 18 combats, 16 succès) et le challenger Samir Kasmi (28 ans, 20 combats, 11 succès, 1 nul), originaire de Noisy-le-Grand. Le vainqueur du combat devra ensuite affronter le numéro 1 de la catégorie, le Calaisien Romain Jacob (22 ans, 11 combats, 11 victoires). Thierry Jacob fera le déplacement à Gaillard ce samedi avec deux objectifs : décortiquer les styles des deux boxeurs mais aussi négocier, avec le futur champion, une défense de titre à Calais, au mois d’avril.

Gaillard : championnat de France de boxe samedi

Au programme, deux combats professionnels, dont un pour le titre hexagonal des super-plumes qui opposera le Gaillardin Joël Durand au Parisien Samir Kasmi, n ° 15 européen. Le Ring Olympique de Gaillard (ROG), l’un des clubs de boxe les plus emblématique du département avec Rumilly, renoue avec son lustre d’antan en organisant, samedi 29 janvier dès 19 h, à l’Espace Louis-Simon, un grand gala de boxe anglaise et de kick-boxing avec à la clé le titre de champion de France des super-plumes. Le combat entre le Gaillardin Joël Durand et Samir Kasmi (Noisy-le-Grand) aura lieu aux alentours de 22 h 35. Auparavant, les spectateurs pourront assister à des démonstrations de kick-boxing et de boxe éducative, des combats amateurs et deux autres combats professionnels : un de kick-boxing et un de boxe anglaise opposant le Gaillardin Jaoued Belghali à l’Angevin Dominique Bernard, dans la catégorie poids moyen.
Le Messager du 28 janvier

Un Hongrois pour Romain

Richard Szebeledi : tel est le nom de l’adversaire hongrois qu’affrontera Romain Jacob, le samedi 12 février, salle des Huttes à Gravelines. Pour ce qui pourrait être sa dernière sortie avant le championnat de France, Romain disputera un combat en six reprises, devant un adversaire expérimenté (24 ans, 23 combats professionnels) qui a déjà affronté de solides boxeurs dont le champion d’Italie Antonio De Vitis, qui n’hésite pas à se produire hors de ses frontières (Slovaquie, Italie, France) et qui vient de remporter son dernier combat par KO au premier round.

Super-plumes: Gildas Gracia (Agen) veut aussi le titre national

Gildas en rêve encore

Après avoir pensé arrêter sa carrière professionnelle, le boxeur agenais va remonter sur un ring en 2011

279883_15301518_460x306.jpg

Battu par Chakim en mars dernier, Gildas Gracia devrait avoir, en 2011, une nouvelle occasion de combattre, ceinture nationale des super-plume en jeu. photo archives jean-louis borderie

Il est 23 h 45 ce 6 mars 2010, dans le centre omnisports Jacques-Clouché de Boé. Ceinture de champion de France professionnel des super-plume en jeu, le Nordiste Karim Chakim, tenant du titre, et son challenger, l'Agenais Gildas Gracia, viennent d'en découdre sur le ring durant dix rounds d'une intensité extrême et d'une rare violence. « Il m'a fallu quatre mois pour récupérer d'abord physiquement et surtout moralement de ce combat », avoue aujourd'hui Gildas Gracia. « Je n'avais plus envie de faire du sport. Pendant ces quatre mois, j'ai trottiné de temps en temps. Rien de plus. Par précaution, j'ai passé une IRM du cerveau. Tout va bien. »

Ce samedi soir de mars donc, Karim Chakim, qui défend sa ceinture pour la sixième fois de rang, est déclaré vainqueur à l'unanimité des trois juges (98-92, 97-93 et 98-92). Gildas encaisse cet ultime coup, le plus rude de la soirée, sans broncher. Et si les mois ont passé, le boxeur agenais tient toujours le même discours. « J'ai revu le combat plusieurs fois, sa victoire est logique, je ne la conteste pas. Mais je maintiens que l'écart de points est trop important », insiste-t-il.

 

Dès le lendemain de sa défaite, mâché physiquement et atteint moralement, Gildas laisse alors planer le doute quant à la suite qu'il compte donner à sa carrière. « Comme cela, à chaud, ma décision de continuer la boxe ou pas n'est pas complètement arrêtée », déclarait-il à l'époque.

« Fais comme tu le sens »

L'été arrive et Gildas part se changer les idées avec sa femme et ses deux enfants (10 et 8 ans), une semaine au Cap d'Agde. Loin d'Agen, loin de la boxe. Pourtant, les confidences d'émissaires de la Fédération française de boxe (FFB), venus au mois d'avril dans le Lot-et-Garonne pour assister à une rencontre entre les équipes olympiques de France et d'Ukraine, demeurent dans un coin de sa tête. « Ils m'ont alors dit qu'ils avaient eu des échos positifs du combat. D'être passé si près de la victoire les a incités à me reclasser à la 3e place des challengers de la catégorie. Pas loin d'une nouvelle chance de combattre à nouveau lors d'un championnat de France professionnel. Mais, c'était trop tôt et je n'avais plus du tout la tête à la boxe », confie Gracia.

L'appel du pied de la FFB mûrit cependant dans l'esprit du boxeur. Et en septembre, Gildas remet les gants pour la première fois depuis sa défaite contre Chakim, cinq mois plus tôt. « C'est une décision que j'ai prise seul », indique l'Agenais. « Ma femme m'a dit : "Fais comme tu le sens." C'était reparti. » À l'automne, Gildas Gracia retrouve dès lors le chemin de l'entraînement à l'Académie Pugilistique Agenaise et sous les ordres de son entraîneur de toujours, Christian Delsuquet. « Au début, les coups faisaient mal… », sourit celui qui accuse encore aujourd'hui sur la balance 4 kilos de trop.

Fin octobre, Karim Chakim annonce vouloir défendre uniquement sa ceinture méditerranéenne, conquise seulement un mois après avoir vaincu Gracia, afin de s'ouvrir les portes des championnats d'Europe. Le Nordiste laisse donc vacant son titre de champion de France super-plume. Dès le 29 janvier prochain, Joël Durand et Samir Kasmi, challengers classés numéros 1 et 2 derrière Chakim, s'affronteront, titre en jeu. En mars ou avril, le nouveau champion de France aura l'obligation de rencontrer le challenger calaisien Romain Jacob. En novembre, ce sera alors au tour de… Gildas Gracia de se voir offrir une seconde chance de décrocher son premier titre national professionnel des super-plume. « Niveau boxe, je n'ai rien à envier à ces trois gars », coupe Gildas.

Saura-t-il garder la motivation au cours des onze prochains mois ? Aucun doute selon lui. « Je veux ce titre », insiste Gildas, qui, à 32 ans, rêve de tirer sa révérence sur un ultime succès et rejoindre ainsi dans l'histoire de la boxe agenaise, l'unique champion de France professionnel : son propre père, il y a trente ans. « Je n'ai pas dit mon dernier mot. Ce serait tellement beau de partir sur une victoire. Que ce soient Durand, Kasmi ou Jacob, si je reproduis le même combat que face à Chakim, je gagne, c'est sûr. » Car Gildas sait de nouveau où il veut aller : au bout de son rêve.

 

Par Vincent Martin, Sud-Ouest

Durand-Kasmi: le match se prépare

Cliquer sur le lien suivant :
http://www.ffboxe.com/news-12693-durand_vs_kasmi_pour_le_titre_vacant.html

Soirée séduction pour Romain Jacob qui s’est nettement défait du polonais Gojko !

samedi 11.12.2010, 05:06 – La Voix des Sports

phpThumb_generated_thumbnail1.jpeg

La victoire était, bien entendu, sans conteste, Romain ayant survolé les débats. PH : J.-P. BRUNET

|  • BOXE GALA DE L'ABC CALAIS |

Un petit mois après sa rentrée victorieuse face au Marocain Laribi, Romain Jacob remettait le couvert hier soir, à Edgar Quinet, face au polonais Mauricy Gojko.

Après neuf mois d'inactivité dûe à une tendinite récalcitrante, le local avait choisi de faire deux combats rapprochés pour se remettre dans le rythme afin de gagner en maîtrise pour ce qui sera l'objectif de sa saison, à savoir, le titre national courant mars. Aussi, le calaisien avait à coeur de montrer une nette amélioration par rapport à sa précédente prestation où s'il avait le boulot, la boxe pratiquait, elle, demandait encore à gagner en précision.

Dans un combat prévu en huit rounds, le protégé du "Team Jacob "ne se jetait pas à l'abordage jaugeant son adversaire dans une première reprise où il était acquis que ce Gojko, roublard au possible, jouerait sur son expérience. Avec une garde basse et le bras droit en avant, ce dernier tentait de faire déjouer un Jacob qui, pour l'occasion, ne se laissait pas endormir.

En effet, dès le second acte, le Calaisien se voulait plus offensif tout en se montrant très précis dans ses enchaînements direct-crochet. Très mobile, Gojko parvenait, tout de même, à se sortir des griffes de son adversaire. Qu'importe, Romain récitait ses gammes montrant qu'il avait gagné en fraîcheur physique. Le sociétaire de l'ABC Calais trouvait souvent l'ouverture sur ses crochets gauches mais, par manque d'expérience, se prenait quelques coups évitables. Le combat allait bon train et arrivait vite à la cinquième reprise où le boxeur de l'Est tentait de sortir de sa réserve. Romain se montrait alors plus à son aise travaillant au corps avant de remonter à la face de son adversaire. La palette du Calaisien était dense et une rapidité retrouvée l'aidait à mettre à mal un Gojko toujours sur la défensive. S'il ne touchait pas durement son vis-à-vis, Jacob boxait à sa main, rien de plus bénéfique pour avancer et donc progresser.

À l'appel de la dernière reprise, le maritime voulait forcer la décision mais aussi faire plaisir à son public en martelant son adversaire de coups sans jamais, pour autant, tomber dans l'approximation. La victoire était, bien entendu, sans conteste, Romain ayant survolé les débats. Hier soir, le fils du champion du monde, Thierry Jacob, a montré qu'il prenait peu à peu de la hauteur. De bon augure pour la suite de sa saison qui doit l'emmener au sommet de la hiérarchie nationale. • JÉRÔME BLOT (CLP)

Romain Jacob monte peu à peu en puissance

samedi 11.12.2010, 06:00

581743-romain-jac-4d029bb7.jpg.jpg

Romain Jacob a réalisé hier soir une prestation convaincante face au Polonais Maurycy Gojko.

Face à un Polonais attentiste mais plein de métier, Romain Jacob, qui a retrouvé sa vitesse d'enchaînement, a réalisé hier une prestation convaincante.


Surtout, il a montré qu'il avait huit rounds dans les jambes. Rassurant à quelques mois de monter sur la distance de dix reprises à l'occasion des championnats de France.

Un mois après son retour sur les rings, Romain Jacob a offert hier à son public un combat bien plus convaincant que celui qu'il avait livré face au Marocain Youness Laribi. « Je préfère pourtant cent fois boxer Laribi que Gojko » , observait-il dans la confidence des vestiaires à l'issue du combat. Car face à Maurycy Gojko, un gaucher plein de métier, c'est une équation bien complexe qui était proposée au jeune pugiliste du clan Jacob. « Face à ce genre de boxeur, on se fatigue deux fois plus, indique le Calaisien. On est sans cesse à le chercher, à donner des coups dans le vide, on laisse beaucoup d'influx nerveux et ça ne donne pas forcément de beaux combats. » Gojko, qui a pris assez peu d'initiative tout au long des huit rounds sauf lors de sporadiques réactions, a surtout montré qu'il était à l'aise pour esquiver les coups. Et le pensionnaire de l'ABC Calais a passé son temps à lui courir après.

Thierry Jacob : "On a retrouvé le grand Romain" « Mais dès le quatrième round, j'ai vu qu'on avait retrouvé le grand Romain », s'enthousiasme son père Thierry. Le manager de l'ABC n'a alors qu'une crainte, qu'un coup de tête malencontreux ne cueille son poulain. Car le Polonais a la fâcheuse tendance à plonger tête en avant. Un avertissement lui est d'ailleurs adressé en ce sens au cours de la sixième reprise. Et à la fin du combat, le Calaisien se plaignait de douleurs à la machoire consécutives à un coup de tête qui lui a également légèrement ouvert l'arcade sourcillière gauche lors de la troisième reprise. Maurycy Gojko a surtout fait planer jusqu'au bout la crainte d'un contre meurtrier qui a obligé Romain Jacob à la plus extrême prudence. « Il fallait accélérer sans prendre de risque », témoigne Thierry Jacob. Une mission remplie à merveille par son fils qui a su, contrairement à ce qu'il avait montré il y a un mois, mettre de la vitesse dans sa boxe et placer quelques enchaînements.« Face à ce genre d'adversaire, on progresse », remarquait de son côté Romain. Sur la route d'un championnat de France, le Calaisien, qui a tenu sans difficulté la distance de huit rounds, a pleinement rassuré son clan et ses supporters dans ce domaine.

Philippe LEFEBVRE

Les autres combats de la soirée Donovan Meersseman (Dunkerque) bat Abdellah Smaïlé (Coudekerque) aux points Dylan Vynck (ABC Calais) bat Mohamed Chebba (Evin-Malmaison) aux points Cassandra Amarab (ABC Calais) bat Amandine Bertrand (Evin-Malmaison) aux points Martin Calais (ABC Calais) bat Vincenzo de Pasquale (Dunkerque) aux points Loïc Debove (Coudekerque) bat Quentin Dernoncourt (ABC Calais) aux points Morgan Duthes (ABC Calais) bat Jérémy Steen (Coudekerque) par disqualification Johnny Péterlé (Dunkerque) et Saïd Rachidi (Wasquehal) font match nul

Nord Littoral

Un Romain retrouvé bat Gojko aux points

Devant près de 1000 personnes réunies salle Edgar-Quinet, Romain Jacob a battu aux points le Polonais Maurycy Gojko. Durant les huit reprises, le Calaisien a montré qu’il avait retrouvé l’intégralité de ses moyens. Après une première reprise d’observation, le fils de Thierry se servait admirablement de son bras avant, le gauche, pour toucher son adversaire au corps et au visage. Plus rapide de bras et à l’aise dans ses déplacements, le local prenait l’ascendant dans les premières reprises. Au fil des rounds, le gaucher polonais se montrait très difficile à toucher. Il tournait, s’accrochait, mais ne pouvait éviter quelques directs du droit et quelques crochets du Calaisien. Evitant de céder à l‘énervement, Romain cadrait sa cible et finissait le plus fort. Il engrange ainsi son onzième succès consécutif chez les professionnels. Lequel l’amène encore plus près d’un championnat de France.

Match nul entre Rachidi et Peterle

L’ancien quart de finaliste des championnats du monde senior, le Wasquehalien Saïd Rachidi, a concédé le match nul devant le Dunkerquois Johnny Peterle. Après deux bonnes première reprises, Rachidi craquait sous la pression de Peterle, étant même compté dans le dernier round. Un combat spectaculaire qui a fait lever les spectateurs d’Edgar-Quinet.

Pesée sans encombre pour Romain Jacob

"Je suis ravi de voir qu'après Jacques Gounon, le PDG d'Eurotunnel, Paul Watkins, le président du District du Kent, l'agglomération Cap Calaisis accueille pour la première fois la pesée de Romain Jacob, un de nos agents" explique Philippe Blet, président de l'agglomération Cap Calaisis. C'est dans les locaux de l'agglomération, qui soutient Romain depuis le début de sa carrière, que s'est déroulée la pesée du combat Jacob-Gojko, qui aura lieu ce vendredi soir salle Edgar-Quinet à Calais. Une centaine de personnes était présente. Le Polonais Maurycy Gojko a été pesé à 60,2 kgs. De son côté, le fils de Thierry accusait 60kgs sur la balance. L'affrontement entre le Français et le gaucher polonais se fera en huit rounds de trois minutes.

273_image_10122010091040.jpg

272_image_10122010090933.jpg

271_image_10122010090900.jpg

270_image_10122010090838.jpg

269_image_10122010090818.jpg

268_image_10122010090754.jpg

Débuts professionnels de Saïd Rachidi (Wasquehal) à Calais le 10 décembre

Le second combat professionnel de la réunion du vendredi 10 décembre, salle Edgar-Quinet à Calais, opposera le Wasquehalien Saïd Rachidi au Dunkerquois Johnny Peterle, invaincu en deux combats pros. Nourredine Dahou malade, Thierry Jacob et l’ABC Calais proposeront au public calaisien d’assister aux débuts professionnels de Saïd Rachidi, boxeur franco-marocain qui a connu une très belle carrière amateur : quart de finaliste des championnats du Monde junior (en Corée) en 2004, champion de France en 2007 puis quart de finaliste des championnats du Monde seniors en 2007 (à Chicago, sous les couleurs du Maroc). Rachidi a participé, pour le Maroc, aux Jeux Olympiques de Pekin en 2008.

266_image_04122010132033.jpg

Arimany battu aux points

Jeudi soir, à la halle Carpentier de Paris, au même programme que la demi-finale des poids lourds entre Jean-Marc Mormeck et Tibur Ibragimov, Anthony Arimany (Arras) a été battu aux points par Khedafi Djelkhir. Managé par Thierry Jacob, Arimany, que l’on l’habitude de voir boxer salle Edgar-Quinet, s’est blessé à la main au septième round et, malgré un bon début de combat, n’a pu prendre la mesure du vice-champion olympique de Pekin. Le poids plumes d’Arras pourrait boxer le 13 mai chez lui, à la conquête du titre-international IBF des poids plumes.

Du lourd à l’ABC Calais

Cette semaine s’est déroulée une belle séance d’entrainement à la salle Courtimmo. En effet, le poids lourds Raphaël Tronchet a mis les gants avec le n°1 français de la catégorie, l’Abbevillois Johann Duhaupas. Ce dernier prépare un combat qui se déroule ce samedi 4 décembre, au Maroc.

Fin des séances de sparring entre Romain et Sylvain Chapelle

Sylvain Chapelle, n°5 français des super-plumes, est venu à Calais pendant une semaine, où il a servi de sparring partner à Romain Jacob. Des séances de six à huit round soù les deux boxeurs n'ont pas ménagé leurs efforts. "Romain est un bon boxeur, qui va vite. Il est prêt pour son combat" a noté le boxeur du Sud de la France. Sylvain Chapelle pourrait venir boxer à Calais à l'occasion de la soirée de championnat de France de Romain.

265_image_03122010130419.jpgSylvain Chapelle et Romain Jacob.

Thierry Jacob soutient Jean-Marc Mormeck

Thierry Jacob a rencontré Jean-Marc Mormeck au cours de la traditionnelle pesée, la veille du combat du poids lourds français. Le Calaisien  a encouragé le Francillien dans sa quête du titre mondial des lourds.  Le temps de prendre une photo et de préparer la soirée où le père de Romain préparait Anthony Arimany, qui allait tenter de devenir champion de France des poids plumes aux dépens de Khedafi Djelkhir, médaillé d'argent aux JO de Pekin en 2008.

264_image_02122010203450.jpg

Le classement des super-plumes de la FFB

Co-challenger: Joël DURAND et Samir KASMI

1. Romain JACOB (N°14 E.U.)
2. Gildas GRACIA
3. Sébastien CORNU
4. Slimane MEHADJI
5. Sylvain CHAPELLE
6. Leonus MARIE-FRANCOISE
7. Fouad EL BAHJI

Champion de l’Union européenne, Karim CHAKIM est inéligible.

Kasmi-Durand le 29 janvier à Gaillard

Le championnat de France des super-plumes se déroulera le 29 janvier 2011 dans la ville de Gaillard. Il opposera le pugiliste local Joël Durand à son challenger officiel Samir Kasmi. Le vainqueur ayant dans l’obligation de défendre sa couronne contre le Calaisien Romain Jacob. Un match que l’ABC Calais espère organiser à Calais en mars ou en avril prochain.

Quentin Dernoncourt en finale régionale

Samedi soir, à Tourcoing, le boxeur de l’ABC Calais Quentin Dernoncourt, déjà champion départemental 2010, s’est qualifié pour la finale du championnat régional. Dans la catégorie des moins de 75 kgs (seniors), le protégé du team Jacob a battu aux points un pugiliste roubaisien. La finale se déroulera le samedi 4 décembre à Gravelines.En cadets (moins de 70 kgs), Dylan Vynck, champion du Pas-de-Calais 2010, s’est incliné aux points en demi-finale régionale devant un boxeur de Lille-Moulins. L’ABC Calais possède deux autres boxeurs engagés au niveau régional : Cassandra Amarab est directement qualifiée pour la finale (juniors, 60 kgs) tandis que Morgan Duthes (seniors, 57 kgs) est qualifié pour une demi-finale. Ces quatre boxeurs, ainsi que Jordan Mesmacque et Martin Calais (champion départemental), seront au programme du gala de boxe du vendredi 10 décembre, salle Edgar-Quinet, où Romain Jacob affrontera, en huit rounds, le Polonais Maurycy Gojko. Prix des places: 5 euros (gradins).

Romain Jacob sur le ring le 10 décembre à Calais

Après sa rentrée victorieuse le 12 novembre dernier, et une victoire aux points sur le MArocain Youness Laribi, Romain Jacob remontera sur le ring le vendredi 10 décembre prochain, toujours salle Edgar-Quinet à Calais. Le Calaisien (22 ans, 10 succès dont 5 avant la limite) sera opposé au Polonais Maurycy Gofko (33 ans, 38 combats, 16 succès, 1 nul). Le match se déroulera en huit reprises de trois minutes. Après les déboires du dernier gala, où les combats de Dahou et Arimany ont été annulés à la dernière minute, Thierry Jacob et l'ABC Calais ont décidé d'appliquer un tarif d'entée réduit de moitié (places de gradins à 5 euros). "J'ai reçu une proposition pour faire boxer Romain à Paris, au cours de la soirée de Jean-Marc Mormeck. Mais je devais une revanche au public, aux sponsors et aux élus qui nous suivent depuis le début de la carrière de Romain. C'est pourquoi j'ai décidé de refaire boxer Romain à Calais" explique Thierry Jacob au cours d'une conférence de présentation du gala. Un autre combat professionnel sera à l'affiche ainsi que les amateurs de l'ABC Calais.

262_image_24112010104319.jpg

De gauche à droite: Antoine Deguines, vice-président de l'agglomération Cap Calaisis, Thierry Jacob, µJean-Marc Leroy, adjoint aux sports de Calais.

De nombeux élus étaient là

Parmi les 1300 spectateurs présents vendredi soir à Edgar-Quinet, on notait la présence de nombreux élus du Calaisis. Il y avait Marcel Pidou (vice-président de l’agglomération Cap Calaisis), Jean-Marc Leroy, adjoint aux sports de Calais, Philippe Mignonet, adjoint à l’environnement, Maïté Friscourt, adjointe à la Jeunesse, Gilles Cocquempot (député), Yann Capet (conseiller régional), Marcel Levaillant, conseiller général, Philippe Vasseur, conseiller général, Guy Allemand, maire de Sangatte et son frère Patrick, conseiller municipal de Calais,…

Les anciens footeux aussi

Dans les gradins, Romain était encouragé par deux footeux : l’ancien joueur professionel de Lens, Sedan, Brest et Boulogne, le Calaisien Patrick Gombert (aujourd’hui responsable de l’agence immobilière Kap’Immo); mais aussi Sylvain Jore, ancien entraîneur du CRUFC et lui aussi passé par le centre de formation du RC Lens.

Unis autour du même ring

Le dimanche 7 novembre, salle Edgar-Quinet, les bénévoles de l’ABC Calais (Bruno Jacob en tête) ont assuré la sécurité du grand gala de catch. Ce vendredi, ce sont les bénévoles de l’association King Catch qui en ont fait de même. Un bel exemple de rapprochement entre deux associations unies par l’amour des sportifs du ring.

Des guest-stars

Il y avait de la qualité pugilistique au gala calaisien… En marge de la famille Jacob et de ses dizaines de couronnes, on retrouvait le champion de France des légers Guillaume Salingue (Bruay), le champion de l’Union européenne des super-plumes Karim Chakim (Wasquehal) et le n°1 des plumes français Anthony Arimany.

Romain sur Calaisis TV

Retrouvez les reportages réalisés par Calaisis TV sur les liens suivants:

http://www.dailymotion.com/video/xfk8zb_calaisis-tv-l-invite-romain-jacob_news

http://www.dailymotion.com/video/xfm1v0_calaisis-tv-la-pesee-de-romain-jacob_sport

Rentrée avec succès pour Romain Jacob

Vendredi soir, salle Edgar-Quinet, devat 1300 spectateurs, le Calaisien Romain Jacob a remporté aux points son combat face au Marocain Younes Laribi. Après neuf mois d’absence en raison d’une tendinite au coude gauche, le pugiliste local a dans un premier temps pris la mesure d’un adversaire plus petit que lui et très mobile. Bien que tendu en début de match, Romain trouvait l’ouverture à plusieurs reprises, notamment sur des enchaînements esquive-remise. Touché au troisième round, le fils de Thierry repartait de plus belle tout en évitant la tête de Laribi, qui s’approchait dangereusement. Frais physiquement, Romain marquait des points dans les trois derniers rounds, enlevant une décision unanime. “Je pense avoir effectué un bon combat de retour. Après neuf mois sans boxer, j’avais un peu d’appréhension. Je manquais de repères. Quant à mes enchaînements, ils vont revenir. Ce combat me donne confiance pour la suite” note le n°1 français des super-plumes. Jacob devrait remonter sur le ring au mois de décembre, et espère obtenir une chance nationale au mois d’avril 2011. Concernant son adversaire, le Marocain basé en Italie Laribi, Romain explique: “c’est un adversaire très véloce, un bon client, qui a battu le champion d’Italie. Ses coups, je les ai accompagnés. Et je méfiais beaucoup de sa tête, dangereuse”.

Pesée sans encombre pour Romain

Jeudi soir, au café le Cheval Noir, place Crévecoeur à Calais, Romain Jacob a accusé 60 kgs à la pesée. Soit un kilo tout juste au-dessus de la limite des super-plumes. Malheureusement, il n'a pas pu découvrir son adversaire, le Russe Vitaly Shivanov, dont l'avion en provenance de Madrid a eu beaucoup de retard. Au cours de cette même pesée, Anthony Arimany (N°1 français des plumes) a fait la connaissance avec son adversaire, le Marocain basé en Italie Younes Laribi. Ils ont été pesés sous la barre des 59 kilos. Une pesée qui s'est déroulée en présence du président de l'agglomération Cap Calaisis Philippe Blet et de Marcel Pidou, vice-président.

240_image_11112010195235.jpg

Romain Jacob accusait 60 kg à la pesée.

241_image_11112010195343.jpg

Anthony Arimany (à droite) a découvert son adversaire, le musculeux Youness Laribi.

242_image_11112010195517.jpg

Le pesée s'est déroulée en présence de Philippe Blet, président de l'agglomération Cap Calaisis et de Marcel Pidou, vice-président.

La presse sera là

De nombreux medias ont d’ores et déjà fait savoir qu’ils seraient présents vendredi soir pour assister à la rentrée de Romain Jacob. Sont annoncés: Nord Littoral, La Voix du Nord, La Voix des Sports, les chaînes de télé Calaisis TV et Weo, Calais Mag, Calaisis info, les sites internet Nextboxe.com et ffboxe.com, etc. On parlera aussi de Romain ce vendredi dans l’Equipe, journal le plus lu de France. D’autres médias s’ajouteront vendredi soir à la liste.

Tous à la pesée

La traditionnelle pesée des boxeurs aura lieu ce jeudi 11 novembre, à 18h30, au café le Cheval Noir stué place Crévecoeur à Calais. Venez nombreux !

L’Hovercraft, sponsor de Romain

Romain Jacob vient de signer un partenariat avec le café l’Hovercraft, situé place du Maréchal Foch à Calais. Un sponsoring qui sera présent dès le vendredi 12 novembre, sur le short du boxeur calaisien. Une initiative sympathique de la part du commerçant local, fervent supporter de la boxe et de la famille Jacob depuis de nombreuses années.

Romain Jacob et Anthony Arimany: ça s’entraîne dur !

Depuis lundi, Romain Jacob et Anthony Arimany (Arras), croisent les gants tous les soirs à la salle Courtimmo, située rue du Québec au Pont-du-Leu. Des séances de sparring-partner intensives entre le numéro 1 français des super-plumes Jacob, et le numéro 1 français des plumes Arimany. Des situations de matches qui font progresser les deux pugilistes.

Conférence de presse de l’ABC

Ce matin s’est tenue la conférence de presse de l’ABC Calais, qui présentait le gala du 12 novembre prochain. En présence de Marcel Pidou, vice-président de l’agglomération Cap Calaisis, Thierry Jacob a présenté les trois combats professionnels et les matchs amateurs (tous les dtails de la soirée sont dans la rubrique Gala du 12 novembre). Romain va affronter un Vénézuélien, Luis Guzman, qui a combattu l’ancien champion d’Europe Bernard Inom. Pour Thierry, il s’agit “d’un adversaire expériementé et qui peut s’avérer dangereux: la preuve, il a mis par terre Bernard Inom”. Le Calaisien va mettre les gants toute la semaine avec Anthony Arimany, lui aussi à l’affiche et challenger au titre national des poids plumes.

Romain : “c’est reparti !”

Au cours de cette conférence de presse, Romain a fait le point sur sa tendinite:"aujourd'hui, tout va bien. C'est reparti, je ne ressens plus de gêne". Le pugiliste de l'ABC Calais souhaite retrouver le rythme d'un combat:"même sans pouvoir frapper, je suis toujours allé à la salle d'entraînement. J'ai couru, conservé le foncier  puis j'ai remis les gants. Ce n'est jamais facile de reprendre après une longue coupure". Romain espère pouvoir disputer le titre national des super-plumes en avril 2011.

237_image_02112010130555.jpg

De gauche à droite: Jacky Jacob, entraîneur, Marcel Pidou, vice-président de l'agglomération Cap Calaisis, Thierry Jacob, Romain Jacob et Anthony Arimany.

238_image_02112010130749.jpg

239_image_02112010130826.jpg

La boxe de retour à Blériot-Plage?

C’est le maire de la commune de Sangatte-Blériot-Plage, Guy Allemand, qui l’affirme. Si Romain devient champion de France au printemps 2011, il est prêt à organiser une défense de ce même titre, salle André-Ségard. Rappelons que la commune avait superbement organisé un premier gala au mois de février 2010, avec trois combats professionnels et a ensuité enchaîné ces derniers jours avec l’accueil des premiers championnats d’Europe féminins cadettes et juniors.

Anthony Arimany à l’entraînement à Calais

Le boxeur arrageois Anthony Arimany, n°1 français des poids plumes, arrive lundi à Calais où il va s’entrainer toute la semaine en compagnie de Romain Jacob. Un sparring-partner de choix pour le Calaisien.

La location est ouverte

A l’occasion du gala de boxe professionnelle du vendredi 12 novembre (19h30, salle Edgar-Quinet), il est possible de réserver ses places par avance en se rendant au café-tabac le Galopeur, boulevard de l’Egalité à Calais. Prix des places: 10 et 20 euros.

Six boxeurs de l’ABC Calais en finale départementale

Ce week-end, l’Athlétic Boxing Club du team Jacob avait deux boxeurs engagés dans des demi-finales départementales. En moins de 64 kgs, Martin Calais (senior) s’est qualifié aux points. Il a été imité par con coéquipier Quentin Dernoncourt, en moins de 75 kgs seniors. Samedi prochain, à Beuvry, ils tenteront de devenir champion départemenal. Quatre autres pugilistes de l’ABC seront engagés dans ces mêmes finales : Dylan Vynck (-70kgs, cadets), Jordan Mesmacque (-60kg senior), Morgan Duthes (-56kg senior) et l’ex-championne de France cadette Cassandra Amarab (-60 kg, junior). Tous seront également présents le vendredi 12 novembre pour le gala de rentrée de Romain Jacob, qui se déroulera salle Edgar-Quinet.

Super-plumes : un nouveau champion avant le 31 janvier 2011

La fédération française de boxe a nommé Samir Kasmi et Joël Durand comme co-challenger au titre national des poids plumes. Kasmi a 27 ans, habite Noisy-le-Grand et possède 19 combats pros : 10 succès, 1 nul. Il a tenté deux fois sa chance pour le titre de champion de France des plumes (1 défaite, 1 nul). Durand a 31 ans. Son palmarès est de 18 combats (16 succès). Il demeure en Haute-Savoie. Il a remporté le critérium espoirs en 2007 puis le tournoi de France en 2008. Le combat pour le titre doit se dérouler avant le 31 janvier 2011, date limite fixée par la fédération. Le vainqueur ayant l’obligation d’affronter ensuite Romain Jacob, challenger n°1 des super-plumes.

Vasquez junior toujours invaincu

Wilfredo Vasquez, ancien champion du Monde dans trois catégories, a battu deux fois Thierry Jacob en 1992 et 1993 au terme de deux superbes luttes. Son fils, qui porte le même nom, est toujours invaincu et champion du Monde WBO des super-coqs (21 combats, 20 succès dont 17 avant la limite, 1 nul). Le 16 octobre, il a battu Ivan Hernandez par arrêt de l’arbitre au 11e round. Une belle dynastie de boxe portoricaine…

Lauri encore champion

Antonio Lauri est venu deux fois salle Edgar-Quinet. La première fois, il a été battu aux points par Stéphane Jacob pour le titre de l’Union européenne des welters. Un an plus tard, il prenait sa revanche sur le Calaisien. Et bien le Transalpin occupe encore le haut de l’affiche de l’autre côté des Alpes. Vendredi dernier, le 22 octobre, il a conservé son titre national des welters en battant aux points Rocco di Palmo. A 31 ans, Lauri possède 41 combats à son actif, pour 34 victoires et 3 nuls.

La retraite pour Benbiou ?

Quand il est venu boxer devant Romain Jacob, en décembre 2009, Mohamed Benbiou espérait obtenir une nouvelle chance nationale. Mais, battu en quatre rounds par le Calaisien, il est tombé de haut. A tel point qu’il n’est plus remonté sur le ring depuis. Mais Romain avait prévenu, en conférence de presse : « je vais envoyer Benbiou à la retraite ». Voilà qui est fait. Et bien avant les 62 ans du boxeur…

Romain Jacob n°1 français !

La commission classement de la fédération française de boxe s’est réunie en début de semaine. Dans la catégorie des super-plumes, elle a classé Romain Jacob en position de challenger numéro 1. Le fils de Thierry boxera contre le vainqueur du match qui opposera, avant le 30 janvier 2011, Samir Kasmi à Joël Durand. Un combat pour le titre national qui pourrait se dérouler en avril 2011, à Calais. Romain Jaob est également n°13 pour l’Union européenne.

Le titre national des super-plumes vacant, Romain challenger ?

Le Wasquehalien Karim Chakim, détenteur du titre de champion de France des super-plumes depuis novembre 2007 a décidé d’abandonner sa ceinture tricolore pour se consacrer à une chance européenne. De ce fait, Romain Jacob pourrait être désigné cochallenger au titre national. La fédération française va bientôt statuer sur les classements. Le combat pour le titre pourrait se dérouler plus rapidement que prévu.

Arimany vers le titre national

Les spectateurs calaisiens ont pris l’habitude d’encourager l’Arrageois Anthony Arimany (10 succès en 10 combats). Ce dernier est en effet managé par Thierry Jacob et a participé de nombreuses réunions à Calais et Blériot-Plage. Désormais cochallenger au titre national, Arimany a accepté d’affronter le médaillé d’argent des JO de Pekin Khedafi Djelkir (7 victoires). Le championnat de France entre ces deux pugilistes invaincus se déroulera le jeudi 2 décembre, à la Halle Carpentier de Paris, au cours d’une soirée organisée par Jean-Marc Mormeck (qui est le promoteur de Djlekhir).

Leva Kyrakosyan battu

Naturalisé français il y a quelques mois, Leva Kyrakosyan a perdu son titre de champion d’Europe des poids super-plumes, en Angleterre. Il a été sèchement battu par KO au 3e round par le local Stephen Foster. Basé à Toulon, Leva Kyrakosyan était venu boxer salle Edgar-Quinet .

Rentrée retardée pour Romain

La rentrée de Romain Jacob, absent des rings depuis le mois de février, devait s’effectuer le 23 octobre à Coquelles. Mais à cette date, le ring de la ville de Calais n’est pas disponible. L’ABC Calais a décidé de reporter le gala coquellois au début de l’année 2011 (janvier ou février). Le retour de Romain s’effectuera ainsi le vendredi 12 novembre, salle Edgar-Quinet à Calais. Un combat de reprise prévu en six rounds de trois minutes contre un adversaire à désigner. Seront également présents l’autre professionnel de l’ABC Calais Nourredine Dahou ainsi que l’Arrageois Anthony Arimany, lequel pourrait disputer le titre national des plumes dans les prochaines semaines. Des matches amateurs complèteront l’affiche.

Romain comme Rafël Nadal !

Quel est le point commun entre Romain Jacob et le numéro un mondial, l’Espagnol Rafaël Nadal ? Une même méthode pour se soigner… En effet, dans son édition du vendredi 1er octobre, le quotidien l’Equipe révèle que pour mettre fin à ses douleurs au genou, Rafaël Nadal a utilisé la méthode du blood spinning. Celle-ci consiste à prélever quelques millilitres de sang au sportid, de la centrifuger et de réinjecter les plaquettes dans la zone blessée. Pour Nadal, le résultat est sans appel (il vient de gagner l’US Open). On espère que pour Romain, la tendinite au coude ainsi soignée ne restera qu’un mauvais souvenir…

Jacob vs Mc Kenzie : 20 ans déjà

Souvenirs, souvenirs… le 30 septembre 1990, il y a vingt ans, Thierry Jacob devenait champion d’Europe des poids coqs en dominant le Britannique Duke Mc Kenzie. A l’époque, il s’agissait d’un combat à quitte ou double pour le Calaisien, battu à deux reprises pour le titre mondial. Mais devant lui se tenait un ancien champion du Monde… Après une incroyable lutte de douze reprises, devant plus de deux mille personnes salle Edgar-Quinet, Thierry obtenait la consécration continentale. Et relançait sa carrière. Les deux pugilistes se sont retrouvés l’année dernière, toujours salle Edgar-Quinet à l’occasion d’un combat de Romain. Un combat chargé d’émotion à revoir sur le site www.romainjacob.com, dans la rubrique videos.

Revue de presse

Cette semaine, Roger Demeure, dans la Voix du Nord, faisait un point sur l’actualité de la boxe régionale. Evoquant la prochaine saison de Romain.

voici le lien:

http://www.lavoixdessports.com/Sports-Individuels/Autres-Sports/2010/09/21/article_premiers-coups-de-gong-chakim-salingue-s.shtml

L’ABC Calais au forum Calais Pass’Sport

Vendredi 10 et samedi 11 septembre, la ville de Calais orgnaisait la seconde édition du forum Calais Pass'Sport. Les associations sportives locales présentaient leurs activités. L'ABC Calais de la famille Jacob ne pouvait manquer cet événement et avait joliment décoré son stand, avec les ceintures nationale, européenne et mondiale de Stéphane Jacob. Etaient également présents sur les lieux Romain, son père Thierry, son oncle Bruno et Jérôme Boutoille, membre du club. Samedi, en fin de matinée, l'ABC Calais a eu le plaisir d'accueillir sur son stand Natacha Bouchart, maire de Calais et Philippe Blet, président de l'agglomération Cap Calaisis. La ville de Calais et l'agglomération Cap Calaisis étant partenaires des soirées de boxe organisées par l'ABC Calais et Thierry Jacob.

233_image_12092010191612.jpgLe maire de Calais Natacha Bouchart, en conversation avec Thierry Jacob.

234_image_12092010191738.jpgVisite du président de l'agglomération Cap Calaisis sur le stand de l'ABC Calais.

Rentrée à Coquelles

Le premier combat de la saison 2010-2011 de Romain Jacob devrait se dérouler le vendredi 22 octobre à Coquelles. Pour la commune du Tunnel sous la Manche, dirigée par le maire Michel Hamy et à l’instar de Blériot-Sangatte en février dernier, il s’agira de la première organisation d’un gala de boxe. Un ou deux autres combats professionnels et plusieurs matches amateurs complèteront l’affiche. Le gala se déroulera dans l’enceinte Calquella. Les places seront prochainement à vendre.

Faire plaisir à Jean-Pierre…

Ce premier gala organisé à Coquelles est aussi un grand rendez-vous pour Jean-Pierre Boulin, le speaker des soirées de boxe à Calais depuis une vingtaine d’années. Ce soir-là, le sympathique speaker évoluera à domicile. Et avec émotion.

Romain numéro 13 de l’Union européenne

Dans l’édition de son classement de juin, la fédération européenne de boxe (EBU) a classé Romain Jacob n°13 de l’Union européenne (titre EU). Un titre détenu par le champion de France Karim Chakim.

La situation des super plumes en France

Le Wasquehalien Karim Chakim est toujours champion de France des super-plumes, catégorie de Romain Jacob. Son challenger est Samir Kasmi. Le combat devait avoir lieu avant le 21 novembre. Le vainqueur devant rencontrer soit Joël Durand (classé numéro 1 mais qui a déclaré sa volonté de boxer en poids légers) et donc plus certainement le Calaisien. Quand ? Au plus tard au premier trimestre 2011. Mais Chakim pourrait également être sollicité pour une ceinture européenne (EBU). Et donc laisser le titre vacant. Une autre possibilité à étudier pour le clan Jacob.

La situation des super-plumes en Europe

Leva Kirakosyan, Russe basé à Toulon, et en attente de la nationalité française, est détenteur de la ceinture bleue de champion d’Europe. Il doit défendre son titre devant son challenger officiel, le Belge Ermanno Fegatilli. Mais Kirakosyan, que les spectateurs calaisiens ont pu admirer à Edgar-Quinet, serait plutôt proche d’un championnat du Monde. A suivre.

Rentrée à l’ABC Calais

L’Athlétic Boxing Club de Calais reprend ses entraînements à partir du lundi 16 août, salle Courtimmo, rue du Québec, dans le quartier du Pont-du-Leu.

De 7 à 77 ans, filles et garçons, tout le monde peut venir découvrir la boxe sous la houlette de la célèbre famille Jacob et notamment de Jacques, professeur d’Etat.

Les entraînements se déroulent tous les soirs, à partir de 18 heures.

- Boxe éducative à partir de 6 ans, entraînements spécifiques les mercredis et vendredis à partir de 18h. Prix de la licence : 30 euros.

- boxe amateur minimes: pour les enfants nés en 1997. Prix de la licence : 35 euros.

- boxe amateur cadets : nés en 1995 et 1996. Prix de la licence : 35 euros

- boxe amateur juniors : nés en 1993 et 1994. Prix de la licence : 50 euros.

- boxe amateur seniors : nés en 1992 et avant. Prix de la licence : 50 euros.

- boxe loisirs : prix de la licence : 60 euros

Romain Jacob sur fightnews.com !

Le célèbre site internet américain: www.fightnews.com, l’un des plus importants sites du Monde consacré à la boxe, propose dans son édition du mardi 4 mai, un article consacré à Romain Jacob. Pour les fans, à lire absolument. Romain se remet actuellement de sa tendinite au coude auche et espère pouvoir remonter sur le ring en juin 2010.

Romain Jacob n°2 français et 17e de l’Union européenne

Le champion de France des super-plumes est toujours le boxeur nordiste Karim Chakim (Wasquehal). Derrière, la place de numéro un est occupée par Samir Kasmi. Ensuite, on trouve le Calaisien Romain Jacob. Qui peut légitimement espérer disputer un titre de champion de France cette année. Côté Union européenne, le fils de Thierry a gagné une place, plaçant de la 18e à la 17e place.

Chakim champion de l’Union européenne

Karim Chakim est devenu samedi dernier champion de l’Union européenne des super-plumes en battant le Portugais Bento, aux points et en douze rounds, du côté de Deux-Acren, en Belgique. Le champion national ne compte pas abandonner sa ceinture tricolore pour l’instant.

Kyrakosyan-Fegatelli ?

Le champion d’Europe des super-plumes Leva Kyrakosyan devrait remettre son titre en jeu le 5 juin devant son challenger officiel, le Belge Ermano Fegatelli. Le combat pourrait avoir lieu à Toulon

Romain toujours blessé

Se ressentant toujours d’une forte douleur au coude gauche (tendinite), le Calaisien n’a toujours pas repris les séances de gants aux entraînements. Il doit prochainement avoir rendez-vous avec son médecin. Il espère remonter sur le ring fin mai ou début juin.

Un nul pour Martin Calais

Le junior de l’ABC Calais Martin Petit a réalisé un match nul samedi 17 avril, à Arras, devant le local Lucas. Pour son premier combat, le poids légers a réalisé un “bon combat” selon Thierry Jacob qui estime que son protégé méritait la victoire.

Romain Jacob n°18 de l’union Européenne

Le Calaisien Romain Jacob a fait son apparition dans les classements européens, et en particulier sur celui des poids super-plumes de l’Union européenne, dont le titre vacant sera disputé le 17 avril par le Wasquehalien Karim Chakim et le Portugais Bento. Romain se classe en 18e position, juste derrière Philippe Frénois.

Karim Chakm reste champion de France

Samedi soir, à Agen, sur les terres de son challenger officiel Gidas Gracia, le Wasquehalien Karim Chakim a conservé sa ceinture bleue-blanc-rouge des super-plumes, la catégorie de Romain. Il s’est imposé aux points, en dix reprises. C’est la sixième fois que Chakim défendait le titre national. Le mois prochain, en Belgique, il devrait s’attaquer au titre de l’Union européenne devant le Portugais Bento. Avant de rencontrer Romain Jacob ? A suivre…

La famille Jacob à l’honneur dans Calaisis Infos

Dans sa dernière édition, le magazine de l'agglomération Cap Calaisis, supporter de la première heure de Romain, a mis à l'honneur la famille Jacob. Un reportage est consacré à l'histoire de cette saga unique en France. A lire et à relire sans modération.

232_image_28022010124907.jpg

Wilfredo Vasquez Jr champion du Monde !

Le fils de la légende portoricaine Wilfredo Vasquez est devenu champion du Monde WBO des super-coqs, en battant par KO au quatrième round le Philippin Marvin Sonsona, ancien monarque des super-mouches. Wilfreo Vasquez Jr (25 ans) reste invaincu en 19 combats (18 succès dont 15 avant la limite, 1 nul) et obtient un titre dans la même catégorie que son père. Père et fils champions du Monde, ce n'est arrivé que trois fois dans l'histoire du noble-art. Il s'agit d'ailleurs d'une première dans la même catégorie.

Les Calaisiens se souviennent que Thierry Jacob a affronté Wilfredo Vasquez à deux reprises. La première en décembre 1992 à Berck, la seconde en juin 1993 à Bordeaux. Arrêté sur blessure la première fois, Thierry était mis KO la seconde. Notons enfin que Wilfredo Vasquez a été champion du Monde dans trois catégories différentes.

Un petit aperçu de Wilfredo Vasquez Jr ? Cliquez sur le lien suivant...

http://www.youtube.com/watch?v=Wlx9189J0mM&feature=related

227_image_28022010111808.jpgWilfredo Vasquez Jr est le nouveau champion du Monde WBO des super-coqs.

228_image_28022010111904.jpg

Wilfredo Vasquez senior a disputé deux championnats du Monde devant Thierry Jacob.

Marvin Petit expéditif

Le sparring partner de Romain Jacob, Marvin Petit, s’est imposé par KO au premier round, samedi soir, lors de la finale du critérium espoirs. Bien préparé à Calais, il a encore fait parler son punch (19 ans, deux succès au premier round) devant Najy Messaoud (désormais deux succès et deux revers). Il est qualifié pour les quarts de finale du tournoi de France des poids légers.

Leva Kirakosyan champion d’Europe

La catégorie de Romain Jacob, les super-plumes, possèdent un nouveau champion d’Europe. Hier soir, en Angleterre, Leva Kirakosyan a balayé en trois rounds le local Scott Lawton. Le Russe, basé à Toulon et entraîné par Daniel Bicchieray avait déjà envoyé au tapis son adversaire au premier round. Les Calaisiens se souviennent peut-être de Kirakosyan: en octobre 2006, à Edgar-Quinet, il avait battu Samir Ferhat par arrêt de l’arbitre au sixième round. Kirakosyan (37 combats, 32 succès dont 22 avant la limite) avait déjà été champion d’Europe des super-plumes en 2007.

Retrouvez son combat en cliquant sur le lien suivant:

http://www.youtube.com/watch?v=RDAYzM2TqyQ

Romain à l’arrêt pendant deux semaines

Une semaine avant son combat face à Carrero, Romain Jacob s’est donné une tendinite au coude gauche. Ce qui a contrarié la fin de sa préparation, où le Calaisien avait déjà déploré une blessure au dos. Malgré les soins intensifs prodigués avant le match, les huit reprises et l’intensité du combat n’ont pas permis à Romain de guérir de sa blessure. Au lendemain de sa victoire blériotine, le verdict des médecins a été sans appel: la tendinite entraîne un repos total du bras durant deux semaines. Jacob ne pourra donc pas s’entraîner durant cette période, hormis ses footings quotidiens.

De ce fait, sa participation au gala de Dôle, prévue le 12 mars prochain, est compromise. On ne connait pas encore la date et le lieu du dixième combat professionnel de Romain. Le site www.romainjacob.com vous tiendra au courant de la prochaine sortie du Calaisien.

Organisation sans faille

Pour une première organisation, la ville de Sangatte-Blériot-Plage a réussi un sans faute: la salle était pleine (mille personnes), l’accès aux parkings bien délimité, le travail de la presse facilité, une salle pleine de couleurs, un son parfait… et au final, des élus locaux ravis. Qui n’ont d’ailleurs pas hésité à se faire prendre en photo avec Romain Jacob lors de la réception de l’entracte. Bravo au responsable de la communication de la commune Olivier Dumon et merci au maire Guy Allemand. Et à la prochaine!

Romain présent dans la presse locale

La presse locale a relayé le neuvième succès de Romain Jacob. Dès le lendemain, on pouvait lire les compte-rendus dans Nord Littoral et la Voix du Nord, Romain était présent dimanche dans l’Equipe et sur Radio 6, mais aussi lundi dans La Voix des Sports. Sans oublier Calaisis TV et les sites internet Netboxe.com ou ffboxe.com. Romain, on en parle !

Retrouvez quelques articles…

http://www.nordlittoral.fr/actualite/Local/Autres_sports/article_1176583.shtml

http://www.dailymotion.com/video/xc8k2f_calaisis-tv-boxe-victoire-de-romain_news

http://www.netboxe.com/rep1/page.php?idz=10203

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Calais/actualite/Sport_Calais/2010/02/13/article_romain-jacob-se-fait-peur-avant-d-etaler.shtml

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Calais/actualite/Sport_Calais/2010/02/14/article_romain-jacob-prend-de-la-hauteur-et-se-r.shtml

http://ffboxe.fr/pages/boxeprofessionnelle/news-10061-romain_jacob_reste_invaincu.html

Chapelet et chapelet

Depuis ses débuts professionnels, Romain Jacob effectue son entrée sur le ring en portant un chapelet autour de son cou. Objet de culte en provenance d’Espagne et offert par son ami Jérôme. Sur le ring, et à la pesée, Michaël Isaac Carrero portait lui aussi un chapelet, qu’il a retiré avant le premier coup de gong. L’objet a finalement été plus favorable au pugiliste calaisien.

Supporters toujours là

La banderole noire et blanche au nom de Romain Jacob avait fait le court déplacement jusque Blériot-Plage. Les tee-shirts aussi. Le club des supporters de Romain, qui compte de plus en plus d’adhérents, a été rejoint par un joueur de trompette. L’ambiance était là. L’appui du public a joué pleinement son rôle lorsque Romain s’est retrouvé en difficulté au second round. Merci les gars et rendez-vous au prochain gala.

Romain n°3 français pour boxrec

Le site boxrec.com classe les boxeurs par catégorie. Grâce à son succès obtenu hier, Romain Jacob est désormais numéro 3 des super-plumes, derrière le champion en titre Karim Chakim et le Saint-Quentinois Guillaume Fresnois, qui vient d’abandonner sa couronne des plumes. Boxrec fait apparaître Jacob à la 19e place au niveau européen. Reste maintenant à attendre le classement officiel de la fédération française de boxe.

Romain Jacob reste invaincu

Hier soir, mille personnes dont Jean-Claude Bouttier, attendaient Romain Jacob dans la salle André-Segard de Blériot-Plage. L’invaincu calaisien est venu à bout, et en huit rounds, du Nicaraguayen Michael Isaac Carrero.

Lors du premier roud, le Calaisien contrôlait les débats. Mais au second, une erreur défensive permettait à Carrero de toucher le Calaisien qui allait rapidement au tapis. La fin du second acte était tendu mais Romain refaisait surface. Aux troisième et quatrième rounds, le Calaisien tentait de contrer son adversaire dans un combat de près splendide, mais risqué. C’est lui qui donnait les meilleurs coups, en uppercuts ou en crochets. Puis, Romain contrôlait le match. Il utilisait de son jab du gauche à bon escient et empêchait Carrero de manoeuvrer. La fin du match était à sens unique et, pour une première en huit rounds, Jacob montrait de belels qualités physiques. Il finissait plus fort que son adversaire et s’imposait logiquement aux points. Romain a franchi une marche de plus vers un championnat de France. Son palmarès compte désormais 9 succès en autant de combats dont 5 obtenus avant la limite.

Romain Jacob :“au début du combat, j’avais peut-être un peu trop confiance en moi. Et j’ai eu du mal à dérouler ma boxe. Je fais huit rounds je finis fort, je suis content d’avoir fait ce combat. De plus, j’ai été gêné par des problèmes au dos et au bras durant l’entraînement. Mais j’ai réussi à garder mon calme”.

Thierry Jacob :“je suis content d’avoir vu Romain effectuer huit rounds, à un rythme élevé. Il a été touché, il est revenu c’est la preuve qu’il peur faire une belle carrière. Dans son regard, j’ai vu qu’il allait bien et malgré sa tendinite au coude gauche, il a bien travaillé. Il a progressé”.

Jean-Claude Bouttier :“je suis venu voir mes amis, de la boxe et cerise sur le gateau, j’ai vu un très beau combat. Romain a fait d‘énormes progrès mais il a au deuxième round, mis le nez à la fenêtre… c’est la règle du jeu. Mais derrière, il a eu une réaction formidable que seuls les boxeurs avec du tempérament arrivent à avoir. Il a du tempérament, du caractère, il est à la porte d’un championnat de France. Il faut encourager Guy Allemand, maire de Sangatte, qui a réussi à monter une belle soirée. La salle est belle, pleine et le public toujours aussi chaud”

Arimany et Dahou vainqueurs

Dans les deux autres combats professionnels de la soirée, l’Arrageois Anthony Arimany s’est imposé par arrêt de l’arbitre au quatrième round devant le Bulgare Yordan Vasilev, en effectuant l’une de ses prestations les plus abouties.

Le Calaisien Nourredine Dahou, bien que compté huit au premier round suite à un bel uppercut du Bulgare Muharem Osmanov, a gagné par KO lors du second acte. Il a touché son adversaire d’un très bel uppercut au foie.

Pour les amateurs: kingevent.tv !

Les amateurs de boxe en manque de combats peuvent se rattraper en se rendant sur le site www.kingevent.tv. Ils pourront par exemple voir la dernière soirée de Saint-Quentin avec la présence des frères Thomas-Fresnois. La dernière retransmission, d’une excellente qualité, a été commentée par Christophe Tiozzo. Le site propose également divers archives, dont un combat entre Sofiane Takoucht et… Michael Isaac Carrero. Un site utile pour les fans mais aussi les entraîneurs, les managers et les boxeurs!

http://www.nordlittoral.fr/actualite/Local/Autres_sports/article_1179309.shtml
http://www.nordlittoral.fr/actualite/Local/Autres_sports/article_1176206.shtml

Résutats de la pesée

Voici les résultats de la pesée qui s'est déroulée hier soir, à l'hôtel-restaurant des Dunes de Bériot-Plage.

213_image_15022010075525.jpg

Romain Jacob: 60,2 kg, Michael Isaac Carrero: 60,5 kg

214_image_15022010075551.jpg

Romain Jacob: 60,2 kg, Michael Isaac Carrero: 60,5 kg

215_image_15022010075614.jpg

Nourredine Dahou, 46,6 kg - Muharem Osmanov, 47,7 kg

Michael Isaac Carrero bien arrivé

Le pugiliste nicaraguayen, adversaire de Romain Jacob, Michael Isaac Carrero a atteri mercredi matin à l’aéroport de Charleroi, en Belgique. Malgré la neige, et grâce au pilotage prudent de Bruno Jacob, il est bien arrivé à Blériot-Plage mercredi en fin d’après-midi. Il a pris ses quartiers à l’hôtel des Dunes avant de prendre la direction de la salle d’entraînement pour monter sur la balance et contrôler son poids. Carrero était accompagné de Vasilev et Osmanov, adversaires d’Arimany et de Dahou.

Jean-Claude Bouttier invité d’honneur de l’ABC CAlais à Blérot-Plage

Après avoir reçu le plus célèbre des commentateurs de football de la télévision, Thierry Roland, puis l’ancien adversaire de Thierry Jacob, le Britannique Duke McKenzie et enfin le champion de France des super-plumes Karim Chakim, l’ABC Calais et la ville de Blériot-Plage ont l’honneur de recevoir Jean-Claude Bouttier. Ancien champion d’Europe des poids moyens et double challenger du terrible argentin Carlos Monzon, le Mayennais est devenu le consultant boxe de la chaîne Canal Plus. Il sera présent vendredi soir, au gala de boxe de Blériot, salle André-Segard. L’occasion pour lui de revoir la famille Jacob et de découvrir Romain, le dernier champion de la famille.

Le point en super-plumes

Championnat de France : Il se déroulera le 6 mars, à Agen. Le champion Karim Chakim sera opposé au local Gildas Gracia.

Championnat d’Europe : Il se déroulera le 19 février à Staffordshire (Grande-Bretagne). Le titre est vacant. Il opposera le Russe Leva Kirakosyan (qui a déjà boxé à Calais) au local Scott Lawton.

Championnat de l’Union européenne: il doit logiquement opposer le Belge Ermano Fegatelli au Portugais Antonio Joao Bento.

Tous à la pesée !

La traditionnelle pesée des boxeurs aura lieu le jeudi 11 février, à l’hôtel des Dunes, à Blériot-Plage. Les boxeurs monteront sur la balance à 18 heures.

Plus de 10 000 connexions sur le site www.romainjacob.com

La société calaisienne Coteo a créé en janvier 2009, le site officiel de Romain Jacob. Un an plus tard, le succès est au rendez-vous. Plus de 10 000 connexions ont ainsi été enregistrées en douze mois. A 95%, celles-ci proviennent du territoire national mais 5% viennent de l’étranger (Grande-Bretagne, Belgique, Espagne). A noter pour l’anecdote trois visites en provenance du Japon ou quelques connexions venant de Suède, du Vietnam, d’Argentine, de Hong-Kong,…

Coteo et Romain Jacob vous remercie de votre fidélité.

Romain Jacob: “je suis prêt pour un huit rounds”

Que gardez-vous de votre sortie contre Benbiou ?

“Une grande satisfaction. C’est un adversaire de renom, avec du métier, un palmarès. C‘était mon premier test chez les pros et je crois l’avoir réussi. Cela m’a aussi permis de me jauger au niveau national”

Connaissez-vous votre adversaire, le Nicaraguayen Carrero ?

“Non. J’en ai vu un round et j’ai vu un adversaire bon techniquement, qui n’a jamais perdu avant la limite et qui possède un palmarès positif.. Je me méfie car je connais l‘école sud-américaine, il y a une bonne base. Je reste sérieux à l’entraînement et je suis prêt pour faire huit rounds”

Pensez-vous déjà au titre national ?

“Oui, j’y pense mais je prends les combats un à un. Après il arrivera ce qui doit arriver. Je sais que Chakim est motivé pour me rencontrer, on verra bien”

Thierry Jacob: “ Carrero m’a fait bonne impression “

Que pensez-vous de l’adversaire de Romain ?

“J’en ai vu quelques minutes sur internet. Il a boxé un ancien champion d’Europe, Malodrottu et je pense que le combat ira au bout des huit reprises car il n’a jamais été battu avant la limite. Et devant Tackoucht, il m’a fait bonne impression. C’est un droitier qui a à peu près la même taille que Romain. Il aime travailler latéralement avec de larges crochets. C’est un bon adversaire pour monter en puissance. Romain doit se durcir à chacune de ses sorties”

En cas de succès, quel est le programme de Romain ?

“Nous avons deux possibilités. Soit boxer à Dôle le 12 mars ou le 26 à Arras. Nous verrons bien après le combat. On espère organiser un nouveau gala en avril, pour acquérir de l’expérience. Si tout se passe bien,n on pourrait envisager un championnat de France avant la fin de la saison”

Conférence de presse de présentation du gala

Mardi matin, à Blériot-Plage, le maire Guy Allemand a présenté le premier gala de boxe organisé par sa ville le vendredi 12 février prochain. "Notre ville est liée à la boxe depuis 1992, lorsque le champion du Monde des super-coqs Daniel Zaragoza est venu défendre sa couronne contre Thierry. Il était logé à Blériot" explique Guy Allemand en montrant les gants que l'Aztèque avait laissé au patron de l'hôtel". "Notre municipalité est heureuse d'accueillir ce gala organisé par l'ABC Calais et Thierry Jacob. Nous sommes fiers et heureux. Surtout que la carrière de Romain promet beaucoup" ajoute le premier magistrat.

Présent à ses côtés, le président de l'agglomération Cap Calaisis notait: "nous soutenons la carrière de Romain depuis ses débuts. On se rencontre régulièrement et on espère organiser ensemble un championnat de France. Je suis pas un spécialiste mais on sent chez Romain une vraie intelligence du ring". De son côté, la ville de Calais apporte un soutien matériel ave cle prêt du ring et de pas moins de six cents chaises.

(voir également la rubrique "Tout sur le gala du 12")

211_image_02022010142653.jpg

De gauche à droite: Jacky Jacob, Romain Jacob, Thierry Jacob, Guy Allemand, maire de Sangatte-Blériot et Philippe Blet, président de l'agglomération Cap Calaisis.

Les internautes parlent de Romain…

Samedi 30 janvier, la réunion de boxe de Saint-Quentin était diffusé en direct sur le site franceboxetv. On a ainsi pou voir ceux que l’on surnomme les Jacob de Picardie, à savoir les frère Thomas-Frenois. Au sein d’une retransmission d’une grande qualité, les internautes ont la possibilité de réagir aux combats, commentés par Christophe Tiozzo et Jean-Pierre Prault. Lors du match qui a opposé Guillaume Fresnois à Gildas Gracia, un internaute a proposé une rencontre entre Frenois et Romain Jacob. “Une bonne idée” ont admis les commentateurs qui ont quand même réclamé encore “un peu de temps. Romain est en train d’apprendre son métier”. A suivre.

… Et évoquent Chakim

Toujours au cours du même match, de nombreux internautes ont parlé du champion de France Karim Chakim. Le 6 mars à Agen, il défendra son sceptre devant le local Gildas Gracia, qui a donc été battu aux point par Guillaume Fresnois, en douze rounds. Selon les internautes, le Wasquehalien Chakim partirait grand favori de ce combet. Que l’on suivra avec attention car il y a de fortes probabilités pour que le vainqueur affronte Romain Jacob avant l‘été 2010.

Marvin Petit sparring partner de Romain

Le banlieusard parisien Marvin petit sera prèsent dès le lundi 1er février à la salle d’entraînement de l’ABC Calais. Il sera le sparring partner de Romain Jacob durant toute une semaine. Marvin est déjà venu à la salle Courtimmo au mois de décembre, quand Jacob préparait son match face à Benbiou. Frappeur et courageux, le jeune professionnel (19 ans, 1 combat, 1 succès avant la limite) est entraîné par Antoine Farrugia, ancien entraîneir de Khalid Rahilou (champion du Monde) ou de Valéry Kayumba (champion d’Europe). De belles séances d’entraînement en perspectives.

Zoom sur Vasilev et Osmanov

Au cours de la soirée du 12 février de Blériot-Plage, deux autres combats accompagneront le match vedette entre Romain Jacob et Michael Isaac carrero.

- Dans un six rounds de trois minutes, l’invaincu boxeur d’Arras Anthony Arimany sera opposé au Bulgare Yordan Vasilev. Ce dernier possède un palmarès composé de 19 combats professionnels dont 6 victoires et 2 nuls. Il a débuté chez les pros en février 2002. Agé de 26 ans et mesurant 1,65m, il est classé numéro deux bulgare par le site www.boxrec.com. Il demeure à Rousse et a déjà combattu dans de nombreux pays d’Europe (Suisse, Suède, Irlande, Italie, Allemagne,…). Il a notamment affronté les anciens challengeurs européen Yuri Voronin et Reidar Walstad. Un adversaire solide qui ne pourra que faire progresser Anthony Arimany (21 ans, 8 succès dont 5 avant la limite).

- En six rounds de trois minutes, le Calaisien Nourredine Dahou fait son retour sur les rings après une blessure au poignet. A 22 ans, le poids mouches (moins de 50 kilos) local effectuera sa quatrième sortie chez les pros. Il compta actuellement 3 combats: 2 succès avant la limite et une déafite aux points. Il sera opposé à un autre bulgare, Muharem Osmanov, lui aussi classé numéro deux par le site www.boxrec.com. Il s’agit d’un jeune pugiliste (22 ans, 1,64 cm) qui compte quatre combats pros (1 succès – 3 défaites). Face à un adversaire à sa portée, “Nounou” poursuit son apprentissage de la boxe pro.

Location ouverte le 25 janvier

Il sera possible de réserver ses places pour le gala de Blériot le 12 février en se rendant en mairie de Blériot-Plage, à partir du lundi 25 janvier. Prix des places : 10 et 20 euros.

L’Union européenne pour Chakim

L’actuel champion de France des poids super-plumes, le Wasquehalien Karim Chakim va s’attaquer le 17 avril prochain à la couronne de l’Union européenne de la division. Le Nordiste sera oppsoé au Portugais Bento. Le combat se déroulera en Belgique. Auparavant, Chakim doit défendre son sceptre national devant Gildas Gracia, son challenger officiel. Abandonnera-t-il alors sa couronne tricolore ? Il n’est pas obligé de la faire. Et même détenteur de la ceinture de l’Union européenne, il pourrait affronter Romain Jacob ensuite, au mois de juin. Affaire à suivre.

Romain a repris l’entraînement

Après avoir été blessé au dos lors de son travail (lumbago), Romain Jacob a repris le chemin de la salle d'entraînement depuis le début de la semaine dernière. Il travaille durement, enchaînant de difficile leçons avec son oncle Jacky puis il travaille au sac avant de peaufiner sa condition physique: corde, abdominaux... En fin de semaine, il mettra les gants avec l'Arrageois Anthony Arimany puis il recevra le soutien d'un sparring-partner, Marvin Petit, avec lequel il avait préparé, avec le succès que l'on sait, son combat contre Mohamed Benbiou.

208_image_20012010212112.jpg

La leçon avec son oncle Jacky, exercice indispensable pour les boxeurs.

207_image_20012010211947.jpg

Romain travaille la puissance et ses déplacements avec le sac.

206_image_20012010211846.jpg

Saut à la corde : Romain garde le sourire.

205_image_20012010211800.jpg

Séance d'étirement en fin d'entraînement.

204_image_20012010211659.jpg

Romain reçoit le soutien de son père pour ses séries d'abdominaux.

Qu’est-il devenu ?

Ils ont boxé contre des membres de la famille Jacob. Mais que sont-ils devenus ensuite ? Sur www.romainjacob.com, retrouvez l’histoire d’anciens pugilistes passés par Calais…

Antonio Lauri (Italie)

L’italien Antonio Lauri a affronté à deux reprises Stéphane Jacob. En octobre 2003, le Calaisien s’imposait aux points, et empochait le titre de l’Union européenne des poids welters. Un an plus tard, la revanche tournait court et le Transalpin l’emportait en un petit round. Mais après… La carrière de Lauri a continué. Il a défendu victorieusement sa ceinture devant l’Espagnol Pena puis a conquis le titre IBF-Intercontinental devant le Suisse Ziemlewiz. En avril 2006, il était battu aux points par Frédéric Klose, un autre vainqueur de Stéphane, pour la ceinture européenne EBU des welters. En novembre 2007, il faisait match nul contre son compatriote Daniele Petrucci pour l’Union européenne. Il ne boxera plus pendant un an et demi. Lauri tente actuellement de relancer sa carrière. Agé de 30 ans, il compte 38 combats pros, 31 victoires et 3 nuls.

Des nouvelles des super-plumes…

France : le titre national des super-plumes est propriété du Wasquehalien Karim Chakim. Son challenger officiel est l’Agenais Gildas Gracia mais ce dernier doit affronter à la fin du mois de janvier Guillaume Frenois, pour le titre WBC-Méditerranée des super-plumes. Le suivant sur la liste nationale est Joël Durand. Qui n’a plus boxé depuis juin 2008. Derrière, dans la liste des challengers, on retrouve Romain Jacob !

Europe : le titre européen EBU est vacant. Il doit opposer en février le Russe Léva Kirakosyan (que l’on a déjà vu boxer à Calais) au Britannique Scott Lawton.

Qui est Michael Isaac Carrero ?

Le prochain adversaire de Romain Jacob est né le 24 février 1986 au Nicaragua, du côté de Chinandega. Sa carrière professionnelle a débuté en octobre 2006 par un succès en deux rounds devant Javier Mercado. Un an et demi plus tard, Carrero compte 10 combats, 9 succès dont quatre avant la limite et un nul. Tous ont eu lieu chez lui, au Nicaragua. Ce qui lui octroie le droit de tenter sa chance pour le titre WBC-Jeunes des super-coqs. Au Mexique, à Tijuana, il est battu avant la limite par Oscar Gonzalez. Le 25 septembre 2009, il combat pour la première fois en Europe, devant l’Italien Simone Malodrottu, neuf fois champion d’Europe des super-coqs. Il n’est battu qu’aux points. Une performance qui a attiré le regard de la fédération IBO qui lui donne la chance d’aller conquérir la ceinture Jeunes des super-plumes. Toujours en Italie, il ne s’inclinera qu’aux points devant Massimiliano Ballisai, détenteur de la coupe d’Italie. Récemment, il a été opposé au Français Sofiane Takoucht, challenger au titre national des poids plumes. Il a tenu la distance des six rounds. Après trois années chez les professionnels, le Nicaraguayen affiche un palmarès de 17 combats, de 9 victoires (dont 4 avant la limite) et de 2 matches nuls. Un adversaire que Romain Jacob doit prendre très au sérieux.

Romain Jacob: “ J’ai acquis du métier “

8 combats, 8 victoires, dont six lors de l’année 2009, quel bilan faites-vous de votre début de carrière ?

Pour moi le bilan est très positif. Depuis mes débuts j’ai progressé physiquement, et techniquement. Pas tellement sur ma gestuelle mais sur les coups de la boxe professionnelle. J’ai acquis du métier aussi je fais des choses de professionnel, je ne donne plus de coups comme en amateur.

Quel est votre plus beau match de 2009 ?

Certainement ma victoire contre Mohamed Benbiou, en décembre, par arrêt de l’arbitre au 4e round. Mais j’ai aussi apprécié mon succès contre le Vénézuelien Guevara, en avril. Contre Benbiou, je n’avais pas de pression particulière, je me suis méfié car il est puissant. Mais ma tactique était la bonne.

Qu’attendez-vous de 2010 ?

Je sais que je vais avoir six mois importants. Je veux faire le plus de huit rounds possibles. Et j’espère effectuer un championnat de France en mai ou en juin. Je ferai tout pour ça.

Un championnat du Monde pour Wilfredo Vasquez Jr ?

Wilfredo Vasquez, vous vous souvenez ? Il s’agit de l’ancien champion du Monde portoricain qui a battu à deux reprises Thierry Jacob, titre WBA en jeu, en décembre 1992 puis juin 1993. Le terrible puncheur sudaméricain a un fils, Wilfredo Jr, lui-même excellent boxeur. Déjà détenteur des titres WBO-latino et WBA-Fedecentro des poids super-coqs, l’héritier, âgé de 25 ans (17 succès dont 14 avant la limite, un nul), pourrait avoir sa chance mondiale au printemps prochain. On parle de fin février à Porto-Rico. Titre WBO des super-coqs en jeu, devrait être opposé au phénomène Philippin Marvin Sonsona (19 ans, 14 victoires dont 12 avant la limite, un nul). Un duel d’invaincus qui promet beaucoup.

Thierry Jacob avec Mike Tyson !

Récemment vient de sortir un DVD retraçant la carrière de Mike Tyson, l'un des plus grands poids lourds de l'histoire. En marge du DVD et du livre écrit par le journaliste Jean-Philippe Lustyk, on retrouve des bonus. Et parmi ceux-ci qui on trouve? Thierry Jacob, interviewé sur le phénomène Tyson. Un DVD à voir absolument pour les fans de boxe.

185_image_13122009151402.jpg

Fan club de Romain : merci beaucoup

Juste avant l’entrée de Romain Jacob sur le ring, vendredi soir, le fan club nous a réservé une belle surprise. Dix-sept d’entre-eux avaient abordé un tee-shirt où était floqué une seule lettre. Mis bout à bout, le public pouvait lire: WWW.ROMAINJACOB.COM. Une sympathique initiativequ’on ne pouvait, ici, manquer de saluer. Pour se rapprocher du fan club, il est possible de contacter Guillaume Troude (06.60.09.33.49) et Jérôme Correles (06.75.19.72.20), Un fan club de plus en plus nombreux et qui possèdera prochainement, un lien direct depuis le site officiel de Romain. Encore merci.

Internautes : merci aussi

La semaine du combat de Romain Jacob face à Mohamed Benbiou a été celle du record de fréquentation du site internet avec près de six cents connexions entre lundi et dimanche. Merci à tous ceux qui sont venus nous rendre visite. Et surtout, à bientôt.

Romain n°3 selon boxrec.com

Le site spécialisé dans la boxe, www.boxrec.com, établi ses propres classements et attribue des points aux boxeurs selon les résultats et la valeur de l’adversaire. Avec sa victoire de vendredi, Romain pointe à la troisième position, dans la catégorie des super-plumes (et à la 21e place européenne). Juste derrière Karim Chakim et Gildas Gracia. On attend maintenant avec impatience le classement officiel de la fédération française de boxe.

Prochain combat : le 6 février

Le prochain combat de Romain Jacob aura lieu le samedi 6 février 2010, dans la salle André-Ségard de Blériot-Plage. Il sera accompagné d’autres combats professionnels et amateurs. Le nom de son futur adversaire n’est pas encore connu. Présent vendredi soir salle Edgar-Quinet, le maire de Sangatte-Blériot-Plage Guy Allemand n’a rien manqué du succès de Romain. Qu’il est allé chaleureusement féliciter dans son vestiaire. A vos agendas !

Romain Jacob: “le coaching a été payant”

Comment s’est déroulé le début du combat ?

Il s’est passé de la manière dont on l’avait préparé à la salle. Tactiquement, je devais bouger, ne pas rester en face de Mohamed. J’ai vu qu’il avait besoin d‘être bien planté sur ses pieds pour frapper. Donc j’ai misé sur ma mobilité. Je l’ai travaillé en ligne, peu au corps. Le coaching de mon père, mon oncle Jacky et de mon grand-père Jacques a payé.

Viennent ensuite les 2e et 3e round où l’on vous sent plus décontracté…

Je n‘étais pas spécialement tendu avant le match mais quand même un peu plus stressé que pour les autres rencontres professionnelles. J’avais déjà été plus énervé en amateurs… Mais quand on a fait une grande préparation, le mental suit, on se sent bien. Au second round, je commence à lâcher mes coups. Mais je freinais mon tempérament, je restais prudent, à distance. Comme au troisième round : jabs et déplacements.

Aviez-vous envie d’accélerer au 4e et finalement dernier round?

Oui, j‘étais un peu énervé, je disais à mon coin que j’avais envie d’y aller. Mais Jacky me demandait de rester calme, d’attendre encore un peu. Il me répétait que Benbiou était décontenancé par mes déplacements et que des ouvertures allaient arriver. C’est ce qui s’est passé.

Racontez-nous cette fin de combat…

Je touche Mohamed en bas, pas en puissance, juste pour qu’il se découvre. Puis, j’envoie un crochet du droit à la mâchoire et il est compté. Je lève les bras, je me sens euphorique mais je sais aussi qu’il va remonter. Là c’est : soit un coup puissant, soit une série. Mon coin me demande de me méfier mais quand il revient au combat, je vois dans ses yeux qu’il n’y est plus. Alors j’enchaîne, je le touche, et l’arbitre stoppe le match.

Que ressentez-vous à ce moment là ?

Beaucoup de joie. L’entraînement a été dur, long, j’ai souffert mais quand on gagne, on oublie tout. Mon grand-père me répète toujours que c’est l’entraînement du boxeur qui est le plus difficile, pas le combat. Il a raison.

Thierry Jacob: “ Romain m’a épaté “

Que pensez-vous de cette huitième victoire de votre fils ?

Il a effectué un combat fantastique ! Il a respecté les consignes, effectué un combat intelligent. Il m'a épaté. Il ne s'est jamais énervé et a su enchaîner. C'était un combat clair et précis.

Avez-vous dû freiner ses ardeurs ?

Un peu. Je savais que plus les rounds passaient, plus Benbiou serait fatigué.

Romain a-t-il franchi un cap ?

Oui, je crois qu'il est maintenant entré dans le gotha français. Mohamec était un sacré client et il l'a étouffé. En haut comme en bas.

Parle-t-on plus précisément du championnat de France ?

On est sur la bonne voie. Karim Chakim était d'ailleurs présent au combat. Romain doit encore effectuer quelques matches, des rounds. Son prochain combat aura lieu le samedi 6 février à Sangatte-Blériot-Plage. Après, on verra.

184_image_12122009130158.jpg

La victoire de Romain, la presse locale en parle (ici Nord Littoral et La Voix du Nord).

Romain Jacob étrille Mohamed Benbiou

Vendredi soir, salle Edgar-Quinet à Calais, et devant près de 1400 spectateurs, Romain Jacob est demeuré invaincu en huit combats professionnels en battant par arrêt de l’arbitre au quatrième round le Belfortain Mohamed Benbiou. C’est un pas de plus pour le Calaisien vers la quête du titre national des poids super-plumes, détenu par le Nordiste Karim Chakim, présent hier soir à Calais.
Fidèle à la tactique envisagée avec son clan, Romain se montrait prudent au premier round, se déplaçant beaucoup et travaillant avec son direct du gauche. A la seconde reprise, Benbiou trouvait l’ouverture en htaut mais le local accompagnait les coups. Plus rapide, Jacob doublait et triplait son jab du gauche et marquait des points. Mis en confiance, le Calaisien insistait au troisième acte, notamment en crochet et avec ses précis coups au corps. Benviou n’arrivait pas à placer ses coups.
Pris de vitesse, le Belfortain, ancien double challenger national, était dépassé par la vitesse et le réalisme de Jacob dans l’acte quatre. Sur un enchaînement du local, il était compté huit par l’arbitre M. Pasquier. Il ne réussissait pas à récupérer du crochet droit de Romain et encaissait de nouveaux coups. Il n’y avait plus qu’un homme sur le ring et devant la ruée de coups de Romain, l’arbitre préférait mettre fin au combat. Romain Jacob (21 ans) reste invaincu et se profile à l’horizon mai 2010 un alléchant combat entre lui et Karim Chakim, un duel de ch’tis qui aurait de quoi soulever les foules du Nord.

Autres résultats:
Poids lourds (4X3’): Raphaël Tronché (Calais) bat Mirko Vudanovic (Serbie) par arrêt de l’arbitre au 2e round
Poids plumes (6X3’): Anthony Arimany (Arras) bat Nicolaï Michailov (Bulgarie) par arrêt de l’arbitre au 6e round.

Pesée sans encombre pour Romain

Voici les résultats de la pesée des boxeurs qui s'est déroulée hier soir, au café le Cheval-Noir, place Crévecoeur, à Calais.

 

Super-plumes, 8X3'
Romain Jacob (Calais): 59,4kgs
Mohamed Benbiou (belfort) : 59,6kg
 
Plumes, 6X3'
Anthony Arimany (arras) : 58,5kg
Nikolai Michailov (bulgarie): 57,7kgs
 
Lourds, 4X3'
Raphael Tronché (Calais) : 94,5 kgs
Mirko Vujadinovic (Serbie) : 95 kgs

181_image_11122009133450.jpg

Romain Jacob et Mohamed Benbiou.

182_image_11122009133600.jpg

Anthony Arimany et Nikolaï Michailov.

183_image_11122009133936.jpg

Raphael Tronche et Mirko Vujadinovic.

Pesée jeudi soir au Cheval-Noir

Il s’agit d’un moment toujours très attendu des boxeurs et des fans. La traditionelle pesée des boxeurs aura lieu jeudi soir, à 18 heures, au café le Cheval-Noir, place Crévecoeur à Calais. Le combat entre Romain Jacob et Mohamed Benbiou se déroulera à la limite des 59 kilos, soit celle des super-plumes. Ce qui constitue le poids le plus léger pour Romain depuis le début de sa carrière. Un défi de plus.

Une styliste de renom pour Romain Jacob

Aziza Oubaita est une boxeuse française de haut niveau. Elle vient juste d’être battue (vendredi dernier), au cours d’un championnat du Monde des poids mouches en Italie. Mais Aziza est aussi une actrice (elle vient de jouer avec Richard Anconina) et surtout une styliste reconnue dans le monde de la boxe. Après avoir habillé de nombreux boxeurs (Asloum, Moshipour, M’Baye, Thomas,…), c’est elle qui a dessiné le short que portera Romain vendredi soir salle Edgar-Quinet. Si le design reste à découvrir, on sait qu’il sera dans les couleurs traditionnelles du Calaisien : noir et blanc.

180_image_09122009105308.jpg

Aziza Oubaita a dessiné le nouveau short de Romain Jacob.

Karim Chakim présent à Edgar-Quinet

Le quintuple champion de France des poids super-plumes, le Wasquehalien Karim Chakim (33 ans) sera présent vendredi soir salle Edgar-Quinet. Le sympathique pugiliste nordiste assistera au combat entre Romain Jacob et Mohamed Benbiou, deux challengers à sa ceinture tricolore. S'il connaît Benbiou pour l'avoir rencontré et battu à deux reprises, Chakim ne connaît pas Romain. En grand professionnel, il ne manquera pas de prendre des notes sur la gestuelle du Calaisien. PReuve également que le tenant de la couronne nationale accorde beaucoup d'importance à ses poursuivants...

179_image_06122009191959.jpg

Karim Chakim sera à Calais pour superviser ses éventuels futurs adversaires.

Romain Jacob: “ Pas de pression particulière “

Il s’agit de votre premier huit rounds, appréhendez-vous cette distance ?

Non, le plus dur a été de m’adapter aux rounds de trois minutes au lieu de deux en amateurs. J’ai fait plusieurs fois huit rounds à l’entraînement, avec Marvin Petit et Anthony Arimany. Cela s’est bien passé. Je ne me suis pas spécialement senti fatigué.

Que savez-vous de Mohamed Benbiou ?

Nous avions mis les gants ensemble la saison dernière. Il est costaud, puissant et présent sur l’adversaire. A moi d‘être prudent. Mais je ne ressens pas de pression particulière avant ce combat.

Le combat est fixé à 59 kgs. Est-ce difficile d’arriver au poids ?

C’est la limite des super-plumes, catégorie où je veux devenir champion de France. Je mange un peu moins, je fais plus attention… cela fait partie de la vie d’un boxeur. Je me prépare pour faire un grand combat, sans penser spécialement au poids. La limite sera la même pour Benbiou !

Jacob – Benbiou : conférence de presse

L’ABC Calais et Thierry Jacob ont organisé une conférence de presse le vendredi 4 décembre, dans les locaux du Casino de Calais. Devant la presse locale et régionale, l’ancien champion du Monde a présenté le gala du vendredi 11 avril, qui sera composé de quatre combats pros, plusieurs combats amateurs et des assauts de boxe éducative (voir programme complet dans la rubrique Gala du 11 décembre). Mais c’est surtout le combat entre Romain Jacob et Mohamed Benbiou qui a été au centre des débats. Morceaux choisis:

Thierry Jacob, père et manager de Romain :“En cas de succès, Romain pourra envisager le titre national dans un délai de six à huit mois. Benbiou est un boxeur très puissant, avec beaucoup d’expérience. Il a affronté des champions deFrance, d’Europe, du Monde. A Romain de ne pas entrer dans la bagarre. Je pense qu’avec mon père et mon frère Jacky, nous avons fait une bonne préparation. Je ne pense pas que ce combat, le huitième de Romain, arrive trop tôt. OK, ça reste un match difficile mais cela permettra aussi de voir le niveau de Romain, savoir où il en est. S’il veut devenir champion de France, il doit affronter les meilleurs”.

Philippe Blet, président de l’agglomération Cap Calaisis : “nous apportons notre soutien à ce match, comme nous l’avons fait depuis le début de la carrière de Romain. On sait qu’il a un vrai potentiel, j’ai déjà eu l’occasion de le vérifier à plusieurs reprises. Et à Calais, la boxe représente une histoire, qu’on a à coeur de poursuivre”.

Jean-Marc Leroy, adjoint aux Sports de Calais: “nous sommes très heureux de cette organisation dans notre ville, nous nous sommes battus pour ça. La boxe sait mobiliser les foules et le public s’est habitué à cette longue histoire. Nous allons avoir une belle réunion”

Echos

Programme défini : si tout se passe bien le 11 décembre pour Romain, deux autres combats son fixés. Il sera à l'affiche du gala de Sangatte-Blériot-Plage le 6 février puis en mars à Amnéville-les-Thermes. Avant un éventuel championnat de France en mai ou juin.

Dahou blessé : le poids mi-mouches de l'ABC Calais Nourredine Dahou s'est blessé au pouce à l'entraînement. Son retour est prévu pour le mois de février.

Pesée: la pesée des boxeurs aura lieu le jeudi 10 décembre, à 18 heures, au café le CVheval Noir, place Crévecoeur à Calais.

178_image_04122009155029.jpg

De gauche à droite : Jacky Jacob, Romain Jacob, Philippe Blet, Thierry Jacob et Jean-Marc Leroy.

Antoine Farrugia: “ Romain est formidable ! “

Le sparring-partner de Romain Jacob, Marvin Petit, est entraîné par Antoine Farrugia, figure emblématique du monde pugilistique national. Originaire d’Arras, ce dernier a été dans le coin de Kayumba, Rahilou, Bouzid, Ennebati… Depuis trois mois, il s’occupe de son protégé Marvin Petit, 18 ans et demi:“Marvin a été finaliste du dernier championnat de France juniors. Bien qu’il méritait la victoire, on ne la lui a pas donnée car il avait annoncé sa volonté de passer pro. Il a reçu le don de Dieu: le punch! C’est déjà un vrai professionnel, et je vais essayer de lui apporter mes connaissances” explique-t-il.

Après une semaine d’entraînement, Antoine Farrugia s’est fait une idée précise du niveau du Calaisien Romain Jacob. “Il est formidable ! C’est un boxeur complet, qui sait tout faire. On sent qu’il sait gérer un combat et qu’il est dur au mal, il sait également aller au devant de l’adversaire. Il possède l’intelligence du ring et, ce qui ne gâche rien, c’est un charmant garçon. Les Calaisiens possèdent un futur champion”.

Enfin, le coach qui est basé à Elancourt a pu découvrir la méthode Jacob:“ce sont des durs ! Je connaissais Jacques Jacob alors que je n‘étais qu’un petit amateur mais nous n’avions jamais eu l’occasion de se cotôyer. J’ai une grande admiration pour eux, ce sont des gens magnifiques. En tout cas, je reviendrai avec plaisir”.

Qui est Mohamed Benbiou ?

Mohamed Benbiou est passé professionnel en avril 2002. Il est né le 30 octobre 1974 et possède  30 combats professionnels à son actif. Il en a remporté 15 dont 8 avant la limite. Il n'a jamais connu de match nul. Licencié à Gien, dans le Loiret, Mohamed vit à Belfort, où il travaille et s'entraîne. Il a été classé pendant de longs mois à la place de numéro un des super-plumes en France, derrière le champion de France Karim Chakim (Wasquheal). Deux fois, il a tenté de détrôner, en vain, le tenant de la couronne. Benbiou est un habitué des grands rendez-vous. En plus de ses deux championnat sde France, il a affronté des hommes de valeur comme le Britannique Alex Arthur (ex-champion d'Europe et du Monde WBO des super-plumes), l'Argentin René Gonzalez (champion du Monde espoirs WBC), l'Italien Devis Boschiero (champion de l'Union européenne des super-plumes), le Russe Leva Kirakosyan (ex-champion d'Europe des super-plumes), ou encore le Danois Martin Kristjansen, challenger mondial WBO.

Il a battu Cyril Thomas en deux rounds

Mais surtout, Mohamed Benbiou a battu en deux rounds le Picard Cyril Thomas, champion de France et d'Europe. De plus, ce dernier peut se prévaloir d'une grande habitude à voyager, comme le prouvent ses combats au Danemark, en Ecosse, en Italie, en Allemagne ou en Suisse. En début d'année 2009, il était venu à Calais croiser les gants à l'entraînement avec Romain Jacob.

Benbiou compte un avantage important sur Romain Jacob: il connaît parfaitement la distance des huits rounds. Que le Calaisien va découvrir à cette occasion.

176_image_23112009151306.jpg

Benbiou a battu Cyril Thomas en deux rounds.


Arimany premier sparring

Romain Jacob a remis les gants en fin de semaine dernière. Son premier sparring-partner a été l’Arrageois Anthony Arimany, avec lequel il a effectué six rounds. Rappelons que le Calaisien se prépare à son premier match en huit reprises de trois minutes. Un autre sparring-partner doit arriver à Calais cette semaine.

JACOBBENBIOU LE 11 DECEMBRE A CALAIS : EN ROUTE VERS LE TITRE

Le huitième combat professionnel de Romain Jacob se déroulera le vendredi 11 décembre, salle Edgar-Quinet à Calais. Il sera opposé à Mohamed Benbiou, actuellement classé numéro deux de la catégorie des poids super-plumes en France. Il s’agira du premier combat de Romain en huit reprises de trois minutes. Un match à l’enjeu important puisque le vainqueur pourra défier le champion de France de la catégorie. La soirée sera complétée par deux autres combats professionnels avec le poids mi-mouches Nourredine Dahou et le poids lourds Raphaël Tronchet, tous deux de l’ABC Calais. 174_image_12112009205659.jpg

Romain Jacob affrontera Benbiou le 11 décembre.

Chakim veut rencontrer Romain

Le champion de France des super-plumes, le Wasquehalien Karim Chakim vient de conserver brillamant sa couronne en battant par KO au 5e round l'Auvergnat Younès Bouiksain. Deux possibilités semblent s'offrir à lui: tenter de devenir champion de l'Union européenne de la catégorie ou défendre son titre au printemps 2010 contre Romain Jacob. Chakim n'est pas contre:"j'aimerais bien me mesurer à lui. sportivement, ce serait quelque chose de grand, ce serait une fierté de pouvoir rencontrer un Jacob qui, historiquement, reste un grand nom de la boxe. Et puis l'organisation d'un gala à Calais serait l'occasion de boxer devant un gros public" explique le champion de France dans La Voix des Sports.

173_image_09112009190327.jpg

Le champion de France des super-plumes Karim Chakim.

Marcel Cerdan était passé par Calais

Le 29 octobre 1949, il y a tout juste 60 ans, Marcel Cerdan disparaissait en mer alors qu’il allait tenter de redevenir champion du Monde. Le pugiliste français a la particularité d’avoir affronté un Calaisien, à l’occasion de son premier combat sur le sol français. Il s’agissait de Louis Caffier, plus connu sous le pseudonyme Louis Jampton, boxeur champion de France de la marine originaire du quartier des Cailloux. Quelques mois avant de devenir champion du Monde, en septembre 1948, Marcel Cerdan est venu se recueillir sur la tombe de Jampton. Avant d’effectuer une exhibition le soir même à Calais. Louis Jampton était le nom de l’ancienne salle d’entraînement de l’ABC Calais, située rue Alfred-Delcluze.

Romain Jacob boxera à Sangatte-Blériot-Plage

C'est une première en matière de boxe. Au début du mois de février 2010, Romain Jacob évoluera dans la toute nouvelle salle André-Ségard, à l'occasion d'un gala de boxe professionnelle. Il effectuera un combat en huit rounds et sera accompagné d'un  autre match pro. Une réunion rendue possible grâce à la volonté du premier magistrat de la commune Guy Allemand et de son conseil municipal.

171_image_30102009205107.jpg

Le maire de Sangatte-Blériot ici dans la salle André-Ségard, est à l'origine de l'organisation du gala de boxe. Une première dans sa commune.

172_image_30102009210449.jpg

Une vue aérienne de la commune de Sangatte-Blériot-Plage.

Thierry Jacob présent au cirque d’hiver !

La semaine dernière, Michel Acariès et son fils Sébastien ont invité Thierry Jacob aux quarts de finale du grand tournoi des poids mi-lourds. La réunion se déroulait au Cirque d'hiver, à Paris, là-même où Thierry Jacob avait évolué à trois reprises, dans les années 85-86-87. Après avoir été salué par l'acteur Jean-Paul Belmondo, Thierry a assisté aux combats et a répondu aux caméras de Canal Plus, qui retransmettait le gala. Bien sûr, il a été assailli de questions sur la carrière de Romain. Que les frères Acarièes aimeraient bien voir évoluer prochainement dans l'une de leurs réunions...

 

168_image_21102009135917.jpg

Romain Jacob un jour au Cirque d'hiver, comme son père ? Pourquoi pas...

Thierry Jacob, le globe-trotter

Le père de Romain a vécu des journées très chargées ces derniers temps… En plus de l’organisation du gala de vendredi dernier, l’ex-champion du Monde des super-coqs s’est rendu le lendemain à Vesoul. Il était dans le coin de l’un de ses boxeurs, Frédéric Tripp, lequel a obtenu un match nul devant le Hongrois Lazlo Komjathi. Et ce n’est pas tout. Deux jours plus tard, mardi, le “Don King” calaisien se déplaçait encore, en Picardie cette fois, pour négocier l’organisation de nouveaux galas. Un vrai globe-trotteur !

Un fan club pour Romain

Juste avant l’entrée de Romain Jacob sur le ring, dans un coin de la salle Edgar-Quinet, une large banderole blanche et noire (les couleurs du short du Calaisien) a été déployée pau un groupe de supporters. Cela saluait ainsi la création d’un fan club Romain Jacob. Leur responsable a d’ailleurs été invité sur le ring après le combat pour remettre un trophée au vainqueur. Sympa.

Europe pour Romain !

Non, on ne parle pas là de championnat d’Europe pour Romain Jacob. Mais plutôt de musique. Le Calaisien a décidé de faire son entrée sur le quadrilatère au son du groupe Europe et du célèbre The final countdown. Qui n‘était autre que la musique d’entrée de son père… Ce qui a fait frissonner une bonne partie du public.

Entente football-boxe

Parmi le millier de spectateurs présents à Edgar-Quinet, on notait la présence de l’entraîneur de l‘équipe de football de Calais, Djezon Boutoille. Un invité d emarque lorsque l’on sait que ce dernier a été le capitaine de Lille version Vahid Hallilodzic et qu’il a notamment affronté le Manchester United et son capitaine David Beckham. Sympathiquement, Djezon Boutoille a invité Romain à voir le match Calais-Bastia, le lendemain.

Le jardin secret de Romain

Un sportif de haut niveau doit avoir une vie saine. Il doit aussi s’entraîner beaucoup. Romain Jacob sait tout ça. Mais en plus de la salle de boxe, un sportif doit aussi savoir se reposer et bien s’alimenter. En ce qui concerne la nourriture, Romain a une botte secrète: il bénéficie des légumes du jardin de son grand-père, Jacques Walle, lui aussi ancien boxeur dans les années 50 à Calais. Produits 100% bio qui démontrent leurs bons effets.

Duke reviendra

Invité d’honneur de la soirée de vendredi, l’ancien multiple champion d’Europe et du Monde Duker McKenzie (ex-adversaire de Thierry Jacob), a visiblement apprécié l’accueil des Calaisiens. Et le comportement de Romain. Du coup, il a indiqué qu’il reviendrait sûrement à Calais. Soit pour revoir Romain soit pour les championnats du Monde juniors qui auront lieu du 15 au 25 avril 2010.

Dahou facile vainqueur

Dans l’autre combat professionnel de la soirée de vendredi, l’autre boxeur de l’ABC Calais, le mi-mouches Nourrdine Dahou, s’est facilement imposé en gagnant par arrêt de l’arbitre au second round. Il était opposé au Bulgare Itsko Veselinov. Le collègue de Romain possède désormais un palmarès garni de deux victoires avant la limite pour une défaite.

Michel Mouchon honoré

Aucun club ne pourrait fonctionner sans l’aide indispensable des bénévoles. Depuis de nombreuses années, l’ABC Calais compte dans ses rangs un vrai fidèle, Michel Mouchon. Après avoir honoré par le comité des Flandres de boxe, il a reçu vendredi soir une distinction émanant de la fédération française de boxe cette fois! Une récompense amplement méritée.

Intense émotion pour les retrouvailles Jacob-McKenzie

Le championnat d'Europe des poids coqs qui a opposé, le 30 septembre 1990, le Calaisien Thierry Jacob au Britannique Duke McKenzie est resté dans la mémoire des amateurs de boxe. Vendredi soir, lors du premier gala de la saison organisé par l'ABC Calais, McKenzie et Jacob sont remontés sur le ring de la salle Edgar-Quinet. Là où ils se sont violemment affronté durant douze rounds (Le Calaisien l'avait emporté aux points). Et l'Anglais a été chaleureusement salué par les milles spectateurs présents, debouts pour acclamer un grand champion. Sur le ring, McKenzie et tombé dans les bras de Thierry Jacob et une longue accolade a suivi ces retrouvailles. Et Duke n'a rien oublié de ce 30 septembre 1990:"après sept rounds, je n'avais plus rien dans les jambes" explique-t-il avant d'avouer:"je ne voulais pas repartir au douzième round. Mais mon entraîneur Mickey Duff m'a secoué et m'a dit que si je n'y allais pas, je ne boxerai plus jamais". Il est reparti, mais a été compté huit dans l'ultime reprise. De son côté Thierry acquiesce: "c'était mon combat le plus difficile. On ne peut en faire qu'un comme ça dans sa carrière. J'ai d'ailleurs mis sept mois avant de reboxer". Puis, Duke McKenzie a assisté à la victoire du fils de Thierry, Romain, invaincu en sept combats pros:"c'est un excellent boxeur. Il a une incroyable expérience alors qu'il n'a que très peu de combats pros. Et il est rapide. Il ira loin".
Le combat Thierry Jacob-Duke McKenzie est à revoir sur
www.romainjacob.com rubrique Video.

164_image_12102009144609.jpgLes retrouvailles ont eu lieu avant le gala (photo: Joël Ranson).

165_image_12102009144643.jpg

Philippe Blet, président de Cap Calaisis, a offert un cadeau au boxeur britannique (photo: Joël Ranson).

166_image_12102009144717.jpg

Beaucoup d'émotion sur le ring entre les deux champions (photo: Joël Ranson).

167_image_12102009144747.jpg

McKenzie promet un bel avenir à Romain Jacob (Photo: Joël Ranson).

 

Romain Jacob l’emporte aux points

Vendredi soir, salle Edgar-Quinet, devant près de mille personnes, Romain Jacob a effectué une rentrée gagnante en dominant aux points le Slovaque Lubos Prierhadnik. Sous le regard de Duke McKenzie, Romain a récité ses gammes. Techniquement, il a éprouvé son adversaire en trouvant la faille en haut et en bas. Malgré une garde hermétique, Prierhadnik encaissait de nombreux uppercuts. Au quatrième round, un enchaînement l’envoyait dans les cordes. Calme et lucide, Romain frappait beaucoup, en ne négligeant pas la puissance. Surtout avec sa gauche, qu’il plaçait efficacement aussi bien sous forme de crochet que de direct. Il fallait beaucoup de courage à son vis à vis pour tenir la distance. Au dernier round, Romain montrait qu’il en avait encore dans les jambes. Il finissait fort et empochait une logique décision aux points. Le Calaisien reste invaincu en sept combats et devrait remonter sur le ring au mois de novembre.

Duke McKenzie invité d’honneur de l’ABC Calais

Thierry Jacob contre Duke McKenzie... 30 septembre 1990... salle Edgar-Quinet à Calais... titre de champion d'Europe des poids coqs... près de trois mille personnes... personne n'a oublié ce fabuleux combat où Thierry Jacob l'a emporté aux points. Le plus dur combat pour le Calaisien. Le plus dur aussi pour Duker McKenzie. 19 ans après, le pugiliste britannique a eu l'envie de revoir le boxeur calaisien. Pour reparler de ce match incroyable. Leurs retrouvailles auront lieu à l'occasion du gala du 9 octobre où Duker McKenzie, aujourd'hui commentateur pour la chaîne ITV, sera l'invité d'honneur de l'ABC Calais.

le combat est en ligne dans la rubrique video

149_image_03102009073119.jpg

Duke McKenzie a été plusieurs fois champion du Monde et champion d'Europe.

Romain Jacob: “je pense être bien préparé”

Quel bilan tirez-vous de votre première saison pro?"

Cela a été une saison d'apprentissage. Il fallait appréhender au mieux le changement entre amateur et professionnel. Déjà la durée des combats, passer de 4X2 à 6X3. Je n'ai plus d'appréhension désormais. Et c'est un vrai changement de boxe.

Qu'attendez-vous de cette deuxième saison ?

D'abord bien passer l'étape du combat de rentrée. C'est toujours un match difficile même si je sais que ce ne sera pas le plus dur adversaire de la saison. En début de saison on manque de repères. Ensuite, j'aimerai boxer en novembre puis en décembre, certainement contre Mohamed Benbiou. Ce combat sera important car il peut déboucher derrière sur un match pour le titre de champion de France. Et je sais que Benbiou attend lui aussi une opportunité nationale.

Vous venez de passer une semaine d'entraînement avec Alix Djavoiev. Comme cela s'est-il passé?

Très bien. C'est un sparring partner de haut niveau. On a travaillé sérieusement. Auparavant, j'avais déjà mis les gants avec mon cousin David, que je remercie. Je me suis également rendu à Hénin-Beaumont pour mettre les gants. Pour un premier combat, je pense être bien préparé".

148_image_03102009071842.jpg

Romain Jacob et Alix Djavoiev ont multiplié les séances de six rounds à l'entraînement.

Le gala présenté en conférence de presse

Ce vendredi 2 octobre, au Casino de Calais, Thierry Jacob a présenté à la presse locale et régionale le gala du vendredi 9 octobre. Deux combats professionnels et sept amateurs seront à l'affiche, salle Edgar-Quinet, à partir de 19h30. "Romain Jacob et Nourredine Dahou ont fait une grosse prépération. A eux d'appliquer ce qu'ils ont répété à l'entraînement" précise l'ex-champion WBC des super-coqs. Son fils Romain sera opposé au Slovaque Lubos Prierhadnik tandis que Nourredine Dahou affrontera Itsko Veselinov. "Les Calaisiens sont des connaisseurs. On ne peut pas les tromper. C'est pourquoi on s'attache à les opposer à des hommes de valeur, qui viennent pour l'emporter" termine-t-il.

Une conférence de presse qui s'est déroulée en présence d'Antoine Deguines, vice-président de l'agglomération Cap Calaisis. Ce dernier déclarait:" quand je regarde auourd'hui Romain, je repense à cette période où, âgé de 4 ou 5, il regardait son père en combat... C'est à son tour d'être sur le ring. Décidément, il y a toujours un champion qui sort de cette famille. C'est une bonne tradition". L'élu du Calaisis se réjouit églement "de voir les championnats du monde juniors se tenir à Calais en avril 2010. Une reconnaissance pour nous" et enfin d'ajouter au sujet de l'autre pro de l'ABC Calais Nourredine Dahou: "c'est une nouvelle étape dans sa carrière. Il pourra lui aussi tenter de devenir un jour champion de France".

146_image_03102009070033.jpg

De gauche à droite: Jacky Jacob, Antoine Deguines (vice-président de l'agglomération Cap Calaisis), Thierry Jacob, Romain Jacob et Nourredine Dahou.

La pesée au Cheval-Noir

La traditionnelle pesée des boxeurs se déroulera au café le Cheval-Noir, situé place Crévecoeur à Calais. En raison de l’arrivée tardive des adversaires des boxeurs calaisiens, elle aura lieu à l’horaire inhabituel de 19h30.

Le programme professionnel

Poids super-plumes (6 rounds de 3 minutes)

Romain Jacob (ABC Calais) – Lubos Prierhadnik (Slovaquie)

Poids mi-mouches (4 rounds de 3 minutes)

Nourredine Dahou (ABC Calais) – Itski Veselinov (Slovaquie)

Amateurs

Sept combats avec les Calaisiens Cassandra Amarab (championne de France cadettes), David Jacob (champion départemental et invaincu), Morgan Duthes (champion départemental), Anthony Jacob, Dylan Vinck, Matthieu Lemattre et Jordan Mesmacque.

Location

Il est possible de réserver ses places au café le Galopeur, boulevard de l'Egalité, à Calais. Prix des places: 10 et 20 euros.147_image_03102009070806.jpg

Alix Djavoiev sparring-partner de Romain Jacob

Afin de préparer son combat du vendredi 9 octobre devant le Slovaque Lubos Prierhardick Romain Jacob bénéficie cette semaine de l’aide d’Alix Djavoiev. Le boxeur russe qui demeure en Seine-Maritime sera le sparring-partner du Calaisien. Djavoiev vient de se distinguer en affrontant le Picard Jérôme Thomas, double médaillé olympique. Le Russe possède une solide expérience puisqu’il a déjà été opposé à des hommes de la trempe de Jérémy Parodi (champion de France des super-coqs), Jérôme Arnould (ex-champion national des coqs), Sofiane Takoucht ou encore Malik Bouziane, actuel champion d’Europe des poids coqs.

145_image_29092009155210.jpg

Djavoiev (à droite), vient d'affontrer le double champion olympique Jérôme Thomas.

Lubos Priehradnik pour Romain Jacob

Vendredi 9 octobre, salle Edgar-Quinet, Romain Jacob (21 ans, invaincu en 6 combats pros), affrontera le boxeur slovaque Lubos Priehradnik dans un match prévu en six reprises de trois minutes. L’homme de l’Est, qui vit à Kosice, en Slovaquie, est âgé de 30 ans et possède 47 combats pros à son actif (6 victoires, 1 no contest). Au mois d’août dernier, il s’est fait remarquer en allant au bout des six reprises devant l’ex-champion d’Europe Leva Kirakosyan. Priehradnik a affronté d’autres hommes de valeur comme Sofiane Takoucht (challenger national des super-plumes), Guillaume Salingue (champion de France des légers) ou encore Jean-Pierre Bauwens (champion de Belgique des légers). De plus, le Slovaque a l’habitude des déplacements puisqu’il a déjà croisé le cuir en France, en Croatie, en Grande-Bretagne, en Italie, en Allemagne, en Pologne…

Conférence de presse le 2 octobre

Afin de présenter le gala du 9 octobre, l’ABC Calais et Thierry Jacob oragnisent une conférence de presse le vendredi 2 octobre. L’occasion de présenter le programme du gala et pour Romain de présenter ses objectifs de la saison.

Romain en plein entraînement

Avant son combat du 9 octobre, Romain Jacob poursuit sa préparation avec toujours autant de sérieux. Footings, sac, corde, leçon et mises de gants rythment ses journées. Il croise notamment le cuir avec son cousin David et s'apprête à échanger avec d'autres sparring-partners.

142_image_24092009071705.jpg

Romain est actuellement en pleine période d'entraînement.

Les championnats du Monde juniors à Calais

hierry, le père de Romain, avait obtenu une médaille d'argent aux championnats du Monde juniors de Saint-Domnigue en 1983. En 2007, Romain participait à la même compétition au Maroc (élimination au premier tour). En 2010, les Calaisiens ont auront l'occasion d'assister à cette compétition dans leur ville. Le président de la fédération française de boxe l'a en effet annoncé: les championnats du Monde juniors auront lieu à Calais, du 15 au 25 avril 2010.

141_image_24092009071252.jpg

De gauche à doite: Natacha Bouchart, maire de Calais, Philippe Blet, président de Cap Calaisis et Humbert Furgoni, président de la fédération françaide de boxe.

Gala du 9 octobre à Calais : la location ouvre lundi 21 septembre

Le vendredi 9 octobre à 19h30, salle Edgar-Quinet à Calais, Romain Jacob effectue sa rentrée sur les rings. La soirée sera complétée par deux autres combats professionnels avec le mi-mouches Calaisien Nourredine Dahou et le poids plumes d’Arras, Anthony Arimany. Les pugilistes amateurs de l’ABC Calais seront eux aussi sur le ring. On y retrouvera Cassandra Amarab, Morgan Duthe, Anthony Jacob, David Jacob, Mathieu Lemattre, Jordan Mesmacque et Dylan Vinck.

La location sera ouverte dès le lundi 21 septembre au café le Galopeur, 99 boulevard de l’Egalité à Calais. Prix des places : 10 et 20 euros.

C’est l’heure de la rentrée pour Romain

C’est désormais officiel. Romain Jacob remontera sur un ring le vendredi 9 octobre, salle Edgar-Quinet à Calais. Il officiera dans un six rounds de trois minutes devant un adversaire restant à désigner. Un premier combat important pour le Calaisien qui vise le titre de champion de France des poids super-plumes au printemps 2010. Le fils de Thierry a d’ores et déjà repris le chemin de l’entraînement et va, dans les jours à venir, bénéficier de la venue d’un sparring partner.

Romain sera accompagné de deux autres boxeurs pros: le mi-mouches de l’ABC Calais Nourredine Dahou ainsi que du poids plumes arrageois Anthony Arimany. Les amateurs calaisiens complèteront l’affiche. La soirée devrait débuter à 20 heures.

Quelques nouvelles de l‘été…

Issa Hamza victorieux

Au début du mois de juillet, le 4 exactement, à Youandé, au Cameroun, le partenaire d’entraînement de Romain Jacob, Issa Hamza, a conquis un titre international UBO des poids welters. Il a battu en trois rounds le Vesoulien Frédéric Tripp. Sociétaire de l’ABC Calais, le Camerounais Issa Hamza devrait défendre sa couronne avant la fin de l’année.

Repos en Egypte

C’est en Egypte que Romain Jacob a décidé de se ressourcer au cours du mois de juillet. Deux semaines de vacances bien méritées après une belle première saison chez les professionnels.

Reprise de l’entraînement

La reprise de l’entraînement à l’ABC Calais est prévue pour le lundi 17 août, salle Courtimmo, rue du Québec à Calais. Toutes les personnes désireuses de s’inscrire ou de renseigner, peuvent se rendre à la salle, tous les soirs à partir de 18 heures.

Juin 2009: Fin de saison pour Romain Jacob

Blessé, le boxeur calaisien préfère stopper sa première saison chez les professionnels. Il donne d’ores et déjà rendez-vous à ses supporters en septembre prochain ! Il dresse le bilan de ses premiers pas chez les pros.

La blessure

“En mettant les gants avec mon cousin David j’ai donné un crochet gauche, sans fermer ma main. Le poignet a tourné… Je suis allé voir mon médecin qui m’a interdit de frapper pendant trois semaines. Je souffre d’une entorse du poignet gauche. J’aurai pu reboxer ces jours-ci mais il me le déconseillait”.

Bilan de la saison

“C’est pas mal… surtout que je partais dans l’inconnu au niveau de la durée des combats. Je passais de quatre fois deux minutes à six fois trois. Je me suis bien adapté au style professionnel et au fil des combats, je me sentais mieux. Aussi bien techniquement, tactiquement que physiquement. Je ne regrette pas ma décision de passer pro.”

Le pression

“Je ne m’en mets pas. Cinq minutes avant d’entrer dans la salle, je peux encore rigoler avec quelqu’un. Après, je me concentre. Le faire trop tôt, être renfermé ne changerait rien au problème. Le combat se passe sur le ring.”

Les objectifs

“Reprise de l’entraînement début août pour un premier combat en septembre. D’abord un ou deux six rounds puis je passerai aux huit reprises. Il faudra apprendre à gérer cette distance.”

Le championnat de France

“Pourquoi pas en fin de saison prochaine. J’ai débuté troisième série, je suis en deuxième et je devrais passer en première série avant la fin de l’année. Après onze ou douze combats, ce serait le bon moment. On verra bien”.

Le bilan de la saison 2008-2009

1er combat: vendredi 31 octobre à Calais (6X3')

Romain bat Ladislav Nemeth (Slovaquie), aux points

2e combat: samedi 6 décembre à Bruay-la-Buissière

Romain bat Anton Glofak (Slovaquie) par KO au 2e round

3e combat: le samedi 17 janvier à Calais (6X3')

Romain bat Sandor Fekete (Hongrie) aux points

4e combat: le samedi 7 février à Arras (6X3')

Romain bat Stefan Berza (Slovaquie) par arrêt de l'arbitre au 3e round

5e combat: le vendredi 13 mars à Amnéville-les-Thermes (6X3')

Romain bat Wladimir Borov (Bulgarie) par arrêt de l'arbitre au 3e round

6e combat: le vendredi 24 avril à Calais (6X3')

Romain bat Fernando Guevara (Venezuela) par arrêt de l'arbitre au 3e round

Romain s’est essayé au football en hommage à Claude-Thiriot

Le samedi 6 juin, la ville de Calais baptisait la tribune présidentielle du stade de l'Epopée en la nommant tribune Claude-Thiriot, du nom de l'ancien manager du Crufc. C'est lui qui a notamment présenté les joueurs calaisiens lors de leur célèbre finale de coupe de France, en mai 2000. Claude Thiriot était aussi un fan de football et avait organisé des combats pour le père de Romain, Thierry. Romain fut donc invité dans un match de gala où il faisait partie d'une équipe de All Stars, qui affrontait l'équipe du Crufc 2000. Le pugiliste était coaché par Jean-Marc Furlan (ex-entraîneur de Strasbourg) et jouait aux côtés de Tony Adams, Gilles Grimandi (anciens d'Arsenal), d'Adjovi-Bocco (ex-Lens),... le tout sur le regard de l'ancien sélectionneur des Bleus Michel Hidalgo.

120_image_08062009075218.jpg

Romain Jacob, sans les gants, mais avec les crampons, devant le footballeur Manu Vasseur.

Fabrice Benichou n’a pas oublié

Cette semaine, le site internet de la fédération française de boxe (www.ffboxe.com) a publié une longue interview de Fabrice Benichou, ancien champion d'Europe et du Monde. A la question "Quel est votre plus beau souvenir pugilistique ?", il répond " Le combat contre Thierry Jacob était vraiment énorme, car c'était un très bon boxeur ". Fabrice Benichou, en janvier 1988, à Calais, avait battu Thierry Jacob par KO au nevième round. Le père de Romain, affaiblit par un régime draconien pour faire les poids coqs, menait pourtant aux points...

119_image_27052009150208.jpgFabrice Benichou, ancien adversaire de Thierry Jacob, à Calais.

Blessé, Romain déclare forfait

Romain Jacob s’est blessé au poignet droit au cours d’un entraînement. Il a du déclarer forfait pour le gala du 23 mai à Saint-Pol-sur-Mer. Il est remplacé par le boxeur d’Arras Anthony Arimany. On ne sait pas encore si Romain boxera en mai ou en juin. Le pugiliste calaisien doit passer des examens médicaux complémentaires avant de prendre une décision.

Romain Jacob vs Sandor Fekete, acte II

Le 23 mai, à Saint-Pol-sur-Mer, près de Dunkerque, dans le Nord, Romain Jacob effectuera son septième et dernier match de la saison 2008-2009. En six reprises de trois minutes, il sera opposé au Hongrois Sandor Fekete. Un adversaire que Romain a battu aux points, le 17 janvier dernier à Calais. L'occasion pour le fils de Thierry de mesurer l'étendue de ses progrès depuis le début de l'année.

118_image_10052009170616.jpg

En janvier, à Calais, Romain Jacob avait battu Sandor Fekete aux points.

Romain Jacob: six combats, six victoires

1er combat: vendredi 31 octobre à Calais (6X3’)

Romain bat Ladislav Nemeth (Slovaquie), aux points

2e combat: samedi 6 décembre à Bruay-la-Buissière

Romain bat Anton Glofak (Slovaquie) par KO au 2e round

3e combat: le samedi 17 janvier à Calais (6X3’)

Romain bat Sandor Fekete (Hongrie) aux points

4e combat: le samedi 7 février à Arras (6X3’)

Romain bat Stefan Berza (Slovaquie) par arrêt de l’arbitre au 3e round

5e combat: le vendredi 13 mars à Amnéville-les-Thermes (6X3’)

Romain bat Wladimir Borov (Bulgarie) par arrêt de l’arbitre au 3e round

6e combat: le vendredi 24 avril à Calais (6X3’)

Romain bat Fernando Guevara (Venezuela) par arrêt de l’arbitre au 3e round

Prochain combat le 23 mai

Le septième et dernier combat de la saison 2008/2009 de Romain Jacob pourrait se dérouler le samedi 23 mai, à Saint-Pol-sur-Mer, près de Dunkerque. Le nom de l’adversaire n’est pas encore dévoilé.

Romain Jacob: “le public me pousse”

Romain, une nouvelle fois, vous avez débuté prudemment cette rencontre…
«Je n’ai pas voulu regarder de vidéo de Guevara, je préfère me rendre compte sur le ring. J’ai donc réalisé un round d’observation, en suivant les conseils de mon coin. En pro, avec six rounds de trois minutes, on a le temps de découvrir l’autre, quitte à perdre une reprise. Je ne suis pas obligé de partir vite, me précipiter et me faire contrer.»
Comment avez-vous trouvé Guevara ?
«Il était assez truqueur, il avait des coups larges, assez puissants. Il m’a touché derrière la tête et en dessous de la ceinture. On voyait vite qu’il connaissait les ficelles du métier.»
Quelles étaient les solutions face à lui ?
«Le mettre dans les cordes puis enchaîner. J’ai avancé sur lui et je le sonne sur un crochet gauche. J’ai essayé de l’ajuster et de travailler en haut et en bas. Au second round, je me sens mieux en jambes et je monte en puissance. Je l’ouvre à l’arcade d’un crochet gauche. Au troisième, je sais qu’il est éprouvé et l’arbitre arrête alors que je donne beaucoup de coups. Je pense qu’il serait allé au tapis si l’arbitre n’était pas intervenu.»
Avez-vous l’impression d’avoir progressé par rapport à votre dernière sortie?
«Oui, vraiment. Je me sentais capable d’accélérer sans temps mort. Et puis le public me pousse, ses cris m’ont porté, je tiens d’ailleurs à les remercier. Tout comme j’en profite pour remercier mes sparrings, mes entraîneurs et les sponsors qui me suivent.

110_image_25042009142844.jpg

Romain Jacob n'a pas laissé respirer Fernando Guevara.

Pesée sans encombre pour Romain

Hier soir, au café le Cheval-Noir à Calais, Romain Jacob a passé sans encombre l'épreuve de la pesée. Le pugiliste calaisien accusait 60 kilos sur la balance, tout comme son adversaire Fernando Guevara. "Le premier combat, c'est sur la balance" explique Jacques Jacob, grand-père et entraîneur de Romain. Ce dernier a donc gagné la première bataille. Reste la seconde vendredi soir.

109_image_23042009192400.jpg

Thierry Jacob encadre sonfils Romain et Fernando Guevara après la pesée.

Thierry Roland: “Romain a un bel avenir”

(extrait de l’interview parue le vendredi 24 avril dans Nord Littoral)

Vous avez commenté pour W9 le combat de Romain face à Wladimir Borov, à Amnéville-les-Thermes. Qu’en avez-vous retenu ?

Que Romain a un bel avenir devant lui, c’est ce que j’ai dit à son père après le match. Il a fait un très beau combat.

On vous connaît spécialiste de football, moins de boxe. Quels ont été vos premiers contacts avec le monde pugilistique ?

Ils remontent très loin. Quand j’étais jeune, j’aillais voir la boxe au palais des Sports de Grenelle. Comme tout le monde, à l’époque, j’ai été marqué par Marcel Cerdan et par toute l’épopée des grands managers comme Jean Bretonnel ou Philippe Filippi. J’ai de bons souvenirs aussi de Jean-Claude Bouttier.

Quels souvenirs gardez-vous du championnat du Monde de Thierry vainqueur de Daniel Zaragoza), que vous aviez commenté en mars 1992 pour TF1 ?

C’était un combat assez difficile dans une ambiance exceptionnelle. Thierry a été courageux jusqu’au bout. Moi, ce que je trouve sympa, c’est toute cette famille Jacob, l’amour qu’elle porte à la boxe de grand-père à petit-fils.

Avez-vous hésité quand W9 vous a proposé de commenter la boxe ?

Non, j’étais très content, surtout que je commente avec Fabrice Tiozzo, avec qui je m’entends très bien. Je suis ravi de reprendre contact avec la boxe sur W9. J’étais triste de voir que depuis que Canal Plus a arrêté ses retransmissions, on ne voyait plus de boxe à la télé.

Quelles sont prochaines échéances sur W9 ?

Nous allons proposer le championnat du Monde WBA des poids lourds entre Valuev et Chagaev. Actuellement, W9 est en négociations avec les organisateurs allemands et on espère diffuser en juin le championnat des lourds encore entre Wladimir Klitschko et David Haye. Sans oublier le championnat du Monde de Mayhar Monshipour, le 4 juillet prochain.

Pesée jeudi soir au Cheval-Noir

Pour la troisième fois en autant de combats professionnels réalisés à Calais, la pesée des boxeurs aura lieu ce jeudi 23 avril, au café le Cheval-Noir, situé place Créve coeur à Calais. On rappelle que le combat entre Romain et Guevara est conlu à 60 kilos, celui entre Arimany et Michailov l’est à 58 kilos tandis que Nourredine Dahou boxera devant Plavci sous le limite des 50 kilos. Cette pesée est aussi l’occasion de remercier le propriétaire du Cheval Noir, M. Blot, partenaire fidèle de l’ABC Calais.

Guevara arrive jeudi

Le Venezuelien Fernando Guevara, adversaire de Romain Jacob, arrivera jeudi à Calais. Actuellement, le Sud-Américain termine sa préparation chez lui, en Espagne, où il réside depuis plusieurs années. Il s’envolera jeudi matin et atterrira à Bruxelles l’après-midi.

Thierry Roland vendredi à Edgar-Quinet

Le dernier combat de Romain à Amnéville-les-Thermes, près de Metz, était diffusé en direct sur W9 et commenté par Fabrice Tiozzo et le célèbre Thierry Roland. C'était déjà lui qui avait officié en mars 1992 quand Thierry Jacob était devenu champion du Monde des super-coqs. C'était sur TF1. Lors de cette dernière rencontre, Thierry Jacob a invité l'homme de télévision à assister au gala du vendredi 24 avril à Calais. Invitation que Thierry Roland a gentiment acceptée. Il sera donc présent salle Edgar-Quinet pour assister au sixième combat pro de Romain.

108_image_21042009075951.jpg

Thierry Roland sera présent vendredi à Edgar-Quinet.

Mises de gants terminées

Cette semaine, Romain Jacob a mis fin à la plus grosse partie de sa préparation, c’est à dire les nombreuses mises de gants. Il a eu comme sparring-partner Anthony Arimany, pugiliste d’Arras qui sera à l’affiche vendredi, et l’autre pro de l’ABC Calais Issa Hamza. Jusqu’au gala, place à la récupération et aux détails techniques.

En marge du gala…

– Si tout se passe bien ce vendredi, Romain Jacob effectuera son dernier combat de la saison le 23 mai prochain, à Saint-Pol-sur-Mer. Il s’agira de son septième combat pro de la saison 2008/2009. Le septième en huit mois, belle activité. – Et l’année prochaine ? Déjà des contacts en vue pour Romain… Ainsi, on parle de lui pour un match début octobre à Saint-Amand-les-Eaux, près de Valenciennes, plus en novembre à Sangatte-Blériot-Plage. Le retour à Calais pourrait se dérouler fin novembre ou début décembre. Raison de plus pour ne pas manquer sa sortie du 24 avril. – Cassandra Amarab, licenciée comme Romain à l’ABC Calais, est qualifiée pour les championnats de France cadettes, qui se dérouleront à Boulogne-sur-Mer du 1er au 3 mai prochain. Bonne chance à elle !

- Issa Hamza, team Jacob, tentera de reconquérir le titre de champion WBF des poids welters le samedi 9 mai chez lui, au Cameroun. Le pugiliste qui s’entraîne avec Romain sera opposé à un Français: le Vesoulien Frédéric Tripp. Vers une ceinture de plus à l’ABC Calais ?

- François Bastient, vous vous souvenez? Le boxeur de Fourmies a déjà boxé salle Edgar-Quinet et fut un partenaire d’entraînement précieux pour Stéphane Jacob. Malheureusement, ce dernier a perdu son titre national des poids moyens samedi 18 avril, aux points, chez lui, devant Belghecham.

Conférence de presse de la soirée du vendredi 24 avril

Ce vendredi 10 avril, au Casino de Calais, Thierry Jacob a présenté la soirée de boxe du vendredi 24 avril, qui se déroulera salle Edgar-Quinet (voir rubrique Tout sur le gala du 24). "Pour l'instant, la carrière de Romain démarre bien. Cinq combats, cinq victoires, ce n'est que du positif. Il progresse à chaque sortie. Là, il sera opposé à Fernando Guevara, un homme expérimenté" explique Thierry Jacob qui ajoute, concernant l'autre pro de l'ABC Nourredine Dahou, "il progresse bien, il est beaucoup mieux dans la boxe professionnelle. On espère l'amener à un haut niveau".

Romain Jacob est apparu décontracté. En ce moment, il multiplie les séances de gants avec Guillaume Salingue, Anthony Arimany et Issa Hamza. Il affrontera pour le première fois un Sud-Américain:"en équipe de France amateur, j'ai fait un stage avec les Cubains. Je connais peu la boxe sud-américaine mais je ne ressens pas de pression particulière. J'espère progresser de combat en combat, en écoutant les conseils de ma famille".

Etaient présents à la conférence de presse Jean-Marc Leroy, adjoint aux Sports à la ville de Calais. Il a déclaré:"la ville est très heureuse de l'organisation de ce gala. Romain suit la longue lignée de la famille Jacob et le gala promet un beau spectacle". Autre soutien, celui du vice-président de l'agglomération Cap Calaisis, Marcel Pidou:"nous sommes derrière Romain et toute sa famille. La boxe à Calais rime avec Jacob, depuis des années et des années. La famille valorise la ville".

105_image_11042009091246.jpg

De gauche à droite: Jacky Jacob, Romain Jacob, Marcel Pidou, vice-président de l'agglomération Cap Calaisis, Thierry Jacob, Jean-Marc Leroy, adjoint aux sports, Jacques Jacob, Michel Mouchon et Nourredine Dahou.

106_image_11042009093845.jpg

Romain Jacob a répondu aux sollicitations de la presse locale et régionale.

Qui est Fernando Guevara ?

Le prochain adversaire de Romain Jacob nous vient tout droit d’Amérique du Sud, du Venezuela précisément. Fernando Guevara vit actuellement en Espagne. Il est âgé de 35 ans (il est né le 3 décembre 1973) et a débuté chez les professionnels en 1993. Treize de ses quatorze premiers combats pros se déroulent chez lui, au Venezuela. Depuis, il a boxé en Espagne mais aussi en France.

Guevara a affronté de nombreux pugilistes de valeur dont les Français Franck Gourjux et Frédéric Patrac, respectivement anciens champion intercontinental IBF des coqs, et champion d’Europe et WBF des poids coqs. Le Venezuelien a affronté l’Espagnol Sergio Ramos, qui a fait match nul en championnat d’Europe des plumes, mais également Jesus Garcia Escalona, champion de l’Union européenne des super-plumes et Oscar Sanchez Sandoval, champion d’Espagne des super-plumes.

Expérimenté, le Sud-Américain affiche 28 combats professionnels au compteur, 8 victoires dont 7 avant la limite, ce qui en dit long sur son punch. A découvrir le 24 avril, salle Edgar-Quinet à Calais.

Souvenez-vous du Venezuela…

Y a –t-il déjà eu un boxeur vénézuelien dans le Calaisis ? Et bien oui… Le 11 novembre 1988, à Gravelines, Thierry Jacob affrontait un boxeur du Venezuela, José Sanabria, pour le titre IBF des poids super-coqs. Ce soir-là, le Calaisien était battu par arrêt de l’arbitre au sixième round. Un combat qu’il a commencé blessé aux arcades… souvenir de l’entraînement. Au moment de l’arrêt du combat, Thierry menait de deux points (49-47) pour deux juges, le troisième donnant deux longueurs (49-47) à Sanabria. José Sanabria vivrait désormais à Nex-York, aux Etats-Unis. Romain a l’occasion de prendre sa revanche dans ce « combat » Jacob vs Venezuela.

Conférence de presse vendredi

Thierry Jacob présentera le gala du vendredi 24 avril au cours d’une conférence de presse qui se déroulera au casino de Calais, le vendredi 10 avril, à 11 heures. Il y dévoilera le contenu de la réunion.

Prochain gala à Calais le 24 avril

Amis pugilistes, à vos agendas ! Le vendredi 24 avril, dans la mythique salle Edgar-Quinet de Calais, Romain Jacob effectuera sa sixième sortie chez les professionnels. Il sera accompagné de deux autres combats pros. La location sera prochainement ouverte. Tous à Quinet !

104_image_24032009192605.jpg

Romain Jacob: “ plus puissant qu‘à Arras”

Romain, que retenez-vous de votre victoire à Amnéville-les-Thermes devant Wladimir Borov ?

Je suis content de moi, même si j'ai trouvé que l'arbitre avait arrêté trop vite le match. Il prenait des coups et était très marqué. Souvent, on entend que le combat a été stoppé trop tard mais parfois, il vaut mieux prendre les devants. Je voulais continuer, j'étais prêt à accélérer. Mais pour moi, c'est une nouvelle victoire, et avant la limite.

Comment s'est déroulé le match ?

Comme d'habitude, j'ai débuté prudemment au premier round. J'ai observé mon adversaire car je ne le connaissais pas, je ne savais pas comment il boxait. Au second round, j'accélére un peu, en restant prudent. Au troisième, il me coupe la pommette avec un coup de tête. Il était dangereux avec ça d'ailleurs. Puis, j'enchaîne, je le touche et l'arbitre stoppe le match.

Un match utile dans votre début de carrière...

C'est à chaque fois la même chose, j'apprends toujours un truc en plus, de combat en combat. Je vois que j'ai encore quelques défauts, je sautille trop sur mes jambes par exemple et j'ai gardé quelques reflexes d'amateur.

On vous a senti plus puissant

Oui c'est vrai, je faisais plus mal que lors de mon dernier combat à Arras. Mes coups partaient par contre un peu moins vite. Avant le match, je voulais frapper de façon précise, et faire mal. Je n'ai pas donné de coup dans le vide, c'est bien.

102_image_15032009181433.jpg

Cinquième succès pour Romain Jacob, le troisième avant la limite.

Romain vainqueur avant la limite à Amnéville

Hier soir, à Amnéville-les-Thermes, près de Metz, Romain Jacob a battu par arrêt de l’arbitre au troisième round le Bulgare Wladimir Borov. Dans un combat à sens unique, le Calaisien a dominé de la tête et des épaules son adversaire. Sur une ultime série, et devant un adversaire sans réaction, l’arbitre mettait fin au combat. Romain Jacob reste invaincu en cinq combats professionnels. Prochaine sortie, le 24 avril, à Calais.

Tous les résultats de la soirée

Super-coq (10x3) :
Mahyar Monshipour bat Félix Machado par abandon à l'appel du cinquième round.
Super-plume (6x2):
Myriam Chomaz bat Sandra Leite aux points.
Super-coq (6x3):
Frédéric Patrac bat Elimir Rafael aux points. 
Plume (6x3) :
Khedafi Djelkhir bat Krastan Krastanov, K.-O. dans le premier round.
Moyens (6x3) :
Attif Belguecham bat Rafaël Chiruta aux points
Lourds-légers (12x3), championnat IBF-Méditerranée :
Rachid El Haddak bat Konstantin Sermerdjiev (BUL), arrêt de l'arbitre au premier round.

 

101_image_14032009094620.jpg

Le combat de Romain a été diffusé sur W9.

Pesée sans encombre pour Romain

Hier soir, au Casino d'Amnéville-les-Thermes, Romain Jacob a passé sans encombre l'épreuve de la pesée. Le Calaisien accusait 60kgs sur la balance, tout comme son adversaire Waldimir Borov. Il est prêt pour son cinquième combat professionnel !

100_image_13032009074456.jpg

Wladimir Borov et Romain Jacob, hier soir à la pesée. (plus d'infos sur la soirée sur www.ffboxe.com)

Jacob-Borov vendredi soir à Amnéville-les-Thermes

Toujours invaincu en quatre combats pros, Romain Jacob rencontre ce vendredi 13 mars, à Ammnéville-les-Thermes, près de Metz, le Bulgare Wladimuir Borov. Un adversaire, « que je connais pas du tout, comme les autres » fait-il remarquer. Pour ce six rounds de trois minutes qui se déroulera à 60 kgs, le Calaisien se sent en grande forme. Les séances de gants avec Mohamed Benbiou, challenger au titre national des plumes, lui ont fait du bien : « j’avais l’habitude de mettre les gants avec des gauchers (Salingue, Arimany) alors là, avec Mohamed, droitier, ça change ! Je me suis aussi jugé par rapport au haut niveau national. Mohamed est expérimenté, puissant et nous avons fait 21 rounds ensemble, dont deux séances de six. J’ai vu que je tenais bien la distance, ça donne confiance » ajoute-t-il.

Romain partagera ainsi l’affiche avec Mayhar Monshipour et Khedafi Djelkir. « Je vais voir Mayhar pour la première fois. Ses autres combats, je les ai vus à la télé. Et il ne fallait pas s’absenter longtemps, avec lui, il se passait toujours quelque chose. Quant à Khedafi, qui débute chez les pros, on s’est rencontré à l’Insep, en équipe de France. Il a le style pour faire un bon parcours » précise le fils de Thierry qui s’avoue aussi « flatté de faire partie de cette grande réunion. J’ai de la chance ».

Voir le programme complet de la réunion dans la rubrique « Soirée du 13 mars »

En marge d’Amnéville…

-         La pesée du combat de Romain aura lieu ce jeudi 12 mars, à 17 heures, au Casino d’Amnéville-les-Thermes. Un combat conclu à 60kgs.

-         Romain est parti ce jeudi 12, vers 12 heures, en compagnie de son père Thierry.

-         Wilfredo Vasquez Jr, le fils de l’ex-champion du Monde des super-coqs qui a battu deux fois Thierry, réussi de bons débuts chez les pros. Il boxe vendredi soir en Floride, aux Etats-Unis, où il aeffectué l’essentiel de sa carrière. Ce super-coqs a 24 ans, 15 combats (14 succès, 12 avant le limite, 1 nul) et est détenteur des ceintures WBA et WBO fedecentro.

-         Mayhar Monshipour pourrait disputer un championnat du Monde, au début du mois de juillet, et toujours sur l’antenne de W9

-     A consulter les articles sur la soirée d'Amnéville sur le site www.ffboxe.com

99_image_11032009160056.jpg

Wilfredo Vasquez ici en compagnie de son fils, Wilfredo Jr.

Benbiou, sparring de choix pour Romain

A partir de la semaine prochaine, Romain Jacob bénéficiera d'un sparring-partner de choix avec l'arrivée à Calais de Mohamed Benbiou, challenger officiel du champion de France des super-plumes Karim Chakim. Benbiou a déjà tenté sa chance, en vain, pour le titre national et tentera de prendre sa revanche sur le champion en titre. Parmi ses faits d'armes on notera que Mohamed a vaincu par arrêt de l'arbitre au 2e round, en 2006, le Picard Cyril Thomas, champion de France et d'Europe et récent challenger mondial.

92_image_03032009214916.jpg

Mohamed Benbiou, challenger officiel au titre national des super-plumes, avec Romain.

94_image_03032009215059.jpg

Romain Jacob pendant son échauffement.

95_image_03032009215120.jpg

Beaucoup de concentration avant la séance de gants avec Benbiou.

96_image_03032009215228.jpg

Echanges entre sparrings partners.

97_image_03032009215306.jpg

Séances suvies de près par Jacky, l'oncle de Romain.

Plus de 100 000 téléspectateurs pour Romain !

Le combat opposant le 7 février à Arras Romain Jacob au Slovaque Stefan Berza (victoire par arrêt de l'arbitre au troisième round du Calaisien) était diffusé en direct sur Eurosport. D'après les chiffres d'audience, entre 100 000 et 120 000 téléspectateurs ont assisté à la démonstration du Calaisien. Un bon chiffre selon le représentant boxe de la chaîne Gérard Teysseron. De quoi lui donner envie de remettre ça avec Romain, pourquoi pas dès sa prochaine sortie calaisienne?

86_image_18022009150437.jpg

Un bon score d'audience pour Romain Jacob sur Eurosport

Romain sur W9 ?

L'information a été révélée vendredi soir par le site de la fédération française de boxe (www.ffboxe.asso.fr) : le gala du 13 mars sera télévisé sur la chaîne de la TNT W9. Celle où officie pour la boxe le célèbre Thierry Roland. Et bien ce dernier, qui avait commenté le championnat du Monde vainqueur de Thierry Jacob contre Daniel Zaragoza en 1992, commentera cette fois le match de son fils Romain. Il sera accompagné de l'ancien champion du Monde Fabrice Tiozzo. On ne sait pas encore si Romain aura les honneurs d'une diffusion. En direct ou en différé. Rappelons que Romain est passé en direct sur Eurosport le 7 février dernier.

85_image_16022009172043.jpg

Thierry Roland avait commenté le championnat du Monde Thierry Jacob, en 1992, sur TF1. Il suivra Romain pour W9.

84_image_16022009171834.jpg

Fabrice Tiozzo commentera la soirée avec Thierry Roland.

Un adversaire au goût bulgare pour Romain et Monshipour en guest star !

Le prochain combat de Romain Jacob se déroulera le vendredi 13 mars, à Amnéville-les-thermes près de Metz. Il s’agira de son cinquième combat professionnel et le fils de Thierry, toujours invaincu sera opposé au Bulgare Wladimir Borov dans un six rounds de trois minutes. Gala où le Calaisien a été amicalement invité par le président du club de Metz Didier Roche. L’événement de cette soirée sera le troisième match du come-back de Mayar Monshipour, qui poursuit sa préparation en vue de disputer un titre mondial. Rappelons que Monshipour, comme Thierry Jacob, a été champion du Monde des super-coqs. Enfin, le médaillé d’argent des Jeux Olympiques de Pekin, Khedafi Djelkir que Romain a côtoyé en équipe de France amateur, fera ses débuts chez les pros.

Qui est Wladimir Borov ?

Le prochain adversaire de Romain Jacob, le 13 mars près de Metz, est un Bulgare âgé de 32 ans, qui compte 16 victoires, un nul en 70 combats professionnels. Il a été champion de Bulgarie des poids plumes, challenger officiel au titre des Balkans ainsi que pour le sceptre IBO international. Il a affronté des hommes de grande valeur comme le champion de Grande-Bretagne Patrick Mullings, le champion d’Europe Nicky Cook, le champion du Monde français Salim Medjkoune, le champion du Monde gallois Gavin Rees (tombeur de Souleymane M’Baye), ou encore les champions de France Bernard Inom, Frédéric Bonifai, ainsi que le champion d’Italie Giuseppe Lauri, frère d’Antonio, double adversaire de Stéphane Jacob. Soit un adversaire très expérimenté devant lequel Romain devra se méfier.

83_image_15022009192812.jpg 

80_image_13022009180403.jpg

Le Bulgare Wladimir Borov, champion national des plumes en 2001.



Romain Jacob: “Sans un gros potentiel physique, un boxeur n’est rien”

Romain, vous avez démarré le match contre le Slovaque Stefan Berza prudemment...

Je n'étais pas crispé mais je voulais aller doucement. Lui est rentré dedans rapidement, il a joué son va-tout dès le début. Alors j'ai levé les mains et je ne voulais pas rentré dans son jeu. Je prends une droite qui ne me sonne pas, je reste lucide, mais je me dit que je dois faire attention...

Au second round, on voit votre vrai visage...

En amateur, je pouvais partir vite. En pro, ce n'est plus possible. J'ai d'abord jaugé mon adversaire, regardé sa technique, ses failles. Puis j'ai pris le dessus et je suis passé à une autre cadence. J'aime bien m'adapter à mon adversaire. J'ai écouté mon coin et on a alors vu le vrai Romain sur le ring.

On vous a vu très rapide !

Peut-être, j'étais plus léger aussi, ceci explique cela. J'ai travaillé en séries, en essayant de terminer par un coup qui fait mal. Je suis aussi content d'avoir placé plusieurs uppercuts du droit.

Comment étiez-vous physiquement ?

Très bien. Je me suis étonné en rentrant dans mon coin à la fin du second round sans être fatigué. C'est positif. Car sans un gros potentiel physique, un boxeur n'est rien. Je sais que je peux faire six rounds à fond. De plus, c'était mon quatrième combat en quatre mois et ça se passe bien.

vignette.jpgPhyisiquement Romain Jacob tient la distance des six rounds.

 



Romain Jacob vainqueur avant la limite à Arras

Hier soir à Arras, devant 1 500 personnes et les caméras d’Eurosport, Romain Jacob s’est imposé par arrêt de l’arbitre au troisième round devant le Slovaque Stefan Berza.

Après un premier round attentiste, où Berza touche le Calaisien d’une large droite, la vitesse de Romain faisait des ravages. Après un coup au foie, Berza était compté une première fois. Suite à un enchaînement des deux poings, le Slovaque mettait une seconde fois un genou à terre, toujours au second round.

Dominateur, Romain ne laissait aucune chance à son adversaire lors du round suivant où, saoulé de coups, il n’opposait que son courage. Après un doublé en crochet gauche, et un enchaînement dans un coin du ring, c’est l’arbitre qui mettait fin au combat. Romain Jacob reste invaincu en quatre rencontres professionnelles.

Laissez un message à Romain dans la rubrique “Contactez-nous”

Romain Jacob: “être meilleur de match en match”

Le 17 janvier dernier, pour son troisième combat professionnel, Romain Jacob a battu Sandor Fekete, aux points, en six rounds. Un match où il estime avoir “gagné de l’expérience”. “J’ai revu le combat en video et c‘était un beau match. Fekete n‘était pas facile à boxer. En avançant, il m’a gêné mais je n’ai pas cherché à me sauver, j’ai cherché la faille. C’est le style de boxeur qu’on prend après huit ou neuf combats. Je pense avoir appris quelques ficelles du métier”.
Après ce combat, Romain a repris rapidement l’entraînement. Puis, il a effectué quelques mises de gants avec Guillaume Salingue, Anthony Arimany et David Jacob. Samedi soir, il sera opposé au Slovaque Stefan Berza, ancien adversaire des champions de France Frédéric Perez et Bernard Inom, mais aussi, en 2001, de Wladimir Sidorenko, champion WBA des coqs. Un homme qu’il ne connaît pas. “Ce combat fait partie de cette phase d’apprentissage du monde professionnel. J’espère être meilleur de match en match et je suis une progression physique, dans les enchaînements et les automatismes. Le monde pro me plaît bien et me convient mieux” explique-t-il.
Un combat qui sera télévisé sur Eurosport… “pour moi c’est un plus, même si en montant sur le ring, je ne penserai pas aux caméras”…

Le bus est plein !

Plus la peine d’appeler Michel Mouchon pour réserver une place dans le bus des supporters de Romain qui se rendra samedi soir à Arras: toutes les places sont prises. Pour les Calaisiens qui désirent aller encourager leur favori, reste la solution de la voiture (voir plan de la salle sur www.boxe-arras.com).

Romain à Arras : un adversaire belge et Eurosport !

On connaît désormais le nom de l’adversaire de Romain Jacob pour la réunion du 7 février à Arras. Il s’agit du Belge d’origine Russe Bekhan Khamkoev. un combat prévu en six reprises de trois minutes. Autre événement pour le pugiliste calaisien : son match devrait être télévisé en direct sur Eurosport. Ce qui ne doit pas empêcher ses supporters d’aller l’encourager grâce à un bus mis en place par l’ABC Calais (voir ci-dessous).

Un bus pour encourager Romain à Arras

L’ABC Calais organise un déplacement en bus afin d’aller encourager Romain Jacob pour son quatrième combat pro, le samedi 7 février à Arras. Une grande soirée diffusée sur Eurosport avec l’autre Calaisien Rafaël Tronché mais aussi Guillaume Salingue, Anthony Arimany et le championnat international IBF entre Frédéric Tripp (team Jacob) et l’Italien Vittorio Oi. Prix du déplacement (bus et entrée) : 20 euros. Renseignements et inscriptions auprès de Michel Mouchon au 06.61.08.85.99.

Prochain gala à Calais le vendredi 24 avril

On connaît les dates et les lieux des deux prochains combats de Romain Jacob: il se produira à Arras le 7 février puis à Metz le 14 mars, avec Mayhar Monshipour et Khedafi Djelkhir. Derrière, le fils de Thierry devrait de nouveau évoluer à Calais. On parle du vendredi 24 avril, salle Edgar-Quinet bien sûr. Alors, à vos agendas!

Echos du dernier gala…

Nouvelle tenue pour les entraîneurs: Thierry, Jacques et Jacky, respectivement père, grand-père et oncle de Romain, son aussi ses hommes de coin. Depuis le 17 janvier, ils arborent de nouvelles vestes de combat, noire et blanche. Elles sont assorties au short de Romain. Et il paraît que c’est ce dernier qui les auraient choisies…

Un chapelet pour Romain: lors de son entrée sur le ring, mais aussi dès le combat terminé, Romain portait un chapelet autour du cou. Appelé aussi Rosaire (Rosario), celui-ci vient directement d’Espagne et a été commandé par un ami du boxeur. On le sait, les sportifs sont de grands superstitieux…

Du beau monde autour du ring: parmi les huit cents personnes qui composaient le public de la salle Edgar-Quinet, on recensait quelques invités de marque. Parmi eux le sous-préfet de Calais, Gérard Gavory, le président de la communauté d’agglomération du Calaisis Philippe Blet, le vice-président de l’agglomération Marcel Pidou, l’adjoint aux Sports de la ville de Calais Jean-Marc Leroy et plusieurs élus locaux dont Patrice Cambraye, Sylvie Hazebrouck, Pamela Bourrigeaud, Maïté Friscourt (adjointe à la Jeunesse)… Il y avait aussi Jacky Hénin, député européen et les conseillers généraux Marcel Levaillant et Philippe Vasseur.

Interview de Romain Jacob: “J’ai envie de tout donner”

Que pensez-vous de votre combat contre Sandor Fekete ?

C’était un sacré match ! Je ne m’attendais pas à un tel adversaire, aussi dur au mal. Au second round, je le touche bien au foie mais il est resté solide du début à la fin. Ce n’était pas un faire-valoir mais un boxeur vaillant.

On vous a souvent vu au corps à corps…

J’ai voulu chercher la faille, le provoquer pour tenter de l’envoyer au tapis. En boxant de près, j’ai cherché à l’ajuster aussi. Et puis je voulais faire six rounds à fond, me tester car je n’ai pas pu mettre les gants aussi souvent que je le voulais. Je remercie mon cousin David de m’aider et aussi Guillaume Salingue avec qui j’ai bien travaillé.

Le public, au bruit qu’il a fait, a apprécié le combat…

C’est sûr qu’il me pousse. Quand j’entends crier « Romain, Romain », ça me donne un coup de fouet, j’ai envie de tout donner.

C’est la seconde fois que vous effectuez six rounds, comment vous sentez-vous physiquement ?

J’ai bien débuté puis j’ai voulu ralentir au quatrième. Gérer pour mieux repartir ensuite. Je finis fort et aux cinquième et sixième, je me sens bien. J’ai fait ce que j’ai pu pour un 17 janvier… Je manque encore un peu de fond. Je vais reprendre rapidement l’entraînement et je serai encore mieux le 7 février à Arras.

Romain s’impose facilement aux points

Samedi 17 janvier, devant huit cents personnes acquises à sa cause, Romain Jacob a brillamment remporté un troisième succès chez les professionnels. Il a battu aux points le Hongrois Sandor Fekete, en six rounds, et à l’unanimité des juges. Jamais en difficulté, le fils de Thierry a montré une nouvelle facette de son talent: le combat de près. Devant un adversaire qui n’hésitait pas à se rapprocher, le Calaisien n’a pas fui le combat, et a fait preuve de beaucoup de précision dans saon travail de spa eau corps et à la face. Ses nombreux crochets gauche faisaient mal au Hongrois lequel résistait avec courage. Un match à sens unique où Romain a beaucoup appris. Prochain rendez-vous le 7 février à Arras.

Dans les autres combats pros: Anthony Arimany (Arras) a battu par arrêt de l’arbitre au quatrième round le Slovaque Lubos Prieradnik; Nourredine Dahou (ABC Calais) a battu par KO au second round le Slovaque Robert Csisco.

Pesée sans encombre pour Romain

Vendredi soir, au Cheval Noir, place Crévecoeur à Calais, tous les boxeurs ont passé sans encombre l'épreuve de la pesée. Romain Jacob a fixé son poids à 59,5 kgs tandis que son adversaire, le Hongrois Sandor Fekete accusait 60 kgs. Dans les autres combats de samedi soir, Nourredine Dahou (47,6 kgs) et Robert Csisco (47,4kgs) ont été déclarés aptes au combat, tout comme l'Arrageois Anthony Arimany (59kgs) et son adversaire, le Slovaque Lubos Prierhadnik (60 kgs).

67_image_17012009080902.jpg

Thierry Jacob ici entouré de son fils Romain et de son adversaire, le Hongrois Sandor Fekete.

Le gala présenté en conférence de presse

Le vendredi 9 janvier, dans les locaux du Casino de Calais, Thierry Jacob a présenté, lors d'une conférence de presse, la soirée du samedi 17 janvier. Le responsable de l'ABC Calais a dévoilé le programme de la réunion, annonçant le retrait de Raphaël Tronché, dont les débuts professionnels ne sont pas encore autorisés.

Bonne nouvelle : le troisième combat pro aura bien lieu et c'est l'Arrageois Anthony Arimany, déjà présent à Edgar-Quinet le 31 octobre dernier où il a fait ses débuts pros, qui complète l'affiche (plus d'informations dans  la rubrique "Tout sur le gala".

Une conférence qui s'est déroulée en présence du président de la communauté d'agglomération du Calaisis Philippe Blet, et de deux élus de l'agglo (Marcel Pidou et Patrice Cambraye). Le président annonçant :" la communauté d'agglomération apporte son soutien  à Romain Jacob. D'abord un soutien moral. Romain est de plus l'un de nos employés et je sais qu'il travaille bien à l'agglo. Nous négocions actuellement avec Thierry Jacob pour aller plus loin dans notre collaboration, de façon plus pérenne".

63_image_10012009132531.jpg

De gauche à droite: Marcel Pidou, vice-président de la communauté d'agglomération du Calais, Romain Jacob, Philippe Blet, président de la Cac, Thierry Jacob, Jacky Jacob, Nourredine Dahou.

Romain avec Monshipour

L’ancien champion du Monde des super-coqs, Mahyar Monshipour a décidé, après deux ans et demi d’arrêt, de faire son retour sur les rings. Son premier combat, victorieux, a eu lieu le 1er décembre. Après un match à Pau, le 24 janvier prochain, Monshipour boxera à Metz le 14 mars. Soirée de prestige où le boxing club messin du président Didier Roche a invité Romain Jacob. Il évoluera aux côtés de Khedafi Djelkhir, médaillé d’argent des derniers Jeux Olypiques de Pekin, pour son premier match professionnel, mais aussi avec El Hadak, challenger IBF et Pierre Moreno. Le Calaisien aura peut-être l’occasion d’évoluer sous les caméras de la télévision.

Les Calaisiens à Arras en 2009

Au début du mois de février 2009, Thierry Jacob organisera une grande réunion de boxe professionnelle à Arras. Romain Jacob sera à l’affiche pour ce qui sera son quatrième combat pro. Il devrait être accompagné de deux autres sociétaires de l’ABC Calais : Issa Hamza et Raphaël Tronché. Un autre membre du team Jacob pourrait être inclus au programme, le Vesoulien Frédéric Tripp. L’affiche sera partagée par le pugiliste arrageois Anthony Arimany.

Romain Jacob vainqueur par K.-O.

Samedi 6 décembre, à Bruay-La Buissière, le Calaisien Romain Jacob a obtenu sa seconde victoire, en autant de combats, chez les professionnels. Le fils de l’ancien champion du Monde des poids super-coq WBC était opposé au Slovaque Anton Glofak. Dès la fin du premier round, sur un beau crochet du gauche, Romain envoyait son vis-à-vis sur les fesses. Compté huit, il se relevait puis était sauvé par le gong. Au second round, Jacob plaçait un superbe uppercut du gauche qui trouvait le foie de son vis-à-vis. Ce dernier ne se relevait pas et le jeune poids légers nordiste (20 ans) empochait un succès par K.-O. Le vendredi 19 décembre, chez lui, à Calais, il sera opposé au Roumain Elemir Rafaël pour sa troisième sortie chez les pros.

Romain au comité JO 2012

La communauté d’agglomération du Calaisis a mis en place un comité des JO 2012. Comme le précise le président Philippe Blet, le but est que le Calaisis devienne « le champion olympique de l’accueil ». Le comité s’est réuni le 22 novembre. Acteurs du tourisme, de l’hôtellerie, des transports, les institutionnels (ville de Calais, Département, Région), représentants du monde économique et sportif,… tous étaient réunis dans le but de favoriser l’accueil de délégations avant les Jeux de Londres. Parmi les sportifs présents dans ce comité, on note Romain Jacob, ainsi que son père Thierry. Ils sont accompagnés, pour la partie sportive, du skipper local Pierre-Yves Chatelin et du décathlète calaisien Romain Barras (5e des JO de Pekin).

Thierry dans l’Equipe Mag

Tous les samedis, le quotidien sportif l’Equipe propose son magazine. Ce dernier a décidé de consacrer une série d’articles aux anciens champions du Monde Français. Au milieu du mois de novembre, le célèbre quotidien sportif est venu rencontrer Thierry Jacob, ex-monarque WBC des super-coqs (1992), à Calais. Il en a profité pour rencontrer son fils, Romain.

Diffusion prévue début de l’année 2009.