Jacques JACOB

Jacques Jacob est né le 15 avril 1935.

Après une longue carrière amateur, le Calaisien décide de passer professionnel en août 1959. Entre les poids mouches et les poids coqs, il restera chez les pros pendant neuf ans. Et si son palmarès mentionne beaucoup plus de défaites (40) que de victoire (12), il a la particularité de n’avoir jamais posé un genou à terre. Et d’avoir accepté n’importe quel défi, aux quatre coins de l’Europe.

Parmi ses adversaires, on note l’Italien Salvatore Burrini. En août 1963, Jacques se déplace de l’autre côte des Alpes, à Ligure, pour y affronter, sans titre en jeu, un quintuple champion d’Europe et également quintuple champion d’Italie. Il s’incline en neuf rounds. Burrini deviendra champion du Monde des mouches moins de deux ans plus tard.

La réputation de solidité du boxeur Jacob commence à s’étendre sur le Vieux continent. Jacques a boxé au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Italie ou en Suisse. En 1961, à Bristol, Jacques Jacob est battu avant la limite par Johnny Caldwell. Le Britannique avait alors vingt succès en autant de combats. Il a été champion d’Europe et champion du Monde, battant au passage le célèbre français Alphonse Halimi. Parmi les autres vainqueurs du Calaisien, on recense Ernesto Miranda, champion d’Argentine et d’Amérique du Sud des poids coqs.